Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mer 17 Juin - 19:09

L'ennui se disputait à l'impatience dans la tête de Mion. Dire qu'elle était passée Commandant des gardes spéciaux du Royaume Oriental pour avoir un peu la paix. Bon d'accord, pas uniquement dans ce but, sinon elle se serait sans doute acheté une petite maison après quelques arnaques pour obtenir de l'argent et elle aurait vécu de saké et de poissons crus. Mais elle n'avais certainement pas demandé ce rang pour faire elle-même les missions les plus chiantes et dégradantes ! Et là, c'était ce qui était en train de se produire ! Dire que les trois Colonels de son unité n'étaient pas fichus de lui fournir des hommes et des informations rapidement. Elle irait en toucher deux mots à Mulan en rentrant. Elle devait remplacer ces trois feignants. Mais elle devait faire part de cette décision à sa reine avant tout, et même lui demander son avis sur les prétendants aux postes. C'était tout un bordel pour remplacer trois pécores, mais elle se devait de respecter les lois de son royaume. Et dire qu'à une époque, c'était elle, plutôt lui, qui donnait des ordres et prenait ce genre de décisions. Mais bon, désormais, elle n'était plus qu'une déité cachée sous le masque d'une humaine. Enfin une des humaines les plus importantes de son royaume quand même.

Dans tous les cas, alors qu'elle aurait dû envoyer deux espions se charger d'une affaire de surveillance, elle était en ce moment même en train de faire elle-même le sale boulot, car elle n'avait pas pu communiquer assez rapidement avec son royaume et les hommes sous ses ordres. Elle était donc en route pour les catacombes. Son uniforme était dissimulé sous une cape noire, d'où dépassait le bout du pommeau de son katana. Ses pas résonnaient sur les pierres, mais elle les fit rapidement taire afin de ne pas se faire repérer. Elle avait attaché ses longs cheveux histoire de ne pas être gênée en cas de combat ou de fuite, ou même de poursuite. En somme, elle avait pris toutes les dispositions nécessaires pour ne pas avoir trop d'ennuis. Le seul problème qui se posait pour elle, et elle se devait de faire avec, c'était que les lieux étaient beaucoup trop petits pour qu'elle puissent se transformer. Elle ne devrait compter que sur ses capacités de combat pour se sortir d'une mauvaise passe.

Elle avait reçu quelques informations de quelques contacts qu'elle avait à Exilian sur la présence de membres des Wicked, ici même. Les catacombes étaient un endroit très grand et labyrinthique, mais elle avait réussi à obtenir le lieu presque précis où les rebelles dissimulaient des armes. Son but pour ce soir n'était pas de les trouver eux mais de trouver leurs marchandises, histoire de les mettre à mal et de ralentir leurs plans. Elle ne savait pas si elle allait trouver ne serait-ce qu'une dague mais elle ne pouvait décemment pas laisser une piste aussi croustillante de côté. Et vu qu'elle n'avait pas pu obtenir l'aide de ses hommes, elle se collait toute seule l'exploration de tombes de gens qu'elle ne connaissait pas et qu'elle ne voulait pas connaître de toute manière. Elle avait décidé de s'y rendre à la nuit tombée, d'une part pour éviter de trop attirer l'attention et d'autre part en espérant trouver quelques Wicked à capturer en plus de leur petit trésor.

Elle était donc en train de marcher dans les dédales de couloirs des catacombes de Exilian, ruminant contre l'organisation complètement pourrie de ses hommes. Elle allait leur remettre du plomb dans la cervelle lorsqu'elle reviendrait dans la capitale du Royaume Oriental, ils ne comprendraient pas ce qui allait leur arriver. Elle se faisait discrète, du moins assez pour ne pas se faire repérer mais elle n'était pas aussi efficace qu'une espionne ou une assassin. Enfin, elle espérait surtout trouver quelque chose d'intéressant avant la fin de la nuit... Apparemment, les morts se réveillaient quand le crépuscule arrivait dans ces lieux, et malgré l'excellent couvert de la nuit elle aimerait éviter de se trouver face à une armée de Wicked ET une armée de morts-vivants.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mer 17 Juin - 22:43

Améthrylde errait dans les catacombes. Comme souvent lorsqu'elle jouait les 'Dames Blanches', elle portait un très court short blanc, et un corset de la même couleur, avec des fermetures en argent. Par dessus, elle portait un voile blanc translucide qui flottait derrière elle lorsqu'elle marchait, lui donnant un air éthéré. Elle laissait ses cheveux libres, sauf deux petites mèches qu'elle tressa pour s'en faire une couronne attachée à l'arrière de sa tête. Elle rajouta ensuite un petit voile pour cacher les traits de son visage. Deux petits bracelets en argent à son poignet droit pour parfaire sa tenue, une paire de cuissarde, et elle était parfaite.

C'est dans cette tenue que la jeune femme marchait dans les catacombes. Elle avait appris d'un de ses clients qu'elle pouvait trouver là une petite communauté de gens perdus. Ces personnes avaient besoin que l'on leur donne des conseils, de se trouver un but. Améthrylde voulait faire de son mieux pour les aider, ces personnes. Bien sûr, elle ne pouvait pas grand chose pour eux sur le plan matériel. Mais elle pouvait leur prodiguer les conseils dont ils avaient besoin, ainsi qu'une oreille attentive, et du réconfort. Alors, elle était partie dans les souterrains de la ville. Au gré de ses déambulations, elle avait finit par atterrir dans les catacombes. C'était un lieu qui, sans la rebuter, lui donnait la chaire de poule. Et dans un sens, avec sa tenue de fantôme, elle ne pouvait que se sentir à son aise. Mais elle avait entendu tellement d'histoire sur ce qu'il se passait ici. Comment quelqu'un pouvait choisir de venir vivre ici ?... Non, choisir n'était pas le bon mot. Le groupe qu'elle cherchait devait avoir été obligé de vivre ici. Lorsque les gens n'ont pas assez d'argent pour se payer mieux, alors il ne restait que ce genres d'endroits. Un peu comme des cours des miracles... La belle damoiselle de compagnie appréciait la beauté de cette expression. L'idée qu'il pouvait exister un lieu où les miracles avaient lieu pour ceux qui en avaient besoin la séduisait au plus haut point.

Elle continuait à se perdre dans les couloirs du dédale souterrain, mémorisant le trajet emprunté de son mieux. Elle commençait a se demander si elle avait bien compris. Bien sûr qu'elle avait bien compris ! Comment elle, Améthrylde Hélord, fille du chat de Cheshire, aurait pu se perdre ? Comment aurait-elle pu se méprendre sur ce qu'on lui avait dit ? C'était tout bonnement impensable ! Non, la seule chose qui pouvait expliquer une erreur, c'était l'ivresse de son client. L'homme devait être ivre, et donc ses propos étaient incohérents... Et elle, douce petite idiote en mal d'aventure, en mal de gens à aider, elle avait couru ! Elle s'était précipitée, pour se perdre dans ce labyrinthe ! Poussant un profond soupir d'agacement et d'irritation, la belle demoiselle essaya de retrouver son chemin. Sous l'irritation, elle ne réussit qu'à se perdre d'avantage. Poussant un râle de rage, la demoiselle donna un coup de pied dans une pierre... qui alla rouler dans un couloir, avec un tintement métallique.


" Qu'est ce que c'est que ça ? " La demoiselle s'approcha, et à la lumière de sa torche, elle découvrit une cache où s'entassaient tout un tas d'armes. La pierre dans laquelle elle venait de donner un coup tremblotait encore contre le fer de lance qu'elle venait de heurter. Elle fouilla parmi ce petit trésor. Parbleu ! Il y en avait pour une petite fortune en arme ici ! Certes, ce n'étaient pas des objets finement forgés ni rien, mais la quantité d'armes rassemblées suffisait à équiper une bonne cinquantaine de personnes, au bas mot... La demoiselle sursauta lorsqu'elle entendit des bruits de pas, dans le couloir. Elle étouffa le feu de sa torche et tendit l'oreille, le coeur battant fort dans sa poitrine mise en valeur par le corset. Qui pouvait bien arriver ?


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mer 17 Juin - 23:43

Le temps passait de moins en moins rapidement, alors que s'amenuisait la patience de la Commandante. Certes avait-elle eu des informations précises, mais l'endroit qu'elle devait fouiller devait sans doute receler de passages secrets et de petits endroits où cacher des armes. Elle marchait depuis un moment déjà, et sans doute avait-elle raté bien de ces petits coins, dans sa précipitation. Elle savait qu'elle ne devait pas se hâter, afin de bien fouiller les lieux, mais son agacement voilait son envie de bien faire son travail, et elle commençait sérieusement à perdre le peu de patience qu'elle pouvait posséder. Elle aurait largement préféré prendre un bain pendant deux bonnes heures avant de manger un peu de poisson cru bien préparé, arrosé de saké du Royaume Oriental, en admirant la beauté de la pleine lune de cette nuit claire. Aucune nuage ne décorait le ciel, les étoiles et la lune étaient libre d'éclairer les alentours comme elles le souhaitaient. Une si belle soirée, à écouter les gens dans la rues et les oiseaux sur les toits, voire même les chats de gouttière dans certaines ruelles, chassant rats et autres petites créatures pour s'en nourrir allègrement.

Mais au lieu de cela, elle se retrouvait à marcher dans la merde des mort, en espérant ne pas se faire bouffer par l'un d'entre eux, et en cherchant quelques armes qui, si ça se trouvait, n'existaient que dans ses fantasmes. Alors l'agacement qui l'habitait n'allait pas tarder à se changer purement et simplement en colère, envers ces trois Colonels, qu'elle allait virer à coup de katana dans le ventre dès qu'elle rentrerait chez elle auprès de sa reine. Encore de la violence dans sa vie. Enfin, elle avait choisi l'existence d'un soldat après tout. Elle n'allait pas s'en plaindre. Et puis elle était la meilleure dans son royaume. Afin de conserver cette place, sans doute devait-elle mettre les pieds dans la bouse quelques fois. Un cruel destin pour un ancien dieu, mais elle pouvait bien s'en accommoder. Après tout, elle avait dû faire ses preuves en passant par là autrefois. C'était un peu comme "revenir au bon vieux temps".

Marchant toujours, un éclat fugace titilla sa rétine, à sa gauche. Elle se plaqua contre la paroi sombre, se dissimulant dans les ombres comme un chat à l'affût de sa proie. Une silhouette blanchâtre passa furtivement dans son champ de vision. L'idée d'un fantôme effleura l'esprit du dieu-dragon avant qu'elle ne se reprenne. Elle avait des idées trop terre-à-terre pour croire à une telle chose, malgré le monde dans lequel elle vivait désormais. Cependant, elle devrait se méfier de cette douce apparence, car elle avait l'air gentille, mais l'était-elle réellement ? Elle préféra ne pas se laisser voir pour le moment, et pourquoi pas la suivre. Si elle était fantôme, alors Mion aurait la preuve que ces lieux étaient réellement hantés. Et si elle était humaine, alors elle aurait une prisonnière à ramener, et sans doute à interroger. Enfin elle n'allait pas s'embarrasser de ce petit détail, elle allait juste la livrer à deux de ses gardes spéciaux, des spécialistes dans la question, et les laisser faire leur travail. Elle n'était pas bouchère, elle.

Elle posa doucement la main sur le pommeau de son katana. Le cuir de son gant ne fit aucun bruit lorsqu'elle ferma sa paume sur l'ivoire qui décorait l'arme. Elle fit quelques pas le temps de rejoindre le couloir par lequel l'apparition était venue, et regarda des deux côtés afin d'être certaine qu'elle n'était pas suivie par quelques alliés qui auraient pu déranger les affaires de la Commandante. Elle s'avança ensuite dans le corridor, mais elle avait mis trop de temps et elle venait de perdre la trace de la jeune demoiselle. Fronçant les sourcils, elle avança doucement, essayant de ne pas faire de bruit, afin de ne pas indiquer à cette si jolie Dame Blanche qu'elle était l'objet d'une curiosité mal placée. Cependant, alors qu'elle avançait doucement, elle entendit des pas, autres que les siens, résonner plus franchement sur les murs de pierre. Elle se plaqua rapidement dans les ombres de nouveau et laissa passer une autre silhouette, bien moins attrayante cependant, qui semblait pressée. L'idée de la suivre lui plu également. Peut-être était-elle amie avec la femme fantôme.

~

La silhouette, enfermée dans une cape verdâtre, arriva devant les armes et y déposa deux rapières qu'elle sortit des pans de son habit. Elle dévoila alors une armure de cuir, mettant en avant une taille fine et une poitrine plutôt inexistante. Lorsqu'elle retira sa capuche, les traits d'une adolescente à peine sortie de l'enfance furent éclairés par la torche qu'elle avait posé par terre quelques seconde avant de rajouter les deux lames au tas déjà bien suffisant devant elle. Elle poussa un petit soupire et faillit faire demi-tour, mais fronça les sourcils, se sentant observée. Elle sortit doucement de son fourreau une épée courte et se redressa, tenant la torche dans son autre main, le corps tendu, et les sens en alerte.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Sam 20 Juin - 0:14

Améthrylde restait roulée en boule dans sa cachette, essayant de respirer le moins possible. Sous la tension, elle sentait qu'elle avait du mal de contrôler ses attributs félins. Allons bon ! Ce n'était pas le moment de se retrouver avec une queue et des oreilles de chat couvertes de fourrure violacées, alors qu'une personne inconnue commençait à s'approcher ! La belle referma les yeux et essayait de calmer sa respiration. Dans sa tête, elle se répétait la petite incantation que son papa lui avait appris. C'était une petite comptine idiote, une histoire de chat qui court autour d'un puits. L'important, c'est qu'elle aidait la belle à se calmer et à se concentrer. Donc malgré sa vingtaine d'années, elle continuait de murmurer en silence l'histoire du petit chat qui court autour du puits, et ça marchait. La démangeaison légère sur son crâne disparut, de même que celle au bas de ses reins. D'habitude, elle ne faisait pas disparaître sa queue. Trop fatiguant, trop contraignant. Mais quand elle portait ce genre de vêtements -mini short, jupe ou vêtements moulants- ce n'était évidement pas discret de garder son appendice caudale.

Alors qu'elle était recroquevillée dans son coin, elle entendit les pas qui se rapprochaient. Une lueur orangée apparût sur le mur. Une torche. Quelqu'un venait dans sa direction, et la belle n'avait pas le moindre endroit où se cacher. Elle aurait voulu se faire souris pour disparaître dans un coin, entre les armes. Au moins, puisque la personne avait une torche, ce n'était pas un mort-vivant ! C'était déjà une bonne nouvelle. La petite demoiselle ne se voyait pas en train d'affronter une horde de revenants, qui en avait après son magnifique et supérieur cerveau ! Non mais oh !
Bientôt, une silhouette apparut, et Améthrylde se figea. Elle avait prévu de sauter au visage de l’agresseur, et de profiter de sa panique pour fuir. Alors lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec une fillette, elle fut désarçonnée. Cachée dans un coin, Améthrylde semblait être invisible. La jeune fille déposa les armes avec les autres, puis se redressa, et s'apprêtait à partir. La blondinette allait soupirer de contentement lorsque soudain, elle sortit son épée courte et scruta la pièce. Flûte !


" Attend, n'aie pas peur... "

Lentement, prenant son courage à deux mains, la jeune femme se releva. D'une démarche souple et gracieuse, elle s'extrait de sa cachette et vient au milieu de la petite pièce. Elle regarde la jeune fille, la lueur de la torche se reflétant dans ses yeux bleu-violet. Elle l'observait, se demandant une foule de chose à son sujet. Quel age avait-elle ? Que faisait-elle ici ? Était-elle seule ?...

" Tu n'as rien à craindre. Je ne te veux aucun mal. Regarde, je ne suis pas armée, tu vois ? J'aimerai seulement te parler, tu veux bien ? "

Elle lui fit un sourire engageant, chaleureux et très doux. Elle gardait les paumes bien ouvertes, les bras écartés, le tissu transparent reposant sur ses bras et ses épaules. Elle voulait aider cette petit, qui qu'elle soit. Car pour cacher des armes dans un souterrain, pour porter une armure de cuir et une lame à son age, cette demoiselle devait avoir de gros problèmes...


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Lun 22 Juin - 2:22

À l'entente d'une voix, la jeune femme sursauté violemment et pointa son épée vers ce qui s'apparentait pour elle à un fantôme. Elle poussa d'ailleurs un hurlement de terreur, qui résonna sur les murs des catacombes, alors qu'elle tentait de contrôler le rythme rapide de son coeur. Elle avait manqué la crise cardiaque ! Si elle avait su ce qui allait lui arriver, elle ne serait certainement pas venue porter les armes ici ce soir. Pourquoi est-ce qu'elle s'était portée volontaire déjà ? Elle n'avait pas encore 15 ans, elle avait voulu faire bonne impression auprès de ses supérieurs et elle avait assuré à sa famille qu'elle allait rapidement revenir. Désormais, elle doutait fortement de pouvoir tenir sa parole. Mais, tentant de reprendre son sang-froid, elle se recula et regarda l'étrange apparition devant elle, qui venait de lui dire de ne pas avoir peur.

Elle était marrante, elle ! Bien entendu, qu'elle avait peur ! Elle plaqua son épée contre la poitrine de la demoiselle, bien fournie au passage, mais prit tout de même le temps de la regarder de plus près. Elle avait raison, elle n'était pas armée. Elle baissa donc sa courte lame et la regarda une seconde avant de prendre la parole, d'une voix enfantine, mais teintée de méfiance et même de colère. Elle avait horreur de se faire surprendre, et elle avait horreur de montrer qu'elle avait eu peur de quelque chose. Autant dire que la soirée était très mal entamée pour elle !

- Qui êtes-vous, et que faites-vous ici au juste ? Vous vous êtes perdue ? Savez-vous que j'aurais pu vous tuer d'un coup d'épée si je ne m'étais pas contrôler ?

Elle ne rangea cependant pas son arme, malgré le fait qu'elle se sentait supérieure à la douce apparition. Très jolie au passage. Mais elle restait sur ses gardes quand même. Elle savait qu'elle pouvait lui sauter à la gorge en cas de gestes suspects. Elle s'agenouilla sur le sol et la regarda à la lueur de sa torche, prenant le temps de l'étudier même si elle savait que cela était très impoli. Elle-même n'était pas féminine, avec ses cheveux courts, sa cape verdâtre et son plastron en cuir. Elle n'avait même pas de poitrine, ou très peu, ce qui était un vrai complexe pour elle. Mais elle, elle était investie dans une vraie cause ! Sûre de ses convictions, elle reprit la parole, la voix légèrement moins agressive :

- Je vais vous aider à retrouver votre chemin si vous voulez, vous n'avez pas le droit d'être ici.

~

Dans son coin, la jeune femme sourit doucement en entendant les paroles de la nouvelle venue. C'était exactement ce qu'elle était venue chercher : une cachette des Wicked. Apparemment, l'apparition blanche semblable à un fantôme ne faisait pas partie de l'organisation, cependant la commandante pouvait également se tromper. Elle s'avança doucement et posa la main sur le pommeau de son arme, qu'elle tira doucement. Elle s'avança dans la pénombre. Elle se plaqua contre le mur, écoutant toujours avec attention leur petite discussion. Si elles pouvaient la conduire à la sortie et potentiellement le lieu de rendez-vous des Wicked de la ville, ou d'une partie du moins, elle n'allait pas refuser !

Souriant légèrement, elle se concentra sur l'entrevue entre les deux demoiselles. Si elle pouvait en mettre une en prison et l'autre dans son lit, la soirée ne serait pas complètement fichue et elle remercierait même ses incapables de colonels de l'avoir laissé prendre les risques toute seule. Elle était tellement concentrée sur la discussion des jeunes femmes qu'elle ne capta pas le mouvement saccadé de la silhouette derrière elle, ni le râle lent de la créature en décomposition qui s'avançait doucement dans son dos.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Lun 22 Juin - 19:58

Améthrylde se retrouva alors avec la pointe d'une épée pressée contre sa poitrine. Evidemment, elle ne fit pas le moindre mouvement. Elle tenait bien trop à la vie pour mourir d'une façon aussi stupide. En fait non. Elle tenait trop à la vie. C'était aussi simple que cela. Et puis, elle ne voulait surtout pas retrouver une cicatrice sur sa peau de soie ! Encore moins à un endroit aussi disgracieux ! Elle était fière de sa jolie poitrine et de sa peau laiteuse, alors il était hors de question d'avoir une vilaine cicatrice au niveau de son décolleté. Elle demeurait donc parfaitement immobile en regardant la jeune fille. Quel âge avait-elle ? Quinze, peut être seize ans ? Que faisait-elle ici ?... Elle la vit alors faire un pas en arrière, et elle se sentit un peu plus tranquille. Déjà, sa vie n'était plus en danger, du moins dans un temps si court. Elle l'écouta parler avant de hocher la tête, essayant de garder son calme et d'imposer à son coeur de ralentir ses battements :

" Oui, je me suis perdue en quelques sortes. En fait, je cherchais quelqu'un. Une famille, à ce qu'on m'a dit. Des gens qui auraient trouvés refuge ici et qui auraient besoin de conseils. Je suis là pour les aider..."

Oui, en effet, elle aurait aisément pu la tuer. Elle n'était absolument pas une combattante. Elle faisait de son mieux pour se défendre, mais elle n'était vraiment pas douée. C'est pour ça qu'elle essayait toujours d'éviter de se mettre en danger. Elle préférait toujours discuter, parlementer et négocier, plutôt que de devoir en venir aux armes. La jeune fille qui lui faisait face n'était pas aussi féminine qu'elle. Mais elle avait sans doute encore le temps. Et puis, avec un petit peu de soin, un poil de maquillage... Elle était très jolie, et elle pouvait sans aucun doute être très belle. Bon, sans doute moins que elle. Mais elle avait du potentiel.

" Merci. J'accepte votre aide avec plaisir. Même si vous n'avez rien à faire dans ces souterrains avec des telles armes, non plus, à votre âge. Les catacombes sont fait pour accueillir les morts, pas les jolies jeunes filles "

Elle lui sourit avec douceur, la suivant dans le dédale des couloirs. Cet endroit était un vrai labyrinthe. Nul doute qu'elle se serait perdue si elle avait voyagé seule. Elle restait bien derrière la jeune femme, guettant sa silhouette. Elle faisait de son mieux pour éviter d'être éclaboussée par les immondices des catacombes lorsqu'elle entendit une sorte de raclement, suivi d'un grognement rauque. Elle attrapa le bras de sa guide :

" Attendez... Soit vous avez des amis ici, soit je crois que nous sommes suivies... et par quelqu'un qui ne nous veut pas du bien "


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mar 23 Juin - 14:46

La jeune femme ne pouvait décemment pas laisser cette pauvre âme perdue, alors elle commença à la mener vers la sortie, en restant très prudente. Elle n'était pas du genre à croire aux rumeurs, ou pas toujours du moins, mais elle devait avouer que les bruits qu'elle entendait que les morts qui se relevaient n'étaient pas pour la rassurer. Et puis même, être entourée de tombes et de morts n'était pas ce qu'elle pouvait espérer pour passer une bonne soirée. Elle n'avait qu'une hâte : sortir d'ici et annoncer à ses supérieures qu'elle avait bien rempli sa mission, à savoir ramener des armes supplémentaires en vue du soulèvement qui aurait lieu dans peu de temps. Les Wicked n'avaient pas dit leurs derniers mots et la jeune adolescente était fière de faire partie de ce groupe, qui se soulevait contre un gouvernement mauvais, monarchique et tyrannique.

Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de s'interroger sur les agissements de la jeune blonde qui la suivait sagement. Elle lui avait dit qu'elle cherchait des gens qui vivaient ici, dans le but de les conseiller. Alors peut-être qu'elle devrait l'amener au chef des Wicked du coin, non ? Secouant doucement la tête, elle se tourna vers lui pour lui répondre, toujours méfiante. Elle en parlerait aux Wicked plutôt que de l'amener de suite.

- Ici il n'y a personne qui vit. Par contre, certaines personnes auraient sans doute besoin d'aide. Soit les pauvres dans les pires quartiers, soit ceux qui ne sont pas vraiment du bon côté du gouvernement. Si cela vous intéresse, nous pouvons nous donner rendez-vous un soir prochain, pour que je vous présente certaines personnes.

Elle n'en dit pas plus pour le moment. Si elle voulait les rejoindre, elle devrait faire ses preuves et prouver sa loyauté. Enfin bref, c'était toute une histoire rien que pour parler à leur chef et elle doutait fortement qu'elle puisse l'accompagner ce soir. Alors qu'elle allait reprendre la parole, la jeune blonde lui annonça qu'elles étaient sans doute suivies. Et alors qu'elle se tournait vers elle, elle na tira en arrière et trancha net le crâne de son ennemi, qui s'écroula sur le sol dans un râle rauque, répandant une répugnante odeur de pourriture dans le couloir.

- Qu'est-ce qu...
- COUREZ SI VOUS VOULEZ VIVRE !

Alors qu'elle regardait le corps, une femme arriva en courant vers les deux demoiselles. Elle les attrapa toutes les deux par le bras et les entraîna derrière elle rapidement. Ses longs cheveux verts flottaient dans son dos et elle tenait un katana couvert de sang à la main. D'ailleurs, ce n'était pas la seule chose couverte de sang : sa cape et son habit sombre étaient trempés du liquide épais et qui empestait lui aussi la décomposition.

BORDEL DE MERDE ! La commandante n'aurait jamais pensé se retrouver face à des morts-vivants en venant ici. C'était des rumeurs, les rumeurs n'étaient pas sensées être réelles, ou presque pas ! Enfin bref pas ce genre de rumeur ! Elle venait de se prendre cinq se ces créatures sur le dos et elle courait désormais dans les couloirs en traînant deux personnes à protéger alors que elle-même était déjà épuisée. Décidément, elle n'avait pas une bonne endurance, elle devrait vraiment travailler ça plus tard. Mais c'était ça son problème : elle faisait toujours tout trop tard justement.

Elle se stoppa d'un coup et lâcha les bras de ses deux suiveuses avant de se jeter en avant sur la créature qui leur bloquer la route. De son arme tranchante, elle lui coupa la tête. Puis elle envoya celle-ci s'écraser contre le mur d'un coup de pied avant de se tourner vers les deux demoiselles. La guerrière, qui n'était pas stupide, savait que cette apparition miraculeuse ne l'était que pour quelques minutes. Elle savait reconnaître des membres du gouvernement, ils étaient trop chics dans leurs habits et avec de belles armes. Cette femme, même avec son habit qui se voulait classique, puait les ordres gouvernementaux. Elles se foudroyèrent du regard avant que la femme au katana ne prenne la parole :

- Soit tu sors d'ici avec moi et tu finis en prison, soit j'te laisse crever ici la bouche ouverte. Mais la p'tite blonde là, tu l'entraîneras pas avec toi, peu importe ta décision.

La jeune guerrière n'était pas stupide. Elle grogna et reprit son chemin dans les catacombes. Elle n'entraînerait certainement pas une innocente à sa mort, même si elle-même devait finir en prison.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Lun 29 Juin - 2:12

La petite musicienne écoutait parler la jeune adolescente avec attention. Ainsi donc, elle ne trouverait personne dans les catacombes. Donc, par déduction, son client se serait moqué d'elle. Ou en tout cas, il se serait au minimum trompé. Enfin, elle aurait du s'y attendre. On ne l'y reprendrait plus à écouter les dires d'un homme ivre ! Enfin... Si, elle continuerait d'écouter, mais elle ne s'y fierait plus sans la moindre preuve, à présent ! Après, elle avait sans doute raison : il existait des gens, en ville, qui avaient besoin d'aide. Des pauvres, des orphelins, des infirmes. Des gens qui ne pouvaient pas travailler, pour une raison ou une autre. Des personnes qui avaient besoin d'aide. Des êtres qui réclamaient des conseils, pour pouvoir s'en sortir. Le problème, c'était qu'elle ne pouvait pas y faire grand chose. Bien sûr, ça lui était arrivé de se servir des informations qu'elle avait obtenue à l'aide de son travail pour aider quelques personnes à trouver un emploi, ou à vivre un peu mieux. Mais c'était à peu près tout ce qu'elle pouvait faire pour eux. En fait, avec son travail, elle avait de quoi se nourrir et vivre à peu près convenablement, mais sans plus. Elle aurait bien voulu avoir une solution miracle. Nourrir tout ces pauvres gens. Les loger. Mais elle faisait de son mieux, alors c'était déjà à peu près suffisant pour apaiser sa conscience, en général. Quand à ceux du 'mauvais' côté du gouvernement... Elle n'avait rien contre eux... A vrai dire, elle avait déjà eu l'occasion de croiser quelques personnes en pleine crise psychologique, et à les orienter vers les réseaux rebelles. Elle ne savait que très peu de choses sur ces organisations, mais elle essayait que tout le monde trouve un juste milieu, un équilibre... Alors, si elle l'opportunité des les rencontrer...

" Vous savez, je ne suis d'aucun côté du gouvernement. Ni du bon, ni du mauvais. Je me contente de faire de mon mieux pour aider ceux qui en ont besoin, voilà tout... Cependant, si vos... vos dirigeant acceptaient de me rencontrer, je serai heureuse d'en apprendre un peu plus sur vous... "

Bien sûr, elle savait que c'était quelque chose de dangereux. Si c'était un véritable groupe de rebelles, autant dire qu'elle risquait de sérieux ennuis. Se faire enlever contre une rançon, par exemple ? Ou pour n'importe quelle autre raison... Ou bien alors, un membre du gouvernement pourrait tomber sur eux, et croire qu'elle faisait partie de leur réseau...

Ce qui se passa ensuite fut bien trop rapide pour la jeune musicienne. Elle se retrouva agrippée par le bras par une femme avec de longs cheveux verts. Elle se retrouvait à courir comme une folle dans les couloirs ! Elle qui aimait la paresse, elle était servie ! La voilà obligée de courir dans les catacombes, trimbalée sans trop de ménagement par deux inconnues, poursuive par des créatures à l'allure et à l'odeur répugnantes... Elle poussa un cri lorsqu'elle se fit pousser en arrière par la femme au katana, qui se jeta sur ce qui semblait vaguement être un homme, pour lui trancher le cou d'un mouvement de sa lame. La jeune blonde regardait le corps qui s'effondrait à terre dans une grand flaque de sang. Elle retint difficilement un haut-le-coeur en regardant la tâche rouge qui s'étirait sur le sol poussiéreux et crasseux. Quelle idiotie que de venir s'aventurer ici !... Elle sentit un frisson glacé lui remonter dans les reins. Lorsqu'elle releva la tête, elle vit que les deux femmes -enfin plutôt la femme et l'adolescente- se foudroyaient du regard. La musicienne fronça légèrement le nez :


" Excusez-moi... Loin de moi l'idée de vouloir m'immiscer dans une bataille qui ne me regarde pas, mais vous ne croyez pas que nous devrions discuter de cela plus tard ? Lorsque nous ne serons plus poursuivies, par exemple ?... "

Elle les regardait toutes les deux, assez mal à l'aise. A vrai dire, la puanteur des lieux commençait à se faire de plus en plus forte. A moins que ce ne soit son imagination ?...

*~*

Ce qu'Améthrylde ne pouvait pas savoir, c'était que les mort-vivants qui peuplaient cette partie des catacombes avaient été attirés par les cris, les bruits de pas et les plaintes lugubres de leurs confrère décimés en chemin. Ils avançaient à présent vers elles, toujours plus nombreux, prêts à les submerger pour se repaître de leur chair encore chaude. Certes, on était encore loin des invasions zombies que le cinéma dépeignait, mais une bonne poignée de créature s'approchait inexorablement de l'endroit où elles étaient en train de se disputer...


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mer 1 Juil - 23:03

En effet, le petit ange avait raison, ce n'était pas forcément le moment de se prendre la tête avec une Wicked. D'autant plus qu'elle aurait largement le temps de l'arrêter une fois qu'elle serait dehors. Il fallait qu'elle sorte de là pour l'instant, et avec ses deux coéquipières du moment si c'était possible. Bien entendu, la commandante n'aurait aucun scrupule à laisser la rebelle derrière elle. Mais elle ne souhaitait pas abandonner l'innocente, du moins elle pensait qu'elle était innocente, d'autant plus que celle dernière n'allait sans doute pas la laisser faire. Une situation qu'elle pouvait facilement qualifiée de purement merdique donc. Enfin bref, elle n'avait pas le temps de s'attarder sur des détails pour le moment.

Elle gronda légèrement en fusillant du regard la jeune demoiselle blonde, juste parce qu'elle venait de lui tenir tête et qu'elle avait cela en horreur, et reprit son chemins dans les catacombes de Exilian. Elle n'avait jamais réellement écouté les rumeurs concernant cet endroit, peut-être aurait-elle dû. Elle doutait cependant fortement que ces cadavres se relèvent par la simple force du Saint Esprit. Il y avait forcément un magicien derrière tout cela, mais elle n'avait malheureusement pas le temps de se pencher sur la question pour le moment. Elle enverrait quelques agents vérifier su des nécromanciens ne se cachaient pas ici lorsqu'elle aurait pris un bon bain. Elle était actuellement couverte de sang et elle devait avouer qu'elle détestait cela. Un petit reste de sa vie passée sur Terre, où elle avait tous les pouvoirs et toute autorité. Elle avait gardé des goûts un peu luxueux et c'était assez compliqué pour elle de devoir les mettre de côté. Surtout lorsque cela concernait un bon bain frais lorsqu'il faisait chaud, ou même un bon bain tout court, avec des huiles de jasmin ou de menthe dedans. Un vrai délice.

Malheureusement, elle était loin de ce délice pour le moment. Elle trancha la gorge d'une des créatures qui venait de leur couper la route alors qu'elle avait repris sa course dans les couloirs des catacombes. La jeune guerrière face à elle tendit la main, d'où s'échappa une vague d'eau qui trancha deux autres corps de créatures. Impressionnant. Elle n'était donc pas humaine. Intéressant. Mais alors qu'elle continuait d'avancer, de plus en plus de créatures arrivaient, devant et derrière elles. Soupirant lourdement, Mion s'arrêta une seconde et regarda autour d'elle avant que ses yeux ne se posent sur un tunnel, au-dessus d'elle. Des aérations. Avec un peu de chance, les deux demoiselles pourraient y entrer, et ensuite elle pourrait elle-même courir plus vite vers la sortie. Elle n'était pas bien grosse, mais elle ne rentrerait pas dans le conduit, étant légèrement plus robuste que les deux adolescentes.

Elle leva son arme et réussi à détacher la grille avant de se tourner vers ses compagnes de mésaventure.

- Montez, vite. Vous devriez pouvoir suivre la conduite jusqu'à la sortie. Je me charge des bestioles.

La jeune guerrière ne prononça pas le moindre mot et sauta lestement dans la conduite d'aération, tendant par la suite la main à la douce apparition blanche. Elle n'allait pas se priver de s'en aller, même en laissant derrière elle quelqu'un. C'était un membre du gouvernement, si elle s'en débarrassait c'était parfait. Elle avait accompli sa mission, et plus encore. En attendant qu'elles soient toutes les deux à l'abris, la commandante se tourna vers les créatures qui venaient vers elles, de plus en plus nombreuses. Rapidement, son uniforme ne fut plus que sang, de même que la lame de son katana qui tranchait la chair putréfiée sans s'arrêter.

- Grouillez-vous, sinon je pars de suite et je vous laisse dans votre merde !

Bien entendu, elle n'aurait jamais fais cela. Son travail était de protéger les innocents après tout. Boulot de merde. Elle aurait pu être conseillère, ou un truc bien pépère, mais non, il avait fallut qu'elle se décide pour le travail le plus dangereux ! Dans ce monde ou sur Terre, elle était décidément irrattrapable.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mar 14 Juil - 17:03

La musicienne sentit sur elle le regard noir de la femme à qui elle venait de répondre. Elle lui répondit par un regard hautain et orgueilleux. Elle n'était pas femme à se laisser marcher sur les pieds, non mais oh ! Elle avait certes une sorte d'aura impressionnante, intimidante, mais Améthrylde ne se laissait pas facilement impressionner. Son regard glissa rapidement sur son interlocutrice, la jugeant, l'estimant. Elle était couverte du sang des étranges créatures qui les assaillaient depuis peu. Qui pouvait-elle être ? Elle portait un uniforme des gardes de la cité. Ca risquait de créer quelques tensions dans leur petit groupe, tout ça. Une Wicked et une garde qui se retrouvait obligées de collaborer... Ca promettait d'être intéressant !

" Dites... L'une d'entre vous a-t-elle la moindre idée de ce que sont ces... choses... Elles ont l'air humaines... ou en tout cas, de l'avoir été, par le passé... "

La belle du retenir à grand peine un haut-le-coeur quand un mort-vivant fondit sur elle en poussant son grognement lugubre. Elle l'évita de justesse, se faisant asperger les jambes de son sang lorsque l'une de ses gardiennes lui trancha la tête. Elle commençait à avoir la nausée. Elle aimait les sensations fortes, mais pas ce genre de sensations... Elle aimait la vitesse, être grisée par un sentiment de danger mais qui restait mesuré. Là, elle se sentait plutôt comme un petit animal traqué. Une proie. Un petit lapin tout mignon, entouré par des loups assoiffés de sang et de chaire fraîche... Sauf que là, les loups étaient des être humanoïdes à l'odeur pestilentielles, au regard mort, couverts blessures en tout genre. A moitié putréfié, couvert de sang séché, rongé par les maladies et les charognards... Les morts-qui-marchent... C'était juste une légende. Des histoires pour faire peur aux gosses. Un mythe qui était devenu une rumeur, dans l'imaginaire collectif. Ca ne pouvait pas être vrai, c'est tout bonnement impossible... Et pourtant... La garde avait trouvé une 'sortie'. Ouvrant une grille d'aération, elle leur ordonna de fuir :

" Quoi ?! Mais... Et vous ?! Vous n'allez pas rester seule ici ?! "

Rapidement, l'esprit cartésien d'Amé' se mit en marche. Une chose était sûre, elle ne serait d'aucune aide. Même si elle avait eu un instrument, son pouvoir ne serait probablement pas utile contre les morts. Comment faire ressentir une émotion à quelque chose qui ne comprenait rien d'autres que la faim ? Elle ne pouvait pas lutter contre un esprit aussi primitif que celui des créatures. Mais elle ne voulait pas non plus laisser la garde seule dans cet enfer. Le coeur serré, elle se tourna vers elle :

" Merci... Soyez prudente. "

D'un bond agile, elle escalada maladroitement le conduit. Pas très gracieuse , pour la fille d'un chat ! Mais bon, personne ne pouvait être gracieux avec ce genre d'acrobaties ! Demandez-lui de danser, et là, elle vous montrerait sa grâce féline ! Elle se faufila donc, rampant dans le conduit d'aération. Elle regarda en dessous d'elle, par la grille, le coeur battant. Elle espérait sincèrement que la garde s'en sortirait... Elle se tourna vers la Wicked :

" Tu sais comment sortir de là ? "

Elle soupira en remarquant que son short et son corset commençait à être gris, plutôt que blanc. JAMAIS ! Plus jamais elle ne retournerait dans les catacombes ! Elle se prit à rêver d'un bon bain brûlant et de vêtements propres... Dés qu'elle serait en sûreté, elle irait profiter des installations de son lieux de travail. S'il était encore ouvert, cependant... Quel heure pouvait-il être ? Elle avait complètement perdu la notion du temps dans ce labyrinthe...

*~*

Les deux demoiselles étaient maintenant à l'abri dans leur conduit de ventilation. Les goules n'avaient plus d'autres choix pour leur repas que de poursuivre cette femme aux longs cheveux verts. Nombre de leurs 'frères' étaient tombés sous les coups de sa lame, mais c'était un concept bien trop complexe pour leur petit cerveau. Une seule chose les animait : la 'faim'. Cette faim dévorant qui les poussait à se lancer à l'assaut pour déchirer sa chair avec leurs crocs. Si les créatures n'étaient pas très résistantes, elles avait plusieurs forces : malgré les blessures, elles continuaient d'avancer. Elle ne craignaient ni la peur ni la douleur. Et elles étaient nombreuses. Actuellement, six d'entre elles entouraient Mion. Mais d'autres n'allaient pas tarder à arriver, par les couloirs qui convergeaient ici...


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mar 14 Juil - 21:54

Dans le conduit d'aération, la jeune femme essayait d'accélérer la cadence histoire de sortir d'ici le plus rapidement possible. La peur s'insinuait de plus en plus rapidement et violemment dans toutes les fibres de son corps et elle commençait à avoir les membres raidis. Elle ne devait pourquoi pas se laisser aller à cela, ce n'était pas la méthode qu'elle avait appris avec ses confrères et consœurs Wicked. Si elle souhaitait rester en vie, elle devait se contrôler. Ne jamais se laisser aller à une émotion trop forte, ne jamais se laisser manipuler par la peur ou a colère. Elle avait toujours considéré les exercices de ce genre comme assez faciles. Mais une fois dans le feu de l'action, elle devait avouer que ce n'était pas aussi facile que cela. Pourtant elle essayait réellement de ne pas trembler, de ne pas se laisser aller à la peur et abandonner la jeune femme blonde derrière elle pour s'en sortir. Elle devait la protéger. Elle avait une arme, c'était à elle de protéger la demoiselle qui la suivait.

Elle continuait donc à avancer sans pour autant aller trop vite, histoire de ne pas semer sa protégée. Elle entendait les râles des créatures en-dessous d'elle, voire même à côté lorsque le conduit passait dans un mur plutôt qu'un plafond. Il faisait beaucoup trop chaud. Elle était en sueur, elle n'en pouvait plus. Mais elle devait avancer, coûte que coûte. Ses mains glissaient sur le sol immonde, elle retenait son envie de vomir alors que les odeurs de mort et de putréfaction se faisaient de plus en plus présentes dans un endroit aussi étroit. La situation était purement et simplement infernale. Jamais elle n'avait vécu un moment aussi rude pour les nerfs. Cependant, la réussite de sa mission en plus de la santé de la demoiselle derrière elle la motivaient. Ainsi, elle gardait la tête sur les épaules. Du moins pour le moment.

Alors qu'elle arrivait devant une grille, elle s'arrêta et poussa un petit soupire de soulagement. Elle parvint à déboîter légèrement la grille et jeta un regard aux alentours. Elle soupira de nouveau et se plaqua contre le rebord de l'aération, laissant tomber la grille. Elle prit quelques secondes pour calmer ses nerfs avant de se tourner vers la jeune femme en souriant d'un air qui se voulait rassurant.

- Bon, on est presque à la sortie. Il ne manque plus qu'un couloir à traverser et nous serons dehors. Nous pourrons fermer la porte derrière nous et nous serons sauves. Il n'y a personne, l'autre militaire doit sans doute tous les attirer. Mais il ne faut pas faire de bruit et se dépêcher, d'accord ?

~

Une fois les deux femmes dans le conduit, Mion soupira doucement avant de se rendre compte qu'elle était entourée de beaucoup de créatures. Les râles qu'elle entendait lui indiquaient qu'elle n'allait pas tarder à recevoir de nouveau de la visite. Elle ne devait pas s'attarder ici. D'un coup de sabre, elle trancha deux créatures afin de libérer un passage. Elle sauta en esquivant deux mâchoires prêtes à lui broyer les bras et commença à courir comme une folle. Mais elle avait du mal à se frayer un chemin parmi la tonne de monstres qui semblaient jaillir de tous les couloirs. Elle n'allait jamais réussir à s'en sortir à ce rythme.

- Calme-toi Mion, ça va aller.. Calme toi. Calme t.. BORDEL !

Alors qu'elle tentais de se reprendre, elle dû esquiver un coup de dents qui arracha une partie de sa cape. Elle trancha la créature en deux, de haut en bas, dans un geste furieux. Ça suffit, elle allait leur montrer de quel bois elle se chauffait ! Elle ne pouvait pas se transformer dans les couloirs, mais peut-être qu'en trouvant une pièce assez grande, elle pourrait le faire, le temps de régler le problème. Elle reprit sa course dans l'immense endroit. Au bout de longues minutes, elle sentait déjà ses membres s'alourdir sous la fatigue. Elle avait de plus en plus de mal à éviter les coups. Elle trouva une pièce, enfin. Pas assez grande, mais tant pis, elle n'avait plus le choix. Elle se précipita au centre et ne prit pas le temps de retirer ses habits. Dans un grondement et un tourbillon d'eau, un immense dragon aux écailles dorées apparu. Trop grand pour la salle, il en fit exploser violemment deux murs et écrasa les cercueils en pierre sculptés. Sans s'en occuper, il poussa un grondement qui résonna dans toutes les catacombes avant d'arroser les monstres d'un jet d'eau tellement puissant qu'il les envoya tous se fracasser contre les murs, même ceux présents dans les couloirs. Un bon moyen de tous les tuer d'un coup. Bien entendu, l'idée ne lui vint même pas que l'eau puisse s'infiltrer dans certain conduit d'aération...


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mar 14 Juil - 22:56

La demoiselle rampait laborieusement dans les conduits d'aération. Elle suivait la Wicked aussi vite qu'elle le pouvait, s’écorchant les mains et les genoux sur les jointures de métal. Sa respiration se faisait difficile, sifflante. Le stress, l'effort et l'atmosphère confiné commençaient à avoir raison d'elle. Elle était poisseuse, collante de la sueur qui coulait sur sa peau d'albâtre, roulant sur les courbes de sa poitrine pour coller le tissu de son corset à sa peau. Elle avait perdu son châle dans sa fuite, mais c'était là le moindre de ses soucis. Plusieurs fois, par les grilles, elle avait vu les étranges créatures en dessous d'elles. Elle avait peur. Peur que le conduit cède sous leur poids et qu'elle se retrouve au milieu de ces êtres sans vie, mais animé néanmoins par une magique inconnue. Elle faisait de son mieux pour repousser cette idée et suivre la jeune fille qui la guidait. L'air commençait à devenir irrespirable, chargé de l'odeur de chaire en décomposition, des effluves de pourritures et des relents d'ordures. Elle avait des hauts-le-coeur dés qu'elle arrêtait de ramper pour reprendre son souffle. C'était un cauchemar. Elle ferma les yeux un instants, essayant de retenir ses larmes. Un visage lui apparut, et elle serra les dents. Elle rouvrit ses grands yeux violets avec un air farouche et déterminé. Elle n'avait plus besoin de lui, de sa protection. Elle avait grandi, et elle ne comptait plus sur lui. Il n'avait qu'à pas s'éloigner d'elle.

Elle arrivaient enfin au terme de leur périple. La jeune fille avait descellé la grille et sautait agilement au sol. Elle n'avait pas fait le moindre bruit. Toujours sur son perchoir, la fille de Cheshire la regardait :


" Mais... Si on ferme la porte, elle ne pourra pas sortir ! On ne peut pas l'emprisonner avec ces... ces choses ! "

Elle allait rajouter quelque chose lorsqu'elle entendit un grondement derrière elle. Quelque chose semblait remonter le tuyau d'évacuation avec force. On pouvait entendre les parois en métal exploser sous la puissance de ce qui arrivait. Une créature plus grosse, plus puissante que les autres ? Quel était cet étrange grondement ?... Améthrylde fixait le fond, les yeux grands ouverts, figée par la panique.

" HAAAAAAAAA ! "

La demoiselle se retrouvait soudain projetée hors du conduit. Elle était trempée -ce qui n'était ABSOLUMENT PAS une bonne idée quand on portait une tenue entièrement blanche... - et dégoulinait. Au moins, elle avait maintenant sa réponse. Ce qui remontait le système d'aération en le faisant exploser, c'était une énorme vague. Il se passait des choses décidément très étranges, dans ces catacombes...

*~*


Les zombies avaient été balayés par la déferlante du dragon. Néanmoins, d'autres créatures approchaient. Un grondement puissant fit trembler les murs. Un géant s'approchait de la zone de combat. Une immense créature, couverte de cicatrices, comme si on l'avait cousu rapidement. Par endroit, ses os étaient apparent. A d'autres endroits, ses muscles noueux semblaient être des troncs d'arbres. L'abomination s'avançait dans les couloirs des catacombes, gênés dans ses mouvements par les autres créatures. Le colosse attrape un zombie qui passait près de lui, pour le lancer sur le grand dragon en poussant un grondement grave. Le combat promettait d'être difficile face à un tel adversaire, accompagné d'une bonne quinzaine de revenants.


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Mer 15 Juil - 22:31

Alors que la jeune femme surveillait le couloir en attendant que la demoiselle blonde la rejoigne, elle entendit un grondement assez inquiétant. Elle ne comprenait pas réellement d'où il pouvait bien venir. Elle fronça légèrement les sourcils et regarda tout autour d'elle. Personne, pas la moindre créature. Pourtant, le grondement se faisait de plus en plus intense et la terre tremblait légèrement. Grondant légèrement, elle fit quelques pas dans le couloir histoire d'aller voir à une intersection. Peut-être verrait-elle enfin ce qui était en train de leur arriver droit dessus. Le grondement se fit decrescendo à un moment donné et ce qu'elle vit arriver, ce fut quelques centimètres d'eau qui n'eurent même pas le loisir d'entrer dans ses bottes. Elle sursauta violemment en entendant la jeune femme crier et elle la vit être expulsée du tuyau d'aération alors que de l'eau en sortait violemment. Heureusement, il n'y en avait pas assez pour inonder l'endroit où elles se trouvaient. Dans l'eau flottaient des bouts de corps décomposés qui donnèrent une seconde à la jeune femme envie de vomir. Elle se retint cependant et regarda la demoiselle avant de soupirer. Elle n'avait pas tort, elle ne pouvait pas l'enfermer ici. Mais en même temps, elle n'avait pas envie d'avoir une gradée de l'armée sur les bras, elle ne s'en sortirait pas sinon !

- Écoutez, je retourne pas là-bas l'aider personnellement. Elle s'est sacrifiée, c'st très bien, mais ça ne servira à rien si nous y retournons pour mourir nous aussi.

Oui parce que pour elle, la femme aux cheveux verts n'allait sans doute pas s'en sortir. Elle avait trouvé le moyen d'inonder des couloirs pour se frayer un chemin elle ne savait comment mais cela ne suffirait pas. D'accord ce n'était pas très bien d'agir de la sorte mais dans un sens elle avait parfaitement raison ! Du moins de son point de vue. Secouant doucement la tête, elle reprit la parole afin de se rattraper un petit peu tout de même. Elle n'allait pas non plus passer pour une peureuse sans peur.

- Je vous propose de sortir en fermant la porte mais pas à clef. Après il y a d'autres sorties, elle pourrait les utiliser aussi. Mais il n'est pas raisonnable d'y retourner toutes les deux seules.

Elle lui prit la main et l'entraîna dehors. Elle poussa un long soupire de soulagement en sentant le vent frais sur son visage et l'odeur de tout sauf de la pourriture. Elle claqua la porte derrière elles et s'assit dans un petit coin d'herbe, s'adossant contre le mur des catacombes supportant la porte en bois épais. Elle sourit légèrement en levant le nez vers le ciel découvert, où les étoiles brillaient de tous leurs feux, avant de regarder la jeune femme blonde. Elle laissa le vent soulever ses cheveux avec plaisir. La tension de son corps disparaissait lentement, au profit d'une douce torpeur. Elle se leva, retira sa propre cape et la mit sur les épaules de la demoiselle. Elle n'était pas très propre mais au moins elle était sèche.

- Nous somme sorties. Je ne vais pas m'attarder ici personnellement. Après vous faites ce que vous voulez. Mais je n'ai pas envie de remettre les peids là-dedans et j'ai un rapport à faire.

~

Dans sa salle, l'immense dragon grogna en voyant son nouvel adversaire devant lui. Il poussa un hurlement à faire trembler les mur et vira une partie des petits adversaires d'un puissant coup de queue, qui fit s'effondrer également une partie du mur derrière elle qui n'avait pas encore cédé sous sa transformation. Il savait qu'il ne pourrait pas garder cette forme bien longtemps, un quart d'heure tout au plus, alors il devait agir vite. Cependant, l'espace était restreint et ne lui permettait pas de se mouvoir correctement. Mais il n'avait pas vraiment le choix s'il voulait s'en sortir. Il aurait bien mérité son bain en tout cas !

Dans un grondement sauvage, l'énorme dragon se jeta sur sa proie, tous crocs dehors. Il les planta dans la chair putréfiée au goût atrocement mauvais et sa mâchoire puissante arracha un bout du bras de la créature avec férocité. Il ne comptait pas se laisser bouffer par un truc plus petit que lui. Il allait se battre pendant les minutes qu'il avait sous cette forme avait d'essayer de s'enfuir dans la confusion qu'allait créer sa transformation inverse. Il n'avait pas le choix de toute manière, puisqu'il était seul désormais. Il allait montrer à ses non-vivants de quel bois un dieu se chauffait.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 74
Pièces d'Or : 202
Date d'inscription : 07/06/2015

who is it!
Race: Hybride.
Âge fictif.:
Inventaire:
Améthrylde Helord
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Sam 18 Juil - 18:12

Améthrylde était maintenant trempée jusqu'à l'os et grelottait dans le froid des catacombes. Quelle soirée... Elle qui pensait qu'elle trouverait une personne qu'elle pourrait aider, tout simplement... Elle n'aurait jamais imaginé passer ainsi la fin de la journée. Elle sentait le tissu humide qui collait à sa peau à présent autant sous l'effet de la sueur que des cette étrange vague qui l'avait projetée hors du conduit. Elle avait les paumes des mains et les genoux écorchés, elle était épuisée... Elle n'aspirait qu'à deux choses : un bon bain, et du repos. Le tout accompagné de beaucoup, mais alors BEAUCOUP de calme... Elle écouta la jeune Wicked qui refusait de retourner aider la soldate. Dans un sens, il fallait admettre qu'elle n'avait pas tort : retourner se faire tuer alors qu'elle était restée pour leur permettre de fuir était une très mauvais idée. Si elle était morte pour cela, cela ne ferait que rendre sa mort inutile. Elle ne pouvait donc pas se permettre d'aller la sauver... Mais elle ne pouvait pas non plus l'enfermer avec ces... ces choses ! C'était impensable ! Elle essayait de garder son calme en écoutant la proposition de la demoiselle. L'idée était plutôt bonne...

" Je vous suis, mais donnez moi juste un instant... "

Elle trouva de quoi écrire, un bout de bois calciné et un morceau de tissu, et griffonna quelques lettres qu'elle coinça dans un endroit où, elle l’espérait, la fille aux cheveux verts le trouverait. Elle y avait écrit quelques mots simples. Merci, suivi de l'adresse où elle travaillait. Si elle s'en sortait, elle saurait où le retrouver pour la remercier. Elle s'inquiétait pour cette inconnue qui n'avait pas hésité avant de les défendre. Elle aurait voulu connaître son nom, juste au cas où... Secouant ses jolis cheveux blonds qui collaient à son dos et ses épaules, elle serra doucement la main de la jeune fille dans la sienne, la suivant pour sortir des catacombes. Avec plaisir, elle prit une profonde inspiration, remplissant ses poumons de l'air frais de la nuit. Quel plaisir ! Puis, une brise souffla, et elle se mit a grelotter. Avec ses vêtements courts et trempés, elle était frigorifiée ! Elle se frictionna les bras pour essayer de se réchauffer, sautillant doucement sur place en claquant des dents. Et dire qu'elle venait du royaume des neiges... Elle se tourna vers elle et hocha la tête :

" Merci pour ton aide... Dis, tu... Tu veux bien donner quelque chose à ton chef ? Dis lui que j'aimerai le voir. J'aimerai lui parler. Je m'appelle Améthrylde, et je travaille à la maison de compagnie. Il devrait pouvoir me trouver la bas, s'il veut m'envoyer un message... "

Elle lui rendit sa cape. Après tout, elle n'était pas une voleuse. Elle n'allait surement pas s'éterniser elle non plus, mais elle voulait attendre un peu pour voir si la militaire allait sortir. Curiosité et inquiétude...

*~*

La grosse créature se fit donc amputer d'un morceau de bras. Elle ne sembla pas le remarque, continuant de frapper rudement le grand dragon avec ses poings. Il agrippa et vint essayer de le mordre, ses dents putréfiées et son haleine de goule rencontrant la résistance des écailles. Néanmoins, il fallait admettre que la créature avait une volonté de fer, ou plutôt un stupidité inextinguible, et une poigne d'acier. Elle était en train de broyer le corps du dragon entre ses bras en essayant de lui soustraire un morceau de chair. La lutte des deux géants avants coûté la non-vie à de nombreux zombies de bas étages.


♫ Merci à Mion pour le kit ♥


♠ Spring is coming ! ♠
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legends
avatar
Messages : 734
Pièces d'Or : 1049
Date d'inscription : 07/06/2015
Age : 26
Localisation : Sans doute chez moi.

who is it!
Race: Déesse.
Âge fictif.: euh...
Inventaire:
Mion R. Sonozaki
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   Dim 19 Juil - 13:24

La jeune femme écouta la demoiselle blonde lui faire sa requête. Elle en fut légèrement étonnée, mais après tout elle ne pouvait pas lui refuser une chose pareille. Elle travaillait à la maison de compagnie ? Bizarrement, elle ne trouva rien à redire à cela. Elle était très jolie, elle avait sans doute sa place là-bas. Pas qu'elle pensait qu'elle pouvait vendre son corps hein, mais bon les hommes et femmes de pouvoir aimaient passer un peu de temps avec une personne agréable pour discuter, et si la personne pouvait être mignonne c'était toujours un petit plus. Elle-même avait toujours voulu être mignonne, mais elle n'avait réussi qu'à être passable. Elle n'avait pas beaucoup de poitrine, elle avait un visage dans la moyenne que l'on oubliait vite, des cheveux assez terne et des yeux marrons parfaitement banals. Dans un sens, ce n'était pas plus mal pour une Wicked. Ainsi, elle ne marquait pas les esprits, donc elle n'avait pas beaucoup d'ennuis avec les autorités. Mais elle aurait tout de même bien voulu être un peu plus que normale. Que quelques garçons retiennent son visage, s'intéressent à elle pour autre chose que pour sa bonne capacité à combattre. Enfin bref, on n'avait pas tout ce qu'on voulait dans la vie !

Elle acquiesça lorsque la jeune femme eut terminé sa demande. Elle reprit sa cape et hésita à partir sans rien dire, mais elle se retourna tout de même et la fixa une seconde avant de prendre la parole d'une vois légèrement grave :

- Je ne sais pas ce que vous nous voulez, mais je ferais passer le message, vous pouvez en être certaine. Et de rien, je n'allais pas vous laisser mourir quand même ! Mais faites attention la prochaine fois.

Un léger sourire décora ses lèvre avant qu'elle ne disparaisse d'un bond dans la nuit noire, direction le centre-ville d'Exilian. Elle regretta un instant de laisser sa petite protégée seule dans ce décor macabre. Elle se retourna une seconde pour la regarder. Elle ressemblait à un fantôme, encore plus que jamais, alors que la lune faisait couler sur elle ses rayons d'argent. Elle jetait dans ses cheveux des éclat de lumière blanche. Elle était tellement jolie comme cela. Comme si rien ne pouvait venir la perturber. Ce fut sur cette pensée que la demoiselle secoua la tête et s'en alla pour de bon.

~

Dans un grondement de plus en plus intense, l'immense dragon envoya cette satané créature contre un mur alors que cette dernière tentait de lui dévorer les écailles. Avant ses dents presque inexistantes, elle eut tôt fait de se les casser sur la carapace de l'immense divinité. D'ailleurs, il sentait déjà la fatigue le gagner. Il devait en finir rapidement. Poussant un hurlement à en déchirer le ciel, sans doute s'entendit-il jusqu'à Exilian même d'ailleurs, il se jeta sur la créature et, la gueule ouverte, lui arracha la tête dans un mouvement furieux. Le goût atroce de la pourriture envahit de plus belle sa gueule mais il n'y fit pas attention. Il devait sortir d'ici, et vite. D'un coup de griffes, il dégagea l'entrée de la salle et, dans un tourbillon d'eau qui acheva les créatures présentes ici, il reprit sa forme humaine.

Elle ne ressemblait plus à grand chose. Elle était nue, l'inconvénient de la transformation. Seule sa cape était à peu près intacte. Heureusement qu'elle avait un uniforme de secours chez elle ! Elle se couvrit du seul vêtement qui lui restait, prit son katana et sortit le plus rapidement possible. Ce qui fut extrêmement long et périlleux. Elle avait tenue sa transformation jusqu'au bout, ce qui entraînait une manque de force plus que gênant. Poussant un grondement lourd, elle s'appuya une seconde contre un mur et trancha deux créatures qui arrivaient dans le couloir d'un mouvement mou. Elle n'avait presque plus d'énergie, elle devait sortir. Alors qu'elle voyait la porte, elle s'appuya de nouveau pour reprendre son souffle, sur quelque chose de plus mou que de la pierre. Un bout de bois. Un léger sourire s'inscrivit sur ses lèvres lorsqu'elle lut le petit mot sans doute déposé ici à son intention. Dans un dernier sursaut d'énergie, elle ouvrit la porte avant de s'écrouler sur le sol mou. Jamais elle n'avait autant aimé l'odeur de l'herbe qu'en cet instant.

La suite se trouve ICI.


Sea Dragon


Wanna see my real face?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
(#) Re: [TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] Parait-il que les morts se lèvent au crépuscule [ft. Améthrylde Helord ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Tuto pour peindre les morts.
» Hermione Granger ( terminée)
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: City Center :: Catacombes-