Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
(#) Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Dim 20 Sep - 12:38

C’était rare que Celendi sorte de son Royaume pour quelconque raison. Elle avait eu l’occasion, durant son enfance, de voyager avec sa famille adoptive puisque celle-ci appréciait les découvertes et elle avait donc passé les frontières du Royaume Oriental dans lequel elle avait grandi deux ou trois fois dans sa vie, mais pas plus. En grandissant, la jeune femme s’était concentrée sur d’autres objectifs qui, à ses yeux, primaient sur le voyage. Cependant, un de ses objectifs l’amenaient, aujourd’hui, à prendre le train pour une longue, très longue route jusqu’à Exilian.

Lorsqu’on annonça l’arrivée à la gare ferroviaire de la ville, Celendi s’empressa d’attraper ses bagages qui se résumaient à deux gros sacs et de se lever. Assise depuis un nombre incalculable d’heures, elle chancela et faillit tomber sur un passager encore installé dans son siège. S’excusant brièvement, la demoiselle s’éloigna tandis qu’elle sentait le regard du passager en question posé sur elle, et plus particulièrement sur ses impressionnantes oreilles.

Elle n’aimait pas sortir de chez elle ou de sa forge rien que pour cela. Elle exécrait les gens qui relevaient sa différence, différence dont elle ne connaissait elle-même pas les origines. Si on venait à lui demander ce qu’elle était, elle serait incapable de répondre, et cela la frustrait au plus haut point. Rechercher ses sources n’était pas dans ses objectifs principaux, mais elle s’était jurée qu’il le deviendrait lorsqu’elle aurait accompli tout ce qu’elle voulait ; autant dire qu’il y avait du temps avant cela.

La jeune femme faillit pousser un soupir de soulagement lorsque ses pieds rencontrèrent le sol. Prendre le train ne la dérangeait pas, mais rester des heures inactive la rendait hystérique : elle avait du prendre sur elle-même pour ne pas se lever une centaine de fois pendant le voyage, et davantage pour ne pas péter une pile lorsqu’un enfant se mit à brailler dans le wagon pour un bon petit moment. Décidément, elle était vraiment bien dans son petit village et elle avait vraiment hâte de le retrouver.

Le temps tournait à l’orage. Il faisait déjà nuit, elle ne pouvait donc pas voir les nuages noirs approcher, mais elle le sentait. L’humidité dans l’air, et le calme avant la tempête. Cette petite brise qui n’annonçait rien de bon et le grondement au loin. Elle avait meilleur temps de vite trouver son hôtel, auquel cas elle y arriverait trempée jusqu’aux os. Elle aimait bien les douches, mais quand elles étaient chaudes... Et avec du savon.

La jeune femme avançait en même temps que la foule, prise dans une longue file de personnes plus ou moins pressée. Elle fut étonnée de constater qu’elle était plus petite que la moyenne ici, alors que dans son Royaume elle faisait partie des plus grandes personnes. Les gestes brusque des individus la mettaient intérieurement en rogne : tantôt elle se prenait de légers coups, tantôt ses sacs étaient poussés, elle en même temps. Bon okay, elle prenait un peu de place avec tout cela... Mais ce n’était pas une raison ! Elle n’allait pas marcher sur le chien d’une personne sous prétexte qu’il dépassait de son périmètre limite !

Elle finit par sortir de cette voie humaine avec soulagement. Au bord d’une route qui déposait et amenait des gens à la gare, elle regarda à droite et à gauche. Il était temps pour elle de sortir son si précieux plan, son seul moyen de se repérer ici.  
Revenir en haut Aller en bas
Counselors
avatar
Messages : 67
Pièces d'Or : 128
Date d'inscription : 31/07/2015
Age : 24
Localisation : A l'Académie - enfin je crois... Où suis-je ???

who is it!
Race: Fée
Âge fictif.: 16
Inventaire:
Eilynn
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Dim 20 Sep - 20:57



Voyage jusqu'au bout de la ligne

Avec Celendi Ka' Elium

    Je dois le faire, y parvenir seule. C'était le but que je m'étais fixé, et ce pas sans le moindre mal. L'école y avait émit quelques réserves tandis que mes deux chères sœurs s'y était totalement opposées, argumentant sur le fait que jamais je n'y parviendrais seule. Bref. Après de longues disputes, ce qui ne me ressemblais pas, j'avais fini par partir dès l'obtention de mon autorisation de sortie.

    J'avais prévu de rendre visite à la fée bleue, ma maman mais également mon mentor. Mieux que cela, je voulais faire le chemin seule, comme une grande, il le fallait. J'avais besoin de ça, sinon je ne serais jamais capable d'aller d'un point à l'autre sans me perdre. Même si ce n'était pas loin, j'avais l'impression de me préparer à toute une série de péripéties.
    Partant pour quelques jours, j'avais pris avec moi une valise rempli de quelques affaires, mais aussi de quoi écrire, et de quelques porte-bonheur, j'allais sans doute en avoir besoin.

    J'avais mis un certain temps pour retrouver ma maman, mais le simple fait de la revoir, de pouvoir lui parler m'avait fait le plus grand bien, cela m'avait permis de me ressourcer et ce n'était pas plus mal. Néanmoins je devais la laisser. Elle m'accompagna jusqu'au bout du chemin de la propriété puis me serra dans les bras, je devais à présent rentrer. Je n'étais pas certaine de bien savoir comment j'aurais fait si je ne l'avais pas croisée à l'aller, presque au milieu de mon trajet. Je soupirais, elle m'avait empêchée de faire un énorme détour pour terminer au milieu du chemin sans savoir où je me trouvais.

    Bref. Ce coup-ci je pouvais le faire ! Pour cela, se rendre à un point tout à fait reconnaissable : la gare. Je devais donc trouver l'endroit avec plein de monde puis continuer mon chemin direction l'académie. Simple non ?

    Vêtue de bleu de la tête au pieds, je ne passais pas inaperçue, mais j'y étais parfaitement habituée, enfin, j'essayais surtout de ne pas y penser, j'avais en effet un peu peur de tous ces regards au fil du voyage. J'avais beaucoup de mal avec les étrangers, à part ma famille, très peu de personnes pouvaient se vanter que je leur adresse plus de cinq mots d'affilés…

    M'enfin, je devais faire un effort, pour leur prouver que je pouvais changer. Je le peux avec un peu de volonté, c'est ma maman qui me l'a dit et comme on le sait tous il faut écouter sa maman, elle a souvent raison. Pas toujours mais souvent.

    Regardant le ciel, je vis que le soleil avait fait place aux nuages, et que la luminosité commençait à baisser, ce n'était pas bon signe, il fallait que je fasse plus vite. J'étais enfin arrivée à la gare, mais ce n'était que le checkpoint de mon retour. J'avais encore quelques heures avant d'arriver à rentrer.
    Ne pas paniquer, ne pas paniquer, sinon j'allais toucher tout le monde avec mon pouvoir et je n'étais pas certaine de pouvoir me contrôler. Je soufflais, tout allait bien se passer… Au pire je pourrais m'abriter le temps que le soleil décide de revenir…

    C'est le moment que choisi la foudre pour se faire entendre.


    « Iiiiiiiiiaaaaaahhhhhh », criais-je alors, avant de me mettre à courir avec ma valise et de me recroqueviller du mieux possible près d'elle. Je ne pouvais pas m'en empêcher, je ne pouvais, j'avais tellement peur de la foudre que cette peur me faisait parfois faire n'importe quoi. Je soufflais du mieux possible, laissant mes larmes couler, pendant que les passants me regardaient bizarrement puis vaquaient à leurs occupations…

    « Je n'ai pas peur, je n'ai pas peur, je n'ai pas peur... », répétais-je comme une formule magique pour qu'à la fin cela devienne vrai.

    « Moïra...Ash...je veux rentrer à la maison... », murmurais-je avant de me remettre à crier et hoqueter à chaque attaque de foudre…




    HRP : j'espère que ça te plairas, dans le cas contraire n'hésites pas à me le dire ! ♥

Code by Joy


~ When everything can happened ~

cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Lun 21 Sep - 23:08

Alors qu’elle progressait en longeant la route, Celendi vit passer une furie hurlante tout près d’elle. La demoiselle, accompagnée d’une valise, semblait fuir quelque chose d’invisible. La jeune femme haussa un sourcil, puis l’autre. Elle ne put s’empêcher de regarder tout autour d’elle pour voir s’il y avait un truc, une entité, une personne quelle qu’elle soit qui la rendait hystérique. Mais non, elle ne voyait rien. Tout à coup, le tonnerre gronda à nouveau, plus proche que jamais. La fille habillée en bleu hurla de nouveau, se servant de sa valise comme bouclier. Celendi ne put retenir un sourire amusé en comprenant enfin ce qu’il se passait. Toutefois, si cela la divertissait, elle n’était pas du genre à laisser les gens dans leurs problèmes : puis, cette jeune femme n’avait pas l’air méchante, bien au contraire. L’hybride accéléra le pas pour la rattraper et elle n’eut pas beaucoup de mal puisque la fée s’était immobilisée quelques mètres plus loin.

- Eh, lâcha-t-elle en replaçant ses sacs sur son dos. T’aimes pas l’orage ?

Elle connaissait déjà la réponse à la question, mais c’était la manière la plus simple de l’aborder sans l’effrayer : bah oui, depuis quand des inconnus venaient parler à d’autre inconnus à la tombée de la nuit en pleine sortie de gare, à part pour demander son chemin... Ou pour d’autres choses un peu plus creepy ? Celendi jeta un bref coup d’oeil autour d’elle : les gens passaient en les observant en coin. Ah, ça, les Hommes ne manquaient pas de curiosité ! Mais quand il s’agissait d’aider son prochain, il n’y avait plus personne !

___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Counselors
avatar
Messages : 67
Pièces d'Or : 128
Date d'inscription : 31/07/2015
Age : 24
Localisation : A l'Académie - enfin je crois... Où suis-je ???

who is it!
Race: Fée
Âge fictif.: 16
Inventaire:
Eilynn
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Jeu 8 Oct - 23:38

    Dans ce genre de situation vous ne pouvez pas faire grand chose, la peur vous domine et ça vous effraye parfois encore plus de savoir que vous n'avez aucun contrôle et ce, peu importe vos tentatives.

    Eh bien pour moi c'était comme ça également, même si je sais qu'il n'y a que très peu de chances pour que la foudre s'abatte sur moi, ce bruit, cette lumière qui aveugle tout le temps d'un instant continue de m'effrayer au plus profond de moi. Il faut juste attendre que l'orage passe, heureusement pour mon cœur et pour mon mental, il ne fait pas cet horrible temps tous les jours.

    Ensuite, plusieurs sortes de réactions face à ma propre réaction : se moquer, m'ignorer ou encore venir à mon secours. Généralement, la deuxième option est la plus populaire, allez savoir pourquoi, notre univers n'est plus aussi collectif qu’auparavant, heureusement que les livres sont encore là pour nous apporter un peu d'espoir, de l'héroïsme également, sinon ce monde serait totalement et définitivement triste.

    C'est en essayant vainement d'échapper à ses émotions plutôt noires, et surtout à cette peur grandissante, serrant tellement fort ma poitrine que j'en avais du mal à respirer, que quelqu'un vint à mon secours, enfin, m'accosta, simplement, gentiment.

    Les mains sur ma tête en signe de protection, je levais un peu le nez pour voir qui était cette personne qui avait décidé de venir me voir. J'étais assez étonnée je dois dire, mais cet étonnement ne dura pas bien longtemps, en effet sans même avoir le temps de répondre à cette charmante jeune femme, un nouveau coup de tonnerre raisonna dans le ciel et sans que je puisse m'en empêcher je me jetais littéralement dans les bras de ma sauveuse.


    « Je déteste l'orage, je déteste l'orage, je déteste l'orage », psalmodiais-je en tentant sans doute de faire fuir l'objet de mes futurs cauchemars mais également en serrant un peu l'inconnue.

    Le satané orage semblait disparaître au loin, lorsque je décidais que je pouvais la lâcher, je levais les yeux vers elle, tranquillement, doucement, essuyant au passage mes larmes.


    « Je suis désolée...vraiment désolée... », lui dis-je alors, j'avais également envie de la remercier, mais je n'étais pas certaine de sa réaction. D'ailleurs je n'étais même pas sûre qu'elle ne me prenne pas déjà pour une folle alliée. On verra bien...


HRP : vraiment désolée pour mon temps de réponse ><


~ When everything can happened ~

cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Jeu 15 Oct - 21:25

La réponse ne fut pas celle à laquelle s’attendait Celendi. Plutôt que d’obtenir quelques phrases, elle se retrouva avec son interlocutrice dans les bras. Elle qui n’aimait pas le contact, elle ne put se résoudre à se débarrasser d’elle. Quelque part, la surprise faisait aussi son effet : ce n’était pas souvent qu’on se lovait contre elle parce qu’un orage frappait ! Au moins, elle était certaine que c’était pour cette raison-là que la petite fée paniquait à ce point.

Estimant qu’il était temps de reprendre un peu de distance avec cette fille qu’elle ne connaissait strictement pas, Celendi la repoussa doucement en appuyant sur ses épaules et lui sourit brièvement.

- Tu sais, tu risques rien. Les bâtiments sont hauts, et si la foudre doit frapper, ça s’ra pas sur ta tête !

Elle ne savait pas trop si cela l’aiderait à calmer ses peurs – elle pensait que non – mais c’était tout ce qu’elle pouvait faire à son niveau. La jeune hybride jeta un coup d’oeil autour d’elle pour constater que quelques passants continuaient à les regarder de travers. Etrangement, ces mêmes passants détournaient leur regard lorsqu’ils croisaient ceux de la jeune femme aux yeux rouges. Etait-ce à cause d’elle, de son apparence, ou parce que la situation était spéciale et qu’ils n’osaient pas vraiment l’affronter ? Elle l’ignorait, et à vrai dire, elle s’en fichait : tout ce qui comptait, c’était qu’elle retrouve son hôtel et que la jeune femme qui se tenait devant elle puisse rentrer sans se faire trop de soucis. D’ailleurs, où allait-elle ?

- Quelqu’un t’attend ?
___

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Counselors
avatar
Messages : 67
Pièces d'Or : 128
Date d'inscription : 31/07/2015
Age : 24
Localisation : A l'Académie - enfin je crois... Où suis-je ???

who is it!
Race: Fée
Âge fictif.: 16
Inventaire:
Eilynn
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Ven 23 Oct - 17:49

    L'orage était l'un de mes détracteur, je le savais et pourtant, cette peur était tout à fait incontrôlée, plus qu'une peur, une phobie insurmontable. Même si dans les bras de ma sauveuse j'avais l'impression d'aller un peu mieux. Une impression sans doute infondée mais qui me permettait de me calmer le temps d'un instant.

    Mon interlocutrice me repoussa un peu, mais tout ce qu'il y avait de plus doux et gentil. Elle me sourit et me dit quelques paroles rassurantes. Enfin, plus ou moins, mais ses paroles pouvaient me permettre de me concentrer sur autre chose que sur le ciel déchainé. Je regardais alors les bâtiments comme pour m'assurer de la conformité de ses paroles, puis je soufflais un peu.

    La jeune femme regardait autour de nous, les passants semblaient toujours aussi curieux, voire même pour certains plutôt craintifs. Je ne trouvais pas cela très sympathique mais bon, on y pouvait pas grand chose si les gens préféraient juger selon l'apparence plutôt que sur la personne en elle-même...


    - Quelqu’un t’attend ?

    Sa question me sorti alors de ma rêverie passagère. Puis le temps que la question remonte à mon cerveau, je secouais la tête en signe de négation.

    « Non, non personne ne m'attends, je dois rentrer toute seule normalement. Enfin...essayer...je n'y arrive jamais à vrai dire... », lui dis-je en baissant la tête, un peu embarrassée... puis je décidais de lui poser la même question... « Et...et toi, tu attends quelqu'un ? Je...je suis désolée...je te dérange dans ton voyage... »

    Je ne savais plus trop quoi lui dire, ou encore quoi penser, j'avais l'impression de peut-être vraiment l'embêter, si quelqu'un l'attendait ? Cela voulait dire que j'ai un frein dans son voyage et donc, je serai une personne tout à fait affreuse !!!! Je commençais un peu à déprimer, déprimant un peu les gens autour de nous, mon pouvoir commençait à faire des siennes, un peu malgré moi...


~ When everything can happened ~

cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   Ven 30 Oct - 23:51

Celendi prit un certain temps pour réfléchir à ce qu’elle pouvait et allait faire. Elle délaissa visuellement la jeune femme pour regarder autour d’elle, un rictus songeur se dessinant sur son visage. Elle ne connaissait pas cette ville... Etait-ce prudent d’accompagner une jeune inconnue ? Elle pensait que non mais elle ne pouvait oublier une chose : elle était forgeronne et armée. Les armes, ça la connaissait donc ! Et elle saurait s’en servir en cas de problèmes. Elle inspira profondément puis finit par se retourner vers la demoiselle. Son air en disait long sur ce qu’elle s’apprêtait à annoncer.

- Tu sais au moins où tu habites ? Si oui, j’peux t’accompagner.

Celendi espérait toutefois que son toit n’était pas bien loin ; elle n’avait pas vraiment envie de traverser la ville sous la pluie et faire le retour dans le noir. Non seulement ce n’était pas prudent, mais en plus elle était éreintée par le voyage et la fatigue ne l’aiderait pas à se défendre en cas de nécessité. Pourvu qu’elle n’ait pas à le faire... Maudissant sa gentillesse incontrôlable, elle attendit une réponse de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Re: Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voyage jusqu'au bout de la ligne [avec Eilynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Les Etats que nous devons gagner Mardi, Pour que Obama aille jusqu'au bout
» Magistra magicienne jusqu'au bout des doigts =D
» Attali: L'ultra libéralisme jusqu'au bout des ongles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: City Center :: Gare Routière et Ferroviaire-