Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Jeu 9 Juin - 16:15

    Je soupirais. Encore et encore. Mauvais signe. Je m'ennuyais. Soul Eater, mon arme maudite semblait d'humeur à aller faire un massacre, je devais donc assez rapidement me trouver quelque chose de palpitant à faire, peut-être bien devrais-je reprendre mes recherches d'écrits. J'adorais lire, mais surtout rechercher des livres, des mythes et légendes rares qui pourraient expliquer le pourquoi du comment. C'était toujours excitant, pleins d'énigmes mais aussi surprenant. On pouvait y apprendre de nombreuses choses. Celles qui m'intéressait particulièrement avaient trait au Paradis. On ne se demande pas pourquoi...

    Bref. J'allais passer en mode collecte d'informations en essayant de ne pas tuer les informateurs, ça pourrait être bien mais après, hein, on est pas à l'abri d'un petit « accident ». Je souris, on allait bien s'amuser.

    Parcourant la ville, les bars aussi, je réactivais mes quelques contacts qui avaient eu la bonne idée de me prendre assez au sérieux pour continuer à vivre. Bref. Je n'aimais pas trop les gens, mais ça pouvait devenir intéressant parfois et je commençais à me dire que rencontrer quelqu'un pour un temps pourrait être « symapthique ». Wouah. Je déteste ce mot. Va falloir que je le raye de mon vocabulaire pour de bon, j'arrive encore à me faire peur toute seule dites donc...

    M'enfin. Je devais à présent attendre avant de prendre la route, mais je préférais tout de même tenter un petit quelque chose. J'allais direction le panneau d'affichage de la ville, on y trouvait souvent des doléances, des quêtes et autres informations. Souvent une recherche de boulot ou d'autres choses encore. Je déposais alors une petite annonce simple, claire, nette et qui pouvait peut-être nous surprendre.


    ANNONCE:
     

    Voilà, ça laissait deux jours, deux jours pour recueillir quelques informations, et pour voir à quel point ces petites annonces étaient efficaces. En attendant, je passais acheter un peu d'alcool et je rentrais tranquillement dans mon petit appartement, la journée était presque terminée, il fallait que je me repose et que je tempère les envies de castagne.

    Le lendemain je ne puis résister à l'envie et je déclenchais une bagarre dans l'un des bars de la ville, je m'amusais bien ce soir là, cédant à ma soif de sang, je me sentais tellement mieux à présent que s'en était presque jouissif. Presque, car c'était trop facile, perdant un peu de ce côté excitant de la chasse. Rentrant à la « maison », je préparais mes affaires pour mon périple du lendemain, à boire, à manger, mes armes, tout cela rentrait dans un petit sac en bandoulière puis quelque peu impatiente je me rendit sur le lieu de rendez-vous. Oui, déjà.

    Je passais alors la journée au pieds de l'Arbre Solitaire, j'avais recueilli très peu d'informations importantes et fiables, mais bon, j'allais me diriger (logiquement) vers le Royaume Oriental où mes sources semblaient converger.

    La question qui se posait maintenant était : serais-je seule, ou accompagnée ? Fermant les yeux mais toujours sur mes gardes, j'attendais que quelqu'un débarque ou non d'ailleurs, en tout cas quoi qu'il arrive je serait partie à la tombée de la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Jeu 9 Juin - 17:29

Je m'ennuyais terriblement. Après avoir rencontré Hermès, ce dernier m'ayant divertie quelques temps, il avait eu des choses à faire, je me retrouvais seule sans rien faire, dans cette ville ennuyante.
Je décidais donc de sortir pour essayer de trouver quelque chose à faire d'un minimum intéressant. Je demandais à quelques passants comment trouver des choses intéressantes en ville, pour combler ma curiosité. Il me dirent alors qu'il y avait parfois des propositions sur des panneaux qui se situent sur la place publique.

Je me dirigeais alors vers la place, l'air un peu morose, dû à l'ennui. La plupart des hommes me reluquaient, il faut dire que j'avais pris mon apparence préférée et peu de personnes pouvait éviter d'avoir l'attention braquée sur moi. J'arrivais enfin à destination.

Je regardais alors les affiches. Il y avait de tout ! C'était incroyable ! DE TOUT ! Si seulement ce n'était pas de toutes ces choses banales et ennuyeuses. Je soupirais puis commençais à partir lorsque je vis une petit affiche, que je n'vais pas remarquée jusque là.



AFFICHE :
 

Je me dirigeais donc vers cet arbre, demandant auparavant aux passants où il se trouvait. Avant d'arriver, j'adoptais ma forme de Kitsune pour être discrète, puis grimpait à l'arbre. J'observais alors les alentours. Une femme avec un sabre se trouvait au pied de l'arbre, peut-être était elle en train de se reposer, de prendre l'air.

J'attendais alors le soir, la femme était toujours là, ce devait être la personne ayant collé l'affiche. Je reprenais alors ma forme humaine et l'interpellait :


- Bonsoir !

J'attendais alors sa réponse ainsi que sa réaction, toujours perchée sur ma branche d'arbre, un pied se balançant de le vide.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Jeu 9 Juin - 19:55

    Patience, patience...je devais faire preuve de patience, juste un peu, comme si j'utilisais tout mon stock de patience pour trois mois au moins. Il est vrai qu'attendre n'était franchement pas amusant. Donc, je restais là, presque à fixer le ciel, les yeux perdus dans cette immensité bleue. Je regardais les nuages passer, ils n'étaient pas nombreux, et ne bougeaient pas rapidement. Le vent était faible mais agréable sous cette douce chaleur. J'arrivais à faire passer le temps, regardant tout autour de moi, me demandant si quelqu'un allait se pointer, si j'allais encore faire un périple seule. Non pas que ça me dérange mais disons que pour changer... En plus je pourrais peut-être rencontrer quelqu'un qui ne me donne pas envie de l'étriper, ça pourrait être un bon point, non ?

    Au milieu de l'après-midi, j'eus une sorte de sensation bizarre, tous les sens en alerte, je regardais un peut partout autour de moi, de la façon la plus discrète possible. Mais je finis par me dire que ce n'était sans doute rien... M'enfin...c'était bizarre, mais bon, tant pis, si un ennemi apparaissait, elle le fracasserait si possible et sinon, bah, advienne que pourra !

    L'heure fatidique était enfin arrivée, je me levais, époussetant mes habits lorsqu'une voix s'éleva dans l'air. Un « bonsoir », me parvins d'en haut, ce qui eut pour effet dans un premier temps de me surprendre puis dans un second de m'intriguer...


    « Bonsoir. Etes-vous ici par rapport à l'annonce ? », demandais-je en regardant la jeune femme droit dans les yeux. Je n'allais pas perdre mon temps si c'était juste histoire d'être poli, ce ne serait pas marrant et ça m’ennuierai plus encore que de différer mon départ. Néanmoins, j'étais certaine de ne pas être déçue. Pourquoi ? Parce que la jeune femme se trouvait sur une branche dans l'arbre, au-dessus de moi et je n'avais même pas senti sa présence... Étrange, mais surtout intéressant.

    « Si c'est le cas, pourriez-vous descendre ? Ce sera sans doute plus pratique pour parler. Dans le cas contraire...ne me faites pas perdre mon temps. », ajoutais-je simplement, aucune expression particulière sur le visage. Alors mademoiselle...êtes-vous black or white?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Jeu 9 Juin - 20:42

Suite à mon appel, elle parue surprise, pas étonnant, tout le monde a cette réaction lorsque que j'agis de cette manière, c'est normal d'être surpris lorsque que quelqu'un apparaît soudain au dessus de vous. Enfin apparaître, disons plutôt se révéler, signaler sa présence soudainement. Le vent faisait bouger les feuilles ainsi que mes cheveux, le soleil bas dans le ciel, teintant le ciel d'orange ainsi que les feuilles de l'arbre. Quel spectacle magnifique, je ne m'en lasserais jamais ! La branche était tiède et agréable, enfin pour moi qui y suis habituée, il faut dire que c'est normal après avoir passé sa vie à espionner les gens depuis les arbres, ce n'était pas une après-midi à observer cette femme qui allait me donner des douleurs au postérieur.

Visiblement c'était bien la propriétaire de l'affiche au vu de sa réponse. Je lui souriais alors, puis elle me demanda de descendre si j'étais bien ici pour l'annonce. Evidemment, il est normal de discuter face à face dans un cas pareil. Je sautais alors dans un salto rapide puis atterrissait au sol avec légèreté. Passer des centaines d'années à échapper aux humains me pourchassant m'avait bien entraînée à ce genre d'exercice, rien de mieux que la nature et l'agilité pour s'enfuir.

Je m'approchais d'elle et lui dit «Je suis effectivement ici pour l'annonce. Il me tarde de savoir ce que vous comptez faire.», puis j'inclinais le buste. «Mais j'en oublie mes bonnes manières, je m'appelle Ulyssandra Miryoku, mais vous pouvez m'appeler Uly, enchantée.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Jeu 9 Juin - 21:55

    Intéressant était le mot, la jeune femme souriante descendit de l'arbre tout façon peu conventionnelle, mais athlétique, donc je pouvais en déduire que je ne serais pas avec une mollassonne. Elle m'annonça alors qu'elle était effectivement ici pour l'annonce et semblait impatiente de savoir ce que nous allions faire puis termina en se présentant comme « Ulyssandra Miryoku », mais je pouvais faire plus court et l'appeler Uly. Mouais. Peut-être plus tard, pour l'instant nous ne nous connaissions pas et je n'avais pas pour habitude d'appeler les gens par leurs petits noms sauf pour me moquer ou encore s'ils devenaient proches, ce qui n'arrivait pas en fait.

    « Je suis Alianor Light, vous pouvez m'appeler comme vous voulez tant que ça ne me tape pas sur le système. Donc pas de trucs nunuches ou horribles. », lui dis-je tout en continuant de détailler la jeune femme, j'essayais de percer son secret. Peu de personnes pouvaient masquer leur présence, surtout à des personnes expérimentées.

    « Parlons un peu affaires... Je souhaiterai fouiller le Royaume Oriental pour y trouver des manuscrits, des livres mythiques voire légendaires, d'après mes sources il semblerait que quelques ouvrages du temps de la création soient dans ce secteur. Est-ce que vous êtes partante ? »

    Je demandais tout de même si elle souhaitait venir avec moi, même si, elle avait plutôt intérêt à venir, je ne délivrais pas mes informations juste pour les voir s'envoler et me sortir « merci mais non merci ». Bref.

    « Est-ce que vous êtes une collectionneuse, informatrice ou encore chasseresse ? », lui demandais-je afin d'essayer de cerner un peu le personnage juste devant moi... « Dites m'en plus sur vous... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Jeu 9 Juin - 23:16

La jeune femme se présenta à son tour. Elle semblait m'observer, je pouvais voir ses yeux bouger légèrement pour me détailler. Que peux elle bien chercher ? Enfin bon, je verrais après.

«Alia, cela conviendrait il ? C'est un simple diminutif, ce sera plus court pour vous appeler rapidement. Enfin je ne l'utiliserai qu'en situation d'urgence bien entendu !»

Je guettais sa réaction pour ce surnom, voir si cela lui convenait ou non. Parfois les gens acceptent sans qu'ils soient forcément d'accord, rien de mieux que son visage pour savoir vraiment. Soudainement elle m'exposa ce qu'elle comptait faire : chercher des livres dans le royaumes oriental, ça tombe bien, il y a ceux de mon ancienne demeure mais nous n'y accéderont pas sans difficulté. Et surtout, il faudra que je récupère le fameux livre et que je le détruise, ça fait longtemps que j'aurais du m'en occuper, cette mission tombe vraiment bien. Elle me demanda également pourquoi cette mission m'intéressait.

«Bien évidemment, je suis partante. Et bien, je ne suis rien de tout ça, je suis juste ennuyée par cette ville, je suis très curieuse et rien ici n'éveille ma curiosité, j'ai vu votre annonce en cherchant quelque chose à faire et ça a piqué ma curiosité ! Quand aux livres, on peut effectivement en trouver dans le royaume Oriental, je connais l'emplacement d'une sorte de bibliothèque remplie de livres et parchemins traitants de créatures mythologiques et fantastiques de la région ! Mais il y a une seule condition».

Je marquais un silence puis demandais innocemment : «Au fait, pourquoi me jaugez vous autant ? Il y a un soucis ?». Elle allait peut-être m'expliquer pourquoi elle me scrutait ainsi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Ven 10 Juin - 11:43

    Je voulais essayer de cerner un peu plus ce personnage avant de partir à l'aventure avec elle. Déjà que je faisais un recrutement « sur le tas », il ne manquait plus que je me retrouve avec une gentille petite fée voulant cueillir des fleurs et autres conneries dans le genre, ou encore un malheureux petit humain qui ne sait pas grand chose de la vie et qui irait partir dans son délire philosophique sur la vie et le fait qu'elle est courte et donc qu'il faut en profiter. Beurk.

    Ulyssandra ne semblait pas être une personne lambda ce qui dans un sens plaidait en sa faveur mais dans un autre rendait mon travail plus compliqué. Intéressant, excitant aussi, mais je ne voulais pas tomber avec n'importe qui et me faire doubler. Plus qu'une passion, les livres étaient l'une des raisons pour lesquels je ne regrettais en aucun cas d'être partie du Royaume du Paradis.

    Me sortant de mes réflexions, Uly (oui dans ma tête ça passe, mais pas à l'extérieur, et alors ?), proposa de m'appeler Alia, utilisable en cas d'urgence.


    « C'est parfait », lui répondis-je alors. Alia était simple, sans mièvreries à me faire perdre mon sang froid. C'était plutôt bien choisi. Si elle était aussi belle qu'intelligente, on risquait de bien s'entendre.

    Lorsque je lui avais demandé si elle était une collectionneuse ou autre, elle me répondit qu'elle n'est qu'une simple fille. Simple fille. Mon œil, ça m'avait presque donné envie de lui rire au nez et de lui demander si elle se fichait pas un peu de ma gueule, mais je me retins. Je pouvais comprendre en partie le fait de cacher son identité, c'était parfois vital... Bref. L'ennui, ça me connaît, c'était en partie la raison de ce voyage intempestif. Et en plus elle connaissait l'emplacement d'un endroit intéressant une bibliothèque où étaient regroupés mon petit bonheur.

    Mais à une condition.

    Quoi ? Genre maintenant y a des conditions ?! Elle en a dans le ventre la petite ! Bon attendons la condition, et si ça ne convient pas, bah je me casse toute seule !


    «Au fait, pourquoi me jaugez vous autant ? Il y a un soucis ?»

    Ah. Cette question. Je m'y attendais pas, mais c'était de bonne guerre. Donc ça allait.

    « Dans un premier temps, disons que je n'ai pas l'habitude des compagnons de voyage. », une vérité parmi tant d'autres... Je réfléchissais à la suite de l'explication. Je n'étais pas certaines que cette personne soit humaine, soit humaine avec des objets magiques, soit non humaine. Et ça dépendait le genre, je n'avais pas bien envie de partir avec. « Dans un second temps, disons qu'il va me falloir du temps pour vous accepter, je verrais bien en fonction de vos capacités. Disons, le temps de me faire une idée, puis j'arrêterai d'essayer de percer vos secrets... »

    Oui. Une bonne petite explication. Néanmoins, nous allions partir en voyage ensemble, alors nous devions arrêter quelque chose : « Est-ce que ça vous dérange si nous commençons par nous tutoyer ? ». De quoi effacer une certaine distance instaurée de par le dialogue. « Venez, partons d'ici, en route, on fera plus ample connaissance... », ajoutais-je avant de partir direction le Royaume Oriental. Selon mes pronostics, nous pourrions y être en cinq bon jours, voire légèrement moins. Ça dépendrait de ma comparse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Ven 10 Juin - 13:24

A priori le diminutif lui convenait, tant mieux, je n'aurais pas à en trouver un autre. Son visage ne montra aucun refus lorsque je lui avait proposé. Mais elle semblait méfiante, ce qui est normal étant donné que l'on vient de se rencontrer, mais ça ne me plaisait pas trop, j'aime quand les gens soient détendus en ma présence, qu'elle les mette en confiance. Enfin bon j'arrangerais de force si jamais ça ne vient pas naturellement.

Suite à ma question sur le fait qu'elle me jauge, elle répondit simplement qu'elle n'avait pas l'habitude des compagnons de voyage et qu'elle arrêtera une fois habituée à ma présence. Je tentais alors de la rassurer :
«On m'a toujours dit que je suis d'une compagnie plaisante, mais je sais aussi être discrète si vous le désirez, je ne veux en aucun cas vous importuner, Alianor.»

En vérité je me demandais quel est son caractère, elle a l'air assez taciturne mais elle n'as pas l'air d'être désagréable, même si ses manières montrent qu'elle n'a pas l'habitude d'être très polie et aimable, elle semble assez rustre dans sa manière de parler mais néanmoins, ni malpolie ni désagréable.

Elle me demanda également, étant donné que nous allions passer du temps ensembles, si l'on pouvait se tutoyer. C'est un début, ça permettra de détendre l'atmosphère et de se rapprocher l'une de l'autre.


«Je n'y vois aucun problème, c'est même préférable de mon point de vue !»

Elle partit en direction du royaume Oriental en m'invitant à la suivre, et faire plus ample connaissance en route. C'est une bonne idée, le fait de voyager ensembles plutôt que de rester figées ici est une bonne idée. Je la suivis donc, sans affaires, pas de sac à dos, rien. Je n'en avais pas besoin, même si ça lui semblera plutôt bizarre je pense.

Nous avancions alors sur un chemin de terre, aux abords de la ville, des arbres le longeant, la brise légère et le soleil maintenant disparu à l'horizon, le ciel teinté de couches d'orange, de violet et de bleu. On pouvait observer les étoiles qui apparaissent petit à petit, encore peu visibles pour l'instant mais se manifestant de plus en plus.

Je profitais du départ pour lui parler de ma condition.


«Concernant la condition Alianor, la "bibliothèque" si je puis appeler ça ainsi n'est pas très grande, mais elle contient des ouvrages rares, uniques pour certains. Néanmoins, il y en a un que je voudrais récupérer. Il est situé à l’écart et je dois absolument le prendre. Je vous laisse tout les autres bien entendu !»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Ven 10 Juin - 14:15

    C'était assez compliqué de faire avec une personne lorsqu'on avait pas l'habitude, j'aurais peut-être dû tenter l'expérience avant, mais avant ? Je n'avais pas eu envie, non, j'étais mieux seule, mais il paraissait que plus on était de fous, plus on riait, donc mieux on était. Plutôt du genre pessimiste, je voyais plutôt l'aspect des choses où les gens finissaient toujours par se disputer et s'envoyer des vacheries à la figures, des mots blessants qui finissaient par détruire quelque chose dans la relation.

    Si Uly était d'assez bonne compagnie alors peut-être que je finirais par devenir un peu plus sociable, ou en tout cas avec elle, ce qui ne serait sans doute pas du luxe. En tout cas, elle était patiente, posée. Beaucoup de personnes s'énervaient à ma façon de les regarder, de leur parler, mais ce n'est pas pour autant que j'avais changé. Au contraire, à la fin je prenais un malin plaisir à les faire enrager. Elle ne voulait pas « m'importuner ». Je soupirais un peu.


    « Restez comme vous êtes au naturel, de toute façon vous verrez bien si ça me déplaît... », oui, elle le verrait sans doute assez rapidement, mais s'il y avait une chose que je ne pouvais pas supporter, c'était que les gens changent au contact des autres. Cette façon de changer sa nature profonde pour « plaire » ou plutôt pour éviter le conflit m'étais insupportable. Je préférais largement une personnalité entière que quelqu'un aux multiples visages en fonction des situations et des personnes.

    Finalement nous décidâmes à l'unanimité de passer au tutoiement. Bien, ce serait sans doute plus simple pour toutes les deux, pour se parler plus facilement et aussi pour se confier sur certaines choses. Ainsi, je pourrais peut-être savoir qui était réellement cette jeune femme.

    Nous commençâmes alors notre périple, à bonne allure. Je regardais Uly, me demandant comment cela se faisait qu'elle n'avait pas de sac ou autre, mais bon, elle devait avoir ses raisons. Elle semblait assez réfléchit pour ne pas avoir prit d'affaires de façon délibérée. C'était étrange, mais bon. Elle faisait ce qu'elle voulait, je n'étais pas sa maman !

    Les couleurs du ciel changeaient rapidement, le ciel passant du rougeoyant au bleu nuit. Ce paysage était des plus beaux, j'adorais ce moment de la journée, car le soleil avait beau se coucher tous les soirs, ce n'était jamais la même chose. Jamais.
    D'habitude, les voyageurs préféraient partir à l'aube, mais pour ma part je préférais me reposer la journée, la tiédeur de la nuit faisait du bien et évitait de mourir de chaud. Nous ferions une pause dans la soirée puis au petit matin, ainsi nous pourrions avancer assez rapidement, tout en se tenant à l'écart des fortes chaleurs.

    Au bout d'un moment, Uly reparla enfin de sa fameuse condition, je m'étais pas spécialement intéressée par celle-ci jusqu'à ce qu'elle me dise qu'elle voulait récupérer seulement un écrit et me laissait les autres. Elle devait « absolument » le prendre. Donc soit c'était un livre important, soit il avait une importance émotionnelle. Généralement c'était ainsi que ça fonctionnait.

    Lui jetant un petit coup d'oeil, je lui répondis alors :
     « J'accepte, néanmoins pour cela, j'aimerai en savoir plus sur ce livre, tu as piqué à vif ma curiosité. De plus, tu sembles bien connaître le lieu où nous allons...il y a t-il une raison en particulier ? »

    J'étais d'un naturel curieux, notamment lorsque cela touchait mes missions personnelles. Et puis cela me permettrait peut-être d'en apprendre plus sur elle...

    « Comment cela se fait que de nombreux ouvrages rares et uniques se trouvent dans un seul et même endroit sans que cela se sache ? », ajoutais-je alors...

    J'avais vraiment très hâte de connaître les réponses à ces questions... Dis moi tout Ulyssandra!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Sam 11 Juin - 3:31

Je me demandais si j'allais réussir à l'amadouer, ce serait dommage de passer un voyage tendu, et une déception pour moi de ne pas pouvoir me faire apprécier, après tout le charme est mon domaine de prédilection. Elle n'avait pas l'air de voyager souvent accompagnée, je trouvais ça dommage mais chacun ses choix après tout, peut-être se sentait elle mieux comme ça. De mon coté j'aimais la compagnie, il faut dire que tout ce que je fais tourne autour de ça ...

Alianor me dit de rester comme je suis au naturel, ce qui me fit rire doucement, ma vrai nature je la montre rarement, il faut dire qu'on me pourchassait pour ça.
Après lui avoir exposé ma condition, elle accepta mais voulu en savoir plus sur le livre en question et sur le lieu. Il a fallu que je sois honnête et que je lui parle du livre, j'aurais pas pu être sournoise et le voler comme d'habitude ? Tout ça parce que je veux qu'elle soit confiante ! Enfin bon, on va improviser !


«Tout d'abord, les livres de cette bibliothèque parlent de beaucoup de choses différentes. Si ils sont tous réunis en ce lieu, c'est parce que quelqu'un les a jadis volés et rassemblés dans ce lieu isolé et secret.» Evidemment cette personne, c'est moi, j'avais juste envie de lire et d'apprendre des choses pour satisfaire ma curiosité. «Si personne ne le sait, c'est parce que c'est très bien caché et que seul un parchemin indique comment trouver l'endroit, sauf que ce parchemin n'existe plus.
Quand au livre qui m’intéresse, il parle simplement d'un esprit.» Sur ce je me taisais alors et continua la route.

Je marchais, profitant de la fraîcheur de la nuit, écoutant la nature, la contemplant. Que c'était beau, j'entendais des animaux un peu partout, dans les bosquets, les arbres et la plaine. J'aperçu un renard sortir de son terrier, si je jouais avec la curiosité de ma compagne de voyage ? J'émettais alors un cri étrange, comme une sorte de glapissement. Le renard répondit de la même manière, puis j'hochais la tête en signe d’acquiescement tout en le regardant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Sam 11 Juin - 13:17

    Il y avait peut être une chance que l'on puisse s'entendre, d'ailleurs, ça serait sans doute mieux d'y parvenir. Mais que se passerait-il si je commençais à l'apprécier ? Je serais sans doute un peu différente, un peu attachée à quelqu'un mais ça, ce n'était pas forcément une bonne chose. Les gens devienne un peu moins intelligents lorsqu'ils venaient à apprécier quelqu'un ou quelque chose. C'était parfois tellement horrible de voir à quel point certains pouvaient changer.

    M'enfin, on verrait tout ça un peu plus tard, si à un moment je suis sur le point de lui faire un câlin ou quoi, il me faudra me suicider, ou prendre une bonne douche bien froide. Sinon, tant que j'en suis pas là, bah, tout va bien !

    Uly me parla alors de la fameuse bibliothèque. Quelqu'un les auraient volés il y a longtemps puis rassemblés dans un lieu isolé et secret. Ce qui me perturbais, c'était le fait qu'elle soit si bien au courant, mais peut-être était-ce des recherches poussées sur ce lieu... Apparemment cet endroit était indiqué par un parchemin, aujourd'hui disparu ou détruit. Bref. Cela restait tout de même très mystérieux, mais plus c'était mystérieux et plus c'était intéressant, non ?!

    Le livre qu'elle recherchait était à propos d'un esprit. Ce fut une courte et brève explications qui me faisait penser qu'elle ne disait pas tout, mais bon, nous ne nous connaissions pas encore assez pour partager certaines informations. Pour le moment je laisserai donc passer. Pour le moment.

    Nous marchâmes alors en silence, écoutant les bruits de la nuit, je réfléchissais sur ce qu'Ulyssandra avait bien voulu me révéler, et me demandais quels secrets elle pouvait bien garder. Elle était une véritable petit énigme à elle toute seule. Et puis quel esprit pouvait bien intéresser la jeune femme, il y en avait des tonnes, mais des esprits assez rares pour être connus que de quelques personnes, ça... il ne devait pas y en avoir tant que ça, si ?

    Malgré la pénombre, je pouvais voir assez bien, pas aussi bien que les animaux ou encore les véritables nyctalopes, mais mieux que les humains et les fées, c'était déjà pas mal. Uly, elle, semblait parfaitement à son aise, elle devait aussi avoir des capacités.
    Puis tout à coup, j'entendis ma comparse faire une sorte de bruit, un cri assez étrange, puis un autre un peu plus loin, comme si les deux bruits communiquaient. Les deux bruits étaient similaires et me semblaient assez étranges.

    Je m'arrêtais alors un instant, me demandant si j'avais bien localisé le premier cri, s'il venait bien de ma comparse ou plutôt à côté. Non, vraiment cette personne était de plus en plus remplit de mystères. Reprenant la marche, je la détaillais, puis fini par demander :
    « Qui es-tu réellement ? Pas de mensonges, ni de demi-mensonges ou que sais-je, juste la vérité... ». Je voulais savoir, parce qu'elle commençait à m'intriguer de plus en plus et aussi pour savoir à quoi m'en tenir.

    « Tu n'es pas une personne lambda, je le sais. Maintenant, j'aimerai savoir qui tu es... et aussi comment tu as pus faire ce 'bruit' et te faire répondre... Es-tu une magicienne ? Une sorte de fée de la forêt ? Ou autre chose ? Ça m'intrigue... »

    Je m'arrêtais alors de nouveau, attendant qu'Uly fasse de même puis la regarda droit dans les yeux. Si elle mentait, je le saurai... Je ne repartirai pas avant d'en savoir plus. Ce voyage était plus palpitant que ce que j'aurai pu imaginer, alors je voulais en profiter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Sam 11 Juin - 20:23

Voila qu'elle s'arrêtait et me dévisageait en me demandant qui j'étais vraiment. Bon, va falloir que je trouve un truc la ! De toute façon elle ne saura pas si je ment, je suis tellement habituée à mentir qu'aucun signe ne me trahit, mes yeux, mes gestes, mon attitude, rien qui puisse lui indiquer mon mensonge.

《Eh bien, j'ai grandi avec un renard adoptif et j'arrive à imiter leur cri pour les amadouer. Je n'ai rien de spécial, c'est juste de l'entrainement si je puis dire. Regarde》

[/i]Elle reglapis, s'accroupis et le renard s'approcha d'elle puis elle se mit à le caresser, le renard se frottant contre elle et cherchant les caresses, heureux.[/i]

《Tu vois ? C'est juste leur cri de salutation, le faire les met en confiance. Et j'adore les renards alors je les appelle parfois ! Viens le caresser si tu veux, il est très doux》.

Ce n'était même pas un mensonge, j'ai vraiment grandi avec des renards. Néanmoins je ne lui parlerais pas de ma nature, surtout si elle commence à vouloir en savoir plus sur le livre que je dois récuperer. Il contient toute les informations sur moi, c'est même moi qui l'ai écrit en regroupant des traités sur mes actions passées et des informations que j'ai moi même ajoutées. J'avais une envie d'écrire pour me divertir alors j'avais fait ce livre, maintenant je dois le protéger.

Je me demandais si elle allait pousser son enquête plus loin sur moi ou sur le livre. Sur moi ça ne me derangeait pas, sur le livre ça allait poser problème, de toute manière je pourrais toujours rester évasive sur le sujet ou simplement cacher la vérité. Et si elle essaye de me prendre le livre, elle n'y arrivera pas, premièrement car elle ne pourra pas y accéder, et une fois que je l'aurais, si elle veut me le prendre, je le détruirais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Dim 12 Juin - 11:42

    J'attendais qu'Ulyssandra me réponde, elle ne trahissait rien, ni dans son attitude, ni dans ses gestes, ses paroles, elle était « normale » enfin, si j'avais déjà vu son attitude normale ce que je n'étais pas encore bien certaine m'enfin. Elle m'apprit alors qu'elle avait grandit avec un renard et donc qu'elle avait pu les imiter et les approcher. Uly arrivait même à approcher le renard de la forêt, lui, se frottant à elle comme un chat en manque de câlins et d'amour.

    En 200 ans d'existence, même si ça ne faisait pas si longtemps que j'étais dans le Royaume des Hommes, je n'avais jamais vu ça. Le renard était tout tranquille, assez mignon, et il semblait doux. Avec un simple cri, Ulyssandra arrivait à mettre en confiance le renard, cet animal semblait autant l'aimer qu'elle semblait adorer celui-ci. Elle me proposa alors de le caresser.

    J'alternais un regard entre Uly et le renard, oui, il semblait très doux, pas agressif, c'était même étonnant. J'hésitais un peu, je n'étais pas certaine que ce soit une bonne idée. Néanmoins c'était une expérience unique, peu de personnes pouvaient se vanter d'approcher et de toucher un renard sauvage et en ressortir indemne. Je soupirais un peu, puis m'approchais doucement, juste au cas où je devais me retirer rapidement parce que je n'étais pas mon acolyte et donc que je n'étais pas la bienvenue. Puis je m'accroupis, et déposa ma main sur le doux pelage du renard. Pendant un instant mes yeux s'illuminèrent tellement j'étais contente. Oui il m'arrive d'être heureuse de temps en temps. Il me laissa le caresser un peu, j'adorais cette sensation du poil sous mes doigts.

    Je regardais Ulyssandra, toujours un air un peu plus contente et détendue. Puis je me décida enfin de lui parler :
    « Je te crois. Dis m'en plus sur toi, sur ton enfance avec le renard si tu veux, ou autre chose... Maintenant ce que tu fais...tout ça... ».

    Je voulais en savoir plus sur cette personne qui ne cessait de m'étonner. Et puis même si je voulais en savoir plus sur le livre, je laisserai un peu de temps, il semblait que ce livre était très important pour Ulyssandra, sinon elle en aurait parlé normalement et n'irait pas en quête de celui-ci.
    Bref. Tant que je trouvais mon bonheur, je pouvais bien lui laisser le sien, même si j'aurai aimé savoir de quoi il parlait... Je saurai...peut-être plus tard...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Dim 12 Juin - 12:22

Alia semblait hésiter à caresser le renard, pourtant il n'y avait aucun risque, enfin il est vrai qu'elle ne pouvait pas le savoir étant donné qu'elle ne devait jamais avoir vécu ça. Son regard oscillait entre moi et le renard, puis elle se décida à le caresser. Elle le caressa quelques instant et je vis son regard s'illuminer de joie, c'est vrai que pour une première fois, ça doit être assez exceptionnel à vivre, même si personnellement, j'ai tellement l'habitude que ça ne fait pas grand chose, je les considèrent juste comme de ma famille, c'est comme faire un câlin à son frère.

Elle avait l'air détendue et heureuse, tant mieux, mon semi mensonge était bénéfique au final. Elle me demanda de lui parler plus de mon enfance, ou parler de moi en général. Ce n'est pas une chose que j'aime faire, surtout si c'est pour raconter ma vie fictive d'humaine normale, il fallait que je détourne la conversation. Et l'idée me vint alors à l'esprit :


«Et si tu parlais un peu de toi plutôt, je suis curieuse aussi et pour l'instant je ne sais rien de toi, raconte moi un peu !» lui dis-je le regard empli de bienveillance et de curiosité.

Ce n'était pas un mensonge cette fois, je voulais en savoir plus sur elle, elle commençait à m’intéresser et lorsque ça arrive, je veux connaître la personne. Peut-être que je ne me servirais pas d'elle comme je le fais d'habitude avec les humains, vivre en profitant de leurs bien ou relations puis les jeter ensuite, j'avais envie de vrais relations avec des personnes qui me plaisent et Alia était bien partie pour.

Elle ne me parlait plus du livre, tant mieux, je préfère éviter qu'elle me pose des questions dessus, car étant donné que je ne révélerais pas grand chose, sa curiosité pourrait être poussée à bloc et pourrait la forcer à vouloir le lire, ce qu'en aucun cas je permettrais.
Et tout les moyens sont bons, y compris la force, même si je préférerais éviter avec elle, je ne voudrais pas blesser une personne qui s'émerveille autant de mes capacités.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Dim 12 Juin - 13:42

    Ce qu'un animal pouvait faire, franchement, j'étais plus à l'aise avec les animaux qu'avec les Hommes, je ne savais pas pourquoi mais c'était souvent comme ça. Au moins eux n'attendent rien de toi, et si tu les saoulent, ils mordent. Voilà. Peut-être devrais-je me prendre un animal de compagnie, un bien hein... comme un jaguar ou un lynx mais je ne suis pas sûre que ça se termine bien...

    M'enfin, je commençais un peu à me détendre en présence d'Ulyssandra et c'était plutôt une bonne chose, d'ailleurs mon interlocutrice semblait plus détendue elle aussi. Le voyage serait moins pesant que prévu. Tant mieux ! Je voulais en savoir plus sur ma compagne lorsque finalement elle décida d'en apprendre d'abord plus sur moi. Son regard était vif et rempli d'une lueur que je connaissais bien. De la curiosité.

    Hmmm... qu'est-ce que je pouvais bien lui dire sur mon illustre personne... En fait pas grand chose, surtout que je ne m'étais jamais présentée à personne pour l'instant. C'était en fait un exercice difficile. Je regardais Uly tout en réfléchissant, caressant toujours le renard, bizarrement cela m'aidait à penser tranquillement.


    « J'avoue, en fait c'est une question difficile que de parler de soi. Mais bon. C'est de bonne guerre comme on dit », ajoutais-je en souriant à demi. « Je suis une chercheuse de trésors, pour moi ce sont les livres, des livres anciens souvent poussiéreux racontant mythes et légendes. », je fis une pause, puis repris « J'aime lire et j'essaye d'emmagasiner le plus de connaissances possible, parce qu'on peut dire que j'adore ça. Et puis cela m'aide à enrayer l'ennui ».

    Oui, c'était plutôt bien résumé, elle connaissait un peu plus ce que j'aimais, mes motivations aussi, cela permettrait sans doute de se faire une petite idée, même si je ne parlais pas de certaines choses, dont mon passé. C'était déjà pas mal non ?

    « Et toi, que fais-tu dans la vie et/ou pendant ton temps libre ? », lui demandais-je... Nous serrions donc plus dans un contexte donnant-donnant et ça, c'était plus un revirement de situation intéressant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Lun 13 Juin - 4:39

Alia semblait détendue, ça me faisait plaisir, on pourrait discuter plus facilement. Le contact des animaux détend, il est vrai. J'ai toujours vu la nature comme un endroit empli de calme et de sécurité, mais les humains ne le voyaient généralement pas de cet œil. Par contre ils aimaient les animaux mignons, souvent les félins à vrai dire. J'avais l'habitude de dormir avec des animaux, souvent des renards étant donné qu'ils sont un peu comme ma famille. Les ours étaient gentils aussi, très doux et généreux, ils partageaient leur miel et tout ce qu'ils avaient. Evidemment, les animaux, je ne profitais pas d'eux contrairement au fait que je profitais des humains. Pourquoi on pouvait se demander ? Comparez leurs mondes, l'un est corrompu par le pouvoir et la richesse, l'autre est simple et pur. Mais certains humains était bons, et Alia semblait ne pas être attirée par toute cette corruption.

Elle me racontais alors ses activités. Elle aimait les même choses que moi excepté que je ne "chassais" pas les livres, il m'arrivait d'aller en chercher dans des endroits un peu perdus ou dangereux mais ce n'était pas une chasse à proprement parler. Les livres de ma bibliothèque devraient fortement l’intéresser car elle me disait aimer les mythes et légendes, dans ma bibliothèque, il y avait des recueils sur les créatures fantastiques du Royaume Oriental et des légendes sur les seigneurs anciens et leurs batailles, mais également sur leurs compagnes extrêmement belles, et très souvent il s'agissait de moi, mais ça elle ne le saura pas.

Elle me demandait ensuite quelles sont mes activités lors de mon temps libre. C'est vrai ça, qu'est ce que je fais pendant mon temps libre ? J'ai dormi pendant 500 ans, je ne sais même pas ce que je fais lors de mon temps libre. Avant j'espionnais les humains ou les trompais, mais maintenant, je n'en sais absolument rien. Il fallait que je réponde quelque chose sinon mon silence allait paraître étrange. Et vu son caractère il ne fallait pas que je lui sorte quelque chose du genre "Oh j'aime me maquiller et acheter des habits". Je lui répondais alors :


«En général, je sors essayer de découvrir des choses sinon je les découvre dans les livres. Et j'aime aussi me prélasser dans la nature, ça me détend. Je ne vois pas vraiment quoi te dire d'autre.».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Lun 13 Juin - 10:47

    Je ne pensais pas m'entendre aussi bien avec une personne, qui plus est quelqu'un d'apparemment humain avec d'immenses talents aussi surprenants les uns que les autres, alors il semblait normal de vouloir en savoir plus sur cette personne qui me faisait expérimenter des choses comme jamais auparavant. J'en étais même parvenue à parler un peu de moi, certes pas les choses les plus intéressantes, mais des choses, des traits qui faisaient inéluctablement parti de moi.

    Ulyssandra me donnait presque envie de reconsidérer mon aversion pour les Hommes, presque hein, faut pas déconner, mais je voyais à présent une nouvelle facette que j'aurai aimé découvrir bien des années avant. Avant de partir de mon Royaume et d'aller en parti me venger dans ces contrées qui ne semblent même pas savoir que ma race existe. Bref. Peut-être cela aurait empêché ma chute, ou l'aurai simplement retardée. Mais bon, je ne pouvais pas revenir en arrière et je pense que je ne le souhaiterai pas non plus, après tout, essayez de changer votre nature et celle-ci revient au galop !

    En tout cas, c'était avec une impatience certaine que je voulais connaître Uly, mais aussi que je voulais dévorer tous les livres qui m'attendais dans la mystérieuse bibliothèque...

    Ma comparse sembla alors réfléchir à son tour à ses activités, à ce qu'elle faisait pendant son temps libre, au vu de l'absence de réponse immédiate, j'étais plutôt contente, je n'étais pas la seule à trouver la question difficile, ou alors, tout comme moi, elle ne pouvait pas dire certaines choses et donc devait trouver LA réponse adéquate. Possible également.

    Elle aimait des choses 'simples', sortir découvrir des choses ou les lire dans les livres, ou encore se prélasser dans la nature. Je dois dire que je n'étais pas si surprise, même si nous venions à peine de nous rencontrer, elle semblait différente des personnes que l'on peut côtoyer habituellement. Différente de ces filles qui se regarde tout le temps dans le miroir à jouer à savoir qui est la plus belle et qui se fera sauter par quel abruti fini au visage enjôleur. Bref. Sa réponse lui convenait plutôt bien et puis je pense que j'aurai été déçue, choquée, horrifiée même qu'elle me dise « Oh j'aime me maquiller et acheter des habits », non vraiment ça aurait cassé toute l'idée que je me faisais alors du personnage.

    Et ça. Je pense que j'aurai pété un câble et donc que j'aurai engager le combat, ne supportant pas cette attitude et même mieux, de m'être faite en partie bernée.

    Heureusement, Ulyssandra n'était pas aussi superficielle ! Je lui adressais alors un demi-sourire, puis après une dernière caresse au renard un peu trop heureux à mon goût, je me relevais, il était temps de continuer notre route, je me demandais même, si le renard n'allait pas nous suivre tellement il semblait attaché à Uly. Bref.


    « Et si nous reprenions la route ? », ma voix était un peu moins froide, je pense que c'est parce que je commençais à l'apprécier, mais bon, nous verrions bien ! « Parles moi un peu de la bibliothèque, qu'est-ce qui nous attend ? Elle est habitée ? Sa localisation aussi peut-être... Et puis si tu veux embrayer sur un petit quelque chose sur toi, comme ce que tu détestes par exemple, je pense que ça serait bien... », ajoutais-je. Moui, sa compagnie était plutôt agréable, comme quoi, je n'avais pas toujours de mauvaises idées!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Lun 13 Juin - 14:18

Ma réponse semblait adéquate, tant mieux, ça me rapprochait d'elle. Elle me proposait alors de reprendre la route et j’acquiesçais d'un signe de tête. Je glapissais alors vers le renard et me penchais vers lui, il frotta son visage contre le mien puis partit. Une idée ma traversa l'esprit, dans la bibliothèque, il devait rester une de mes anciennes robes, j'aimerais bien habiller et maquiller Alia en dame de l'ancien temps, je suis sûre que ça lui irait à merveille. Et ça la changerait un peu ! Devais je lui proposer ou non ? Allez, je lui proposerais. Nous reprirent alors notre notre route et Alia me demanda plus d'informations sur la bibliothèque ou sur moi.

«La bibliothèque contient principalement des livres sur les créatures fantastiques de l'ancien Royaume ancien ainsi que d'autres sur les seigneurs de l'ancien temps, ce qu'ils ont fait, sur leurs morts lorsqu'elles étaient peu communes, apparemment souvent liées à leurs femmes. En parlant de leurs femmes, il y aurait une robe de la femme d'un ancien seigneur guerrier très puissant, ça devrait t'intéresser puisque c'est historique. Il ne me semble pas que tu sois beaucoup penchée là dessus mais je pourrais te maquiller pour que tu vois comment étaient les dames de l'ancien temps ! J'ai appris comment être "présentable" en étant obligée de l'apprendre puisque j'ai dû participer des réceptions où il fallait bien s'habiller. Ce n'est pas quelque chose qui m'intéresse plus que ça mais c'est assez utile parfois.»

Il est vrai que ça ne m'intéresse pas plus que ça mais pour séduire, il faut savoir s'habiller et se maquiller. Et je suis sûre qu'Alia serait magnifique habillée comme ça. J'ai connu des femmes disant ne pas être penchée là dessus et qui étaient émerveillées en découvrant le résultat car elle découvraient comme une nouvelle personne. Mais elle ne changeaient pas forcément pour autant, souvent elles essayaient une fois mais gardaient leur accoutrement habituel par la suite.

«Enfin bon, revenons sur la bibliothèque. Elle se trouve sur le flanc d'une montagne, une entrée est un terrier par lequel nous ne pouvons pas passer l'autre est une faille dans une caverne dans laquelle nous devrons ramper. Je ne sais pas si elle est occupée ou pas, mais nous pourrons déloger ses habitants si c'est nécessaire.» En vérité, elle était protégée par un renard, j'avais demandé à un de le faire et de transmettre la tâche à ses descendants. Un renard ne paraît pas bien dangereux, mais quand il appelle ses frères, la meute peut se révéler redoutable. Par contre, le renard actuel ne me connaissant pas, je devrait lui montrer le pass et Alia ne doit pas me voir, sinon cela révélera ma nature non-humaine. Je lui demanderais de m'attendre, enfin elle risquait de refuser de peur que je la double. Au pire je lui dirais de fermer les yeux un instant en lui tenant la main pour qu'elle sache que je ne pars pas.

Nous marchions lorsque trois hommes armés nous bloquèrent la route. Ils m'avaient entendu parler de la bibliothèque perdue et nous menaçaient de nous capturer puis nous torturer si nous ne leur donnions pas la position exacte de l'entrée. Je ne savais pas si Alia savait se battre, elle avait bien un Katana, mais ce n'était pas forcément une preuve. Je tendais alors le bras devant elle, la poussant légèrement en arrière et un braiser de flammes bleues d'apparence spectrale apparu sur nos attaquants, ces derniers se roulant au sol pour tenter d'éteindre les flammes en vain. J'attrapais alors la main d'Alia et commençais à courir en la tirant et lui criant
«COURS !».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Lun 13 Juin - 20:40

    Ulyssandra était une femme étonnante et son « don » avec les animaux m'avait autant émerveillée, qu'impressionnée. Après un dernier petit câlin avec sa comparse, le petit renard reparti dans la pénombre aussi rapidement qu'il était parti.
    Recommençant notre petit bout de chemin, elle me parla alors de la fameuse bibliothèque remplie de livres sur des créatures fantastiques, des seigneurs d'autres temps, leurs femmes aussi. Car comme on le sait à présent, derrière chaque grand homme il existe une grande femme qui donne de bons conseils. Puis elle me parla d'une robe d'un ancien seigneur guerrier puissant et embraya sur une demande implicite, Uly proposait de me maquiller comme ces dames de l'ancien temps comme elle avait un peu d'expérience dans le domaine et voulait m'initier. J'en restais pantoise, vraiment. C'était la première fois qu'on me proposait une chose pareille, bon peut-être aussi un peu par ma faute, mais quand même...

    Je n'étais pas spécialement intéressée par le fait d'être habillée et maquillée, je prenais toujours des vêtements simples, où je me sentais agréablement bien et surtout dans lesquels je pouvais toujours combattre. Jamais ne n'avais penser à me grimer juste pour le fun, pour le plaisir de voir comment ça faisait avant.


    « Je t'avoue que, je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Au pire, on verra plus tard, tu veux bien ? », répondis-je alors à sa demande implicite. Ce n'était pas un oui, mais ce n'était pas un non, ça dépendrait sans doute du degré de confiance et d'acceptabilité qui s'installait entre nous.

    Puis elle reprit au sujet de la bibliothèque en elle-même, elle était située sur le flanc d'une montagne, l'entrée semblait un peu galère et la sortie ? Pas spécialement mieux, mais c'était un peu normal, non ? Sinon ça ne serait pas un endroit bien gardé, secret et j'aurai été étonnée de d'y trouver des livres rares franchement. Uly semblait en tout cas bien connaître les lieux et ça serait sans aucun doute, un atout de taille.

    Nous marchions lorsque trois hommes se mirent en travers de notre chemin, enfin un peu de sport ! L'excitation liée au futur combat commençait à monter, je pouvais sentir l'aura de ma lame maudite trépigner d'impatience. Ces hommes nous menaçaient mais au vu de leur air un peu trop « m'as-tu-vu » et leur équipement bas de gamme, rien qu'avec mon illustre présence, nous ne craignons rien, ils allaient même passer un sale quart d'heure ! Et peut-être même avec l'aide de ma comparse, si elle savait botter les fesses de ces quelques mécréants à l'air méchant !

    Enfin, c'était le plan. C'était mon plan. Ulyssandra tendit son bras vers moi et me repoussa légèrement en arrière comme pour me protéger. Me protéger. Hein ?! ME protéger ?! Puis tout se passa assez rapidement, une sorte de feu bleu apparu sur nos attaquants, ceux-ci franchement pas doués semblaient quand même brûler, et avoir mal je dois bien l'avouer, m'enfin, ils eurent au moins le réflexe de se rouler au sol pour éteindre les flammes. Ce fut alors qu'elle me prit la main, et m'embarqua dans une course infernale...

    J'étais tellement surprise que je ne pus que suivre le mouvement dans un premier temps, puis je repris contenance avec l'aide de la merveilleuse aura de malveillance de Soul Eater (mon katana). Ça devait être la première fois en 200 ans que je fuyais un combat, et qui plus est un combat facile, certes ce n'était pas de mon fait mais c'était une vérité. Soul Eater ne semblait pas très ravie de la tournure prise par les événements. Et je pouvais comprendre ! On avait enfin une occasion de se battre et en plus c'était pas moi qui avait déclenché le bordel !

    J'étais sûre, Ulyssandra avait voulu bien faire, d'ailleurs c'était quoi que ces flammes bleues ? Certains mages pouvaient en produire, mais pas seulement si je me souvenais bien... J'étais certaine qu'on les auraient laminés !

    Lorsqu'on fut assez loin à mon goût je m'arrêtais alors, vérifiant que nous n'étions pas suivis ou une autre connerie du genre. J'essayais vraiment de ne pas agresser Ulyssandra pour ce qu'elle avait fait face aux trois hommes, mais je dois dire qu'avec l'influence de mon katana, ce n'était pas de l'ordre du facile, d'ailleurs ma soif de sang avait grandit, tellement qu'elle en était presque palpable. Il fallait donc que je me calme un peu sinon j'allais faire quelque chose que je regretterai sûrement.

    Inspirer. Expirer. Inspirer. Expirer. Faire passer l'adrénaline dans mon corps, tranquillement. Cette sensation était comme une drogue pour un Ange de la Guerre tel que moi. Mais ça, Uly ne pouvait pas le savoir. D'ailleurs je n'avais pas encore osé croiser son regard. J'avais un peu envie de lui saute dessus pour savoir qu'est-ce que c'était que ce bordel. Mais finalement les seuls mots que je pus sortir furent :
    « Des flammes bleues ? Sérieusement ? », puis je la regardais enfin, la 'crise' était plus ou moins passée, mais il me faudrait des explications. Vraiment. « Ne me fais pas croire qu'une humaine lambda peut faire ça, vraiment. Va falloir que tu m'expliques et rapidement sinon je pense pas pouvoir m'empêcher de te sauter dessus et ça sera pas forcément super agréable... ».

    J'étais cash, je l'avais même prévenue, je pouvais accepter nombre de choses, dont le fait qu'on ne me dise pas tout, mais il y avait des limites. Alors soit elle me mentait mais j'espérais vraiment que ça serait convainquant soit, elle me disait la vérité et j'espérais pouvoir la croire. Déjà que j'avais du mal à faire confiance, et à rester à côté de quelqu'un sans vouloir le buter, alors si la personne ne faisait pas un peu un effort ou si elle était toujours pleine de surprises, je ne sais pas si, de mon côté j'arriverai à garder mon calme.

    Je soufflais encore une fois, j'étais plus calme, j'avais mieux à penser, mais j'avais également mis la main sur le fourreau de mon katana, prête à dégainer, avec une pensée en tête, presque une supplique silencieuse « Ne me donne pas de raison de dégainer... ». Eh oui, je l'aimais bien et je crois qu'en partie ça me faisait flipper quasi autant que toutes ses capacités.

    [Retour à la case départ, ou presque...]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Lun 13 Juin - 22:59

A la fin de notre échappée, je sentais une aura meurtrière émanant de Alia, je ne sais pas vraiment pourquoi elle l'avait. Je m'arrêtais et soufflais pour reprendre un souffle régulier. Je me retournais et elle me posais alors une question d'une voix un peu tendue « Des flammes bleues ? Sérieusement ? » puis enchaîna « Ne me fais pas croire qu'une humaine lambda peut faire ça, vraiment. Va falloir que tu m'expliques et rapidement sinon je pense pas pouvoir m'empêcher de te sauter dessus et ça sera pas forcément super agréable... ».


Je la regardais, un peu gênée et je m'inclinais. Je n'avais plus vraiment le choix, j'allais lui révéler ma nature. Enfin une partie. Je n'espérais qu'une chose, qu'elle ne m'en veuille pas.
«Ecoute, Alianor, je ne t'ai pas tout dit car ma véritable nature m'a souvent attiré des ennuis, il était un temps où les hommes me pourchassaient et depuis je me suis faite oublier et je me cache.»
Sur ce, neuf queues spectrales apparurent, remuant au gré du vent.
«Ces queues sont emplies d'énergie spirituelle que je peux utiliser sous forme de feu follets,le feu bleu que tu as vu. Tu as d'autres question ?»

Je détournais alors le regard, un peu déçue d'avoir du lui mentir, elle avait l'air sympathique et compréhensive. Mais bon, c'était une habitude que j'avais prise, on ne s'en défait pas comme ça.
J'attendais alors sa réponse en jouant avec mes queues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Mar 14 Juin - 11:27

    Voilà donc pourquoi les voyages à plusieurs étaient si compliqués, surtout avec le système que j'avais employé. Bon certes si je n'étais pas aussi pressée de partir j'aurai peut-être pu rechercher des informations mais ce n'était pas sûr non plus que je parvienne à en trouver des aussi intéressantes et proche de la vérité que ce qui c'était déroulé devant mes yeux.
    Des flammes bleues, c'était vraiment pas commun, je ne me souvenais pas pourquoi, mais j'avais lu un petit truc rapide sur un phénomène similaire, pourtant je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus et ça commençait vraiment à m'énerver !

    Ulyssandra me regarda puis s'inclina, l'air vraiment désolée voire gênée et m'expliqua alors qu'elle m'avait caché sa véritable nature car celle-ci lui avait souvent attiré des ennuis. Ce qui me frappa le plus fut la tournure de la phrase suivante « il était un temps où les hommes... », c'était un peu une phrase d'ancêtre, de grand-mère, enfin c'est comme lorsque je commence par 'Jadis'. Bref. Je pouvais enfin comprendre une partie de l'histoire d'Uly et le fait qu'elle me cache son identité. J'allais presque relâcher mon attention lorsque neufs queues (ouais j'ai prit la peine de compter) remplies d'énergie apparurent devant mes yeux, je resserrais alors mon emprise sur le fourreau de Soul Eater.

    Ma comparse elle continua son explication, c'était des queues d'énergie spirituelle, utilisable sous la forme de feu follets comme tout à l'heure semblait-il...

    Je fixais alors un peu Ulyssandra, qui elle, avait détourné le regard pour une raison obscure. Les queues étaient magnifiques et d'un bleu incomparable à d'autres teintes. Elle avait un superbe pouvoir et j'avais la confirmation qu'elle n'était pas humaine, d'ailleurs c'était mieux comme ça, déjà parce que je me sentais moins seule, et aussi parce que je pouvais l'apprécier sans penser que certains Hommes pouvait être comme elle. Je soufflais alors, mon aura et celle de mon arme s'atténuèrent pour redevenir « normale » ou presque, puis je décidais de m'approcher doucement d'Ulyssandra. Je voulais pas qu'elle flippe et qu'elle m'attaque alors que j'avais baissé les armes, quoi ! Ça aurait été con, non vraiment, je m'en serai voulu !

    Puis, m'arrêta à un peu moins d'un mètre d'elle, je repris enfin la parole :
    « Tu as des jolies queues, tu les entretiens pour qu'elles restent de cette couleur ? », lui demandais-je alors.

    Elle m'avait demandé si j'avais des questions, oui, mais certainement pas celles auxquelles elle pense. Et puis je serai bien hypocrite (même si j'en joue aussi) de la blâmer alors qu'actuellement je fais la même chose.


    « Merci, pour ton honnêteté, d'ailleurs je vais te dire un petit quelque chose : je comprends en partie ce que tu ressens et saches que je ne te chasserai pas comme ces imbéciles, ignares d'humains, car après tout, je ne suis pas humaine non plus »

    Comme je l'avais dit, « donnant-donnant », elle m'avait révélé une information capitale sur elle, je lui en révélait une également sur ma personne. Elle devait même être la première à qui je le disais, sauf mes victimes décédées qui elles, soit se doutaient que j'étais plutôt un monstre, soit qui avaient vu mes magnifiques ailes noires.

    Bref. Je devais être dans un bon jour pour apprécier quelqu'un autant, et puis, avec un peu de chance, de par notre nature différente de celle des humains, nous pouvions sans doute nous lier d'amitié ou un truc du genre. Je suis novice dans le domaine, donc disons que, je ne la tuerai pas même si elle m'a menti parce que je ne suis pas un exemple de bonne moralité.

    Regardant Ulyssandra, je le souris, d'un sourire vrai, par l'un de mes nombreux masques, mais plutôt un bon sourire pleins de malice.


    « Alors que veux-tu qu'on fasse maintenant ? Tu souhaites continuer malgré tout ce qui s'est dit et passer ou tu préfères qu'on arrête là ? », je voulais lui laisser le choix, après tout nous n'avions pas fait énormément de chemin, c'était encore faisable dans un sens ou dans l'autre et puis, si elle n'était pas à l'aise avec moi, bah, je partirais de mon côté pour rechercher son endroit inconnu. Et oui, je n'abandonnerai pas, mais le voyage serait sans doute moins palpitant sans elle, qu'avec...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Mar 14 Juin - 21:02

Alia prit très bien mon annonce et je la sentais plus détendue. Elle me demanda même si j'entretenais mes queues pour qu'elles soient comme ça. D'un ait étonné je lui répondis :«C'est leur forme énergétique, elle est immuable, mais elles ont aussi une forme matérielle». Sur ce, les queues se transformèrent en neuf magnifiques queues blanches au poil soyeux.

Alia m'assura qu'elle ne me pourchasserait pas, qu'elle n'était pas comme ces ignares d'humains. Je ris alors puis la regarda à nouveau.
«Mais ils avaient leurs raisons de me pourchasser, ils m'appelaient le démon renard, ce n'est pas sans raison, même si ce n'est pas vrai.» Puis écarquillais les yeux en lui demandant, étonnée : «Tu es de quelle espèce ?».

D'où pouvait t'elle bien venir ? Je connais bien des espèces, mais elle n'avait aucun signe distinctif pour l'instant, difficile de déterminer son appartenance. Déjà elle n'est pas du royaume Oriental sinon elle aurait eu une réaction différente en voyant mes queues. Toutes les créatures fantastiques du Royaume Oriental me connaissent sous forme de légendes, souvent celle du démon renard, ils aurait tous été pétrifié de peur en voyant mes queues.

Sans me donner de réponse immédiate, elle me sourit, un sourire que je connaissais bien, un sourire plein de malices, celui que j'utilisais si souvent. C'était rare qu'on m'en adresse un. Puis elle me demanda si je voulais continuer ou stopper ici, mais qu'elle chercherais de toute façon. Je choisis donc d'être franche et de lui dévoiler un peu plus sur tout ça.
«Evidemment je vais continuer avec toi, il me faut ce livre. Et les autres te reviennent, je pense que tu mérite de les lire, ils sont très intéressant. Tu ne trouveras jamais l'entrée seule qui plus est, déjà parce que j'ai bien fait attention à ma cachette et j'ai moi même engagé un gardien. Je peux maintenant te dire ça : il s'agit de mon ancienne demeure et je l'ai transformée en bibliothèque à force de lire et d'emmagasiner des livres.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Mar 14 Juin - 22:58

    Ulyssandra me faisait rire, c'était une personne qui me convenait très bien, elle semblait tellement étonnée de ma réaction que j'avais envie d'une chose, rire. Elle me parla alors de ses queues qui avaient également une forme physique, d'ailleurs elle me montra cette forme et je dois dire qu'elles étaient encore plus magnifiques ainsi. Elles semblaient douces, soyeuses et donnaient envie d'en faire une couverture toute douce !

    Bref. Les Hommes l'avaient peut-être pourchassée pour sa fourrure, j'aurai été à leur place, sans doute que c'est ce que j'aurai fait, ou alors j'aurai voulu toujours avoir cette jeune femme auprès de moi. D'une manière ou d'une autre. Mais je n'étais pas humaine et donc la question ne se posait pas, je laisserai tranquille mon petit démon à neuf queues et je ne manquerai pas de me renseigner sur ses légendes et autres mythes qu'elle avait dû elle-même perpétrer au fil des années...


    « Tu es de quelle espèce ? », me demanda alors Ulyssandra. J'avais envie de la faire mariner un petit peu, plus par jeu que parce que je ne voulais pas le lui dire.

    « Pourquoi tu ne devinerais pas ? Ça pourrait être amusant ! Déjà tu sais que je ne suis pas humaine, ce qui heureusement pour moi est un bon point. Je te laisse trois chances de deviner et ensuite...hmmm...disons que tu auras un gage...tu devras donc me révéler quelque chose à propos du fameux livre que tu convoites...Qu'est-ce que tu en dis ? ».

    Ça pouvait être intéressant et puis dans un cas comme dans l'autre, je trouvais qu'elle n'y perdait pas tant que ça, pouvant choisir n'importe quelle information si elle venait à perdre.

    En tout cas nous allions continuer notre voyage toutes les deux, elle m'avoua même que tous les ivres étaient très intéressant et que c'était SA cachette, à ELLE, et que celle-ci avait un gardien. C'était son ancienne demeure et donc, tous les livres ainsi rassemblés étaient les siens ! Uly, cette jeune femme totalement surprenante. Enfin, jeune, c'était franchement pas sûr, disons dans la fleur de l'âge...on dira ça, jusqu'à ce que je découvre son siècle de naissance...


    « En tout cas, tu es la première personne que je trouve vraiment intéressante...et puis, à l'avenir, sache que je sais me battre... ça nous évitera sans doute de nous enfuir à toutes jambes... », ajoutais-je avec un petit sourire railleur, oui, la prochaine fois je voulais botter des culs et ramasser leurs âmes... Quoi ?! Je suis comme ça ! Reprenant la route avec une irrésistible envie de toucher le doux poil blanc, je souriais, attendant qu'elle se décide à jouer le jeu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunters
avatar
Messages : 124
Pièces d'Or : 302
Date d'inscription : 27/05/2016

who is it!
Race: Kitsune
Âge fictif.: Une éternité
Inventaire:
Ulyssandra Miryoku
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Mer 15 Juin - 0:01

Alia ne voulait pas me révéler son nature, enfin plutôt pas sans jeu, elle avait le même caractère quoi, on allait bien s'entendre. Elle proposa un petit jeu, et si je n'y arrivais pas, elle m'aiderait à condition que je lui parle de mon livre. Je savais déjà quoi lui révéler sans pour autant qu'elle désire le lire. Ce livre disait tout sur moi et je suis unique, je ne fais pas partie d'une espèce, je suis la seule à exister. Je n'allais pas laisser quelqu'un le lire, même si j'appréciais cette personne.

Je décidais donc d'accepter le jeu.
«J'accepte le jeu, mais je veux juste que tu me montre un signe distinctif propre à ta race, une chose que seul ceux comme toi possèdent. Tu sais qu'ils existent énormément de races différentes, je ne peux pas deviner simplement comme ça !»
Si elle me montrait un signe distinctif, je connaîtrais immédiatement son appartenance, avec ma longue vie je connaissais toutes les races, pas tout en détail, mais je connaissais leurs caractéristiques principales. Ce serait un jeu d'enfant. Mais je lui révélerais quand même une chose sur le livre, pour compenser son inévitable défaite à ce jeu, il faut bien être fair-play.

Elle m’annonça ensuite qu'elle savait se battre et que la prochaine fois nous n'aurions pas à fuir. Donc elle appartenait à une race plutôt guerrière déjà, la plupart des races non guerrières préféreraient éviter le combat, même si elles étaient en mesure de vaincre. Neutraliser puis fuir, ou n'importe quel stratagème. Une petite information utile pour un tri avant la révélation (enfin si elle acceptait) du signe distinctif.


«Je préfère éviter de me battre, tuer juste comme ça ne m'intéresse pas, surtout que tuer avec mon pouvoir est plutôt facile, rien ne peux éteindre mes feu follets. J'ai déjà tué, mais c'était toujours par nécessité.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wickeds
avatar
Messages : 41
Pièces d'Or : 249
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 24
Localisation : Au fil de mon humeur

who is it!
Race: Ange
Âge fictif.: 200 ans
Inventaire:
Alianor Light
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   Mer 15 Juin - 11:07

    Je voulais bien révéler ma nature, mais seulement si on pouvait s'amuser un peu, après tout, c'était plus intéressant que de directement le lui dire ! De plus, je voulais qu'elle dise exactement qui j'étais, le plus insultant serait de me faire prendre pour un Ange Gardien, là je crois que je serai presque prête à mettre fin à sa propre existence...Presque hein, mais comme quoi l'insulte serait dure à encaisser.

    Uly accepta mon petit défi mais elle voulait que je lui montre un signe distinctif propre à ma race, elle ne voulait pas simplement deviner comme ça, comme quoi, ma comparse était futée quand même. Comme la réputation des renards, mignons et rusés. Bref. Je réfléchissais à ce que je pouvais lui montrer en dehors de mes ailes, ça, c'était trop facile. Nous n'avions pas de marques ou de tatouages ou un truc du genre, le halo doré c'était que de la poudre aux yeux, hmmm... Je réfléchissais toujours lorsqu'elle m'annonça qu'elle au contraire préférait éviter de se battre, que tuer juste comme ça ne l'intéressait pas, en soi, notre premier point de divergence, mais disons aussi que l'influence de mon katana n'y était pas pour rien non plus, mais bon. Tuer avec son pouvoir, oui, ne semblait pas très difficile vu ce qui était arrivé aux hommes de tout à l'heure je voulais bien la croire sur parole. Néanmoins elle avait tout de même déjà tué, disons que c'était normal non ? On vous pourchasse pour vous faire la peau mais si on vous accule et malgré votre immense pouvoir vous ne faites rien ? Hmmm... j'y crois pas trop, gentil mais pas stupide !


    « Je peux comprendre ton point de vue même si sur ce coup là, nos opinions seront divergentes... », lui répondis-je alors en même temps que j'avais abandonné l'idée de trouver autre chose pour distinguer ma race. Je commençais alors à me déshabiller un peu, enlevant mon haut et lui faisant découvrir non pas un joli soutien gorge en dentelle mais plutôt un bandage au niveau des seins, ouais, c'était plus facile pour combattre et ça partait moins dans tous les sens.

    Bref. J'avais pas envie de faire deux trous dans mon vêtement, j'avais le droit... Petit je me concentrais rien qu'un petit instant et deux grandes ailes noires apparurent... Elles étaient juste trop belles, enfin c'était mon avis, j'adorais mes ailes, surtout qu'avec elles je pouvais m'envoler... Et puis les plumes qui les constituaient étaient douces elles aussi et ça c'était non négligeable, de mon point de vu.


    « Est-ce assez comme signe distinctif ? Je ne ai pas trouvé d'autre, celui-ci est sans doute le plus flagrant... Néanmoins, puisque c'est flagrant, fais attention à tes termes s'il te plait... », lui répondis-je alors... Ne m'appelle pas ange gardien sinon je me laisse tomber. En tout cas, j'attendais là, la regardant droit dans les yeux, j'étais certaine qu'elle avait deviné et donc que j'avais perdu mon jeu mais ce n'était pas grave. Pas du tout, même. Au moins des nouvelles bases pouvaient être instaurées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
(#) Re: Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce qu'un peu de compagnie ne fait pas de mal parfois...enfin, il parait...[PV Ulyssandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Parce que le monde est fait de crétins...
» Parce que l'amour vous fait faire n'importe quoi... [PV : Andrew Clensen / Alistair M. Fitzbern]
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: Outside :: Plaines de Karasuna-