Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois lors d'une classe en plein air...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Civils
avatar
Messages : 30
Pièces d'Or : 83
Date d'inscription : 05/09/2016
Sarelian
(#) Il était une fois lors d'une classe en plein air...   Jeu 8 Sep - 23:17

Le Soleil depuis sa position hautement perchée berçait les landes merveilleuses du royaume Blanc de sa douce lumière. La journée était par ailleurs bien avancée, l'on avait dépassé Midi et les activités journalières battaient leurs plein. Si d'un côté les veneurs de sa Majesté traquait quelques cerfs et biches, l'on voyait les artisans du royaume s'activer et faire de leur mieux afin d'élever charpente et maçonnerie. Dans un même temps, les éleveurs et fermiers étaient aux aguets, vérifiant qu'aucun prédateur ne s'était égaré pour s'en prendre à leurs biens.

Toutefois, nous n'étions pas là en la capitale. Nous pouvons dire que les lieux se trouvaient à distance respectable entre cette dernière et la frontière. Et pour cause, c'était ici même qu'une vile créature s'était infiltré sournoisement quelques temps auparavent. Heuresement pour les locaux, un blanc justicier qui passait par là était arrivé à point nommé. Non content de laisser la créature s'enfuir après quelques coups l'ayant atteinte, le parangon s'était empresser de lui courir après à travers bois.

Les soldats de sa Majesté furent fort étonné lorsqu'ils arrivèrent enfin sur les lieux du supposé drame de trouver planté sur une pique la tête du monstre en plein coeur du village. Du Sire qui s'était chargé de le pourfendre il n'y avait pas présence à première vue mais l'on appris plus tard que ce dernier avait souhaité se retirer pour sois disant prier et se reposer un peu, la poursuite l'ayant ereinté. Toujours est-il que l'on le revis quelques heures plus tard. Et on lui adressa de copieuses félicitation. Allant même jusqu'à lui offrir une prime pour la peine. Pourtant aucun malgré diverses tentative ne réussit à ne serait-ce qu'entrapercevoir le visage du sauveur. Tout au plus ils purent affilier à ce dernier le nom de Lord Sarelian du fait du simple pseudonyme qu'il donna en unique réponse.

Toujours est-il que la monstrueuse tête devient vite une attraction locale. Et la présence du blanc paladin qui demeurait sur place avait attiré une foule de badauds locaux. Des jeunes, des vieux vétérans et autres membres de la plèbe locale. Tous avaient vu les prouesses contre la bête et tous voulaient apprendre à en faire de même. Toutefois, ne devient pas héro qui veut. Surtout en seulement quelques jours. Si le Sire Sarelian accepta, ce fut plus dans l'optique de former une milice qu'autre chose. Et en ce beau jour c'était exactement ce à quoi il s'attelait.

Disposé sur une parcelle libre à la périphérie des lieux devenus presque un pelerinage obligé pour tout ceux qui voulaient repousser la corruption, s'organisait une séance d'entraînement relativement banale. Affublés d'épées en bois et de rondache faites en même matière, c'était une ligne compacte et... Il fallait le dire, une parodie de formation comme l'on pouvait trouver dans le monde antique pour ne donner qu'un exemple.

"Relève ton bouclier Sam. Je me doutes que tu tiens à tes bijoux de familles mais mieux vaut couvrir ta tête. Le choix t'appartiens. Eunuque ou Sans tête."

Le commentaire déclencha une hilarité générale des comparses du bonhomme. A l'exception du concerné lui même bien évidemment.

"Bien. Répétons. En ligne. Egide en avant et lame derrière. Avancez. Repoussez du bouclier et plantez."

C'était un mouvement relativement simple. Utilisé depuis la nuit des temps. L'on avait vu ça aux Thermophyles où les Spartiates de Léonidas avait opposé une résistance héroique avant de se faire balayer. Les légions romaines en usaient aussi durant leur âge de gloire. La Tortue était sans nul doute le plus bel exemple. Mais ce n'était là que du basique. Les enseignements d'Arès comportaient des centaines de possibilités. Sarelian s'en contenait pour l'instant mais avait espoir que si les choses se passait bien avec cela, l'on pourrait faire quelque chose de plus grand... Les formations de Tercio de l'Espagne par exemple. Piquiers et Mousquetaires réunis afin de saccager les charges de Cavalerie. Ou alors un plagia des Lanskenets Dopplesöldner afin de disperser les formation de piquiers. Tant de possibilités.

"Lucas. Ta lame. Tu la plante trop loin. Si tu étais en situation réelle de combat elle aurait pu se coincer. Tout l'interêt de cette manoeuvre est de planter à moitié afin de retirer prestement et pouvoir réitérer. Si un seul ne suit pas c'est toute la formation qui risque de s'effondrer."

Il faudrait du temps afin de réaliser éventuellement de tel projet se lamentait quelques peu Sarelian. Balayant les alentours du regard tout en restant pensive. Mais... Tiens. Qu'étais-ce cela ? De bien étranges pélerins s'en venaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: Il était une fois lors d'une classe en plein air...   Sam 10 Sep - 1:10

Sifay avait fait une demande très étrange au directeur de l'académie d'Exilian. Même elle, elle s'était surprise à faire cela. Pas qu'elle était foncièrement mauvaise, au contraire elle prenait soin de ses étudiants, mais elle n'avait pas non plus vocation à devenir babysitter. Cette fois cependant, cela relevait plus de la pédagogie que du gardiennage. Forte de son expérience dans les différents royaumes, elle voulait en faire profiter ses étudiants. C'était généralement des hunters qui la suivaient dans quelques voyages mais cette fois-ci elle avait choisi une toute autre personne : Straw Hilliker, un counselor. Elle avait longuement parlementé avec le directeur de l'académie, qui lui faisait confiance mais connaissait ses méthodes d'enseignement musclées. Elle lui avait promis de ne pas trop pousser le jeune homme, qui n'était nullement fait pour le combat comme tous deux le savaient.

Son objectif était de partir au Royaume des Merveilles. Elle avait entendu dire qu'un guerrier se mettait en chasse des créatures du mal, ce qui la rendait curieuse. Elle connaissait la réputation du royaume et s'étonnait que la Reine Rouge n'ait pas déjà fait de ce combattant des croquettes pour ses clébards baveux. Elle avait voulu se rendre dans ce royaume pour se faire seule une idée de ce qu'il s'y passait. Amener Straw avec elle consistait à l'ouvrir au monde. L'étudiant était distant, avait des problèmes mentaux et Sifay voulait l'aider à s'en défaire au moins un minimum.

Ils étaient arrivés en bordure d'un village qui semblait attirer les foules. Elle avait entendu tout et n'importe quoi sur ce qu'il s'était passé ici. Marchant tranquillement, sous son apparence de démone parce qu'elle ne se refaisait pas et qu'elle n'avait pas peur de ce paladin, elle s'approcha du village, Straw sur ses talons. Elle savait qu'elle devrait faire attention à lui et le protéger lors de situations tendues. C'était la raison pour laquelle elle était très sage et raisonnable depuis leur départ. Elle ne pouvait pas prendre le risque de lui faire courir le moindre danger. Les hunters savaient se débrouiller, Straw non.

Elle aperçu un terrain d'entraînement. Des épées en bois, des rondaches dans le même matériel. Amusant. Elle avait presque l'impression d'être à la maison. Elle s'avança vers la personne la plus charismatique, avec ses longs cheveux blonds et ses yeux clairs. Elle se planta devant elle en croisant les bras, souriant toujours de son air amusé et impressionné. Elle avait bien entendu vu la tête de démon dans le village.

- C'est vous le guerrier blanc qui a vaincu une bête maléfique ? Demanda-t-elle. Je suis impressionnée. J'aimerais connaître votre prénom si possible. Je suis Sifay, professeur à l'académie d'Exilian, se présenta-t-elle en tendant la main, nullement gênée. Je suis en voyage avec un de mes étudiants, je trouve intéressant qu'il rencontre une personne telle que vous.



DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 21
Pièces d'Or : 87
Date d'inscription : 15/08/2016

who is it!
Race: Fée
Âge fictif.: 14 ans
Inventaire:
Straw Hilliker
(#) Re: Il était une fois lors d'une classe en plein air...   Ven 16 Sep - 22:04

Straw n'avait pas tout de suite compris ce qu'il se passait. Une minute, il était dans les jardins de l'école, la suivante, une professeure l'avait emmené dans un bureau pour lui proposer une sortie. D'habitude il n'aimait pas trop cette prof... C'est méchant de dire ça puisqu'il ne l'a connait qu'à peine. Mais il savait que c'était une professeur de bagarre, et la bagarre, Straw ne l'aime pas. Pourquoi faut-il être violent avec d'autres, alors qu'on pourrait être tous amis ? HEin ? J'vous le demande ! Enfin voilà, sans la connaitre, il n'aimait pas la bagarre et donc assez peu la prof à bagarre. Mais la différence c'est qu'elle lui proposais un cours en sortie. Dehors. Pas de salle de cours ou être enfermé, la liberté.

Il avait hoché la tête pour accepter et quelque jours plus tard, Straw se retrouvait avec la démone dans un endroit qu'il connait déjà. Son chez-lui. Le Royaume des Merveilles... Bon, c'est pas non plus pile la région d'Oz, mais c'est déjà chouette en soi. Il avait discrètement retiré ses chaussures et marchait-sautillait derrière la prof, qu'il avait rebaptisé dans son esprit Millepertuis (ou la chasse-diable, plante celebre pour sa vertue protectrice et repousser les démons, un comble pour Miss Sifay non ?). Elle était pas si méchante en fait. Il n'ont même pas eu à se bagarrer. A la place ils allèrent dans un village du coin, avec un petit terrain de bagarre pas loin... Et zut... La démone ne va pas au terrain mais vers une autre femme avec des longs cheveux clairs et une armure très belle, très noble.Tout de suite le Lys s'associa à cette figure. Miss Millepertuis lui parla et sembla parler aussi de Straw. Ce dernier salua donc la dame de la main, toujours tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 30
Pièces d'Or : 83
Date d'inscription : 05/09/2016
Sarelian
(#) Re: Il était une fois lors d'une classe en plein air...   Ven 16 Sep - 23:46

Vu de loin, Sarelian ressemblait fortement à un homme, de par une stature relativement imposante et droite, en particulier de dos où il n'y avait absolument aucun moyen sinon d'arriver à sa hauteur pour s'apercevoir de la chose. Les erreurs se multipliant quand à ce fait, l'on finis du moins localement par ne plus chercher à faire la différence et si certains soucieux du protocole la dénommais Lady Sarelian, les moins pointilleux dirons nous conservaient le Lord. Toujours est-il que arrivé à la hauteur du personnage, la différence était tout de même visible. Non pas sur l'armure qui nous l'avouerons ne changeait pas grand chose sur la vision prestigieuse de la dame. Mais au niveau du visage, d'où les traits bien plus fin que la gente masculine ne pouvait tromper. Qui plus est, la longue chevelure blonde était plus en accord avec la personne en ce cas, même si ce dorée décolorée pour ainsi dire n'était point superbe, il conservait tout de même ses charmes.

Lady Sarelian persistait donc dans ses instructions, son heaume posé à portée sur un large rocher, exécutant d'amples gestes d'une main tout en s'appuyant sur la garde de Lightbringer de l'autre tandis que sa blanche cape flottait légèrement au gré d'une douce brise. La vue de ces nouveaux arrivants, peu discret il fallait dire, lui fit d'abords froncer les sourcils, après tout elle savait reconnaitre un démon. Toutefois elle n'y porta nullement attention. Jugeant que ce dernier, ou du moins cette dernière et l'enfant sautillant derrière n'était nullement là pour commettre quelques forfaits. En effet, dans ce monde la notion du mal et du bien varie selon les gens, aussi voyait ont tant d'anges et de démons dans les deux cas et ce selon la personnalité de chacun. Un démon n'était pas forcément mauvais mais comme l'on dit, chassez le naturel et il revient au galop. Aussi, il n'y avait pas encore de raisons pour prendre les armes. Les démons hostiles de manière générale ne faisaient pas dans la finesse et étaient rarement accompagnés de Marmot.

Aussi, se concentrait-t-elle sur les mouvements des miliciens en formation. Les deux personnage s'en venaient déjà vers elle de toute façon. Mais elle avait une tâche à accomplir en dispensant ses enseignements. Celle là primait sur le reste. Toutefois elle pouvait s'accorder une discussion en parallèle. Et la Démone ne se fit pas prier pour l'interpeller.

"C'est vous le guerrier blanc qui a vaincu une bête maléfique ? Demanda-t-elle. Je suis impressionnée. J'aimerais connaître votre prénom si possible. Je suis Sifay, professeur à l'académie d'Exilian, se présenta-t-elle en tendant la main, nullement gênée. Je suis en voyage avec un de mes étudiants, je trouve intéressant qu'il rencontre une personne telle que vous."

Clair. Direct. Efficace. Voilà qui résumais une tel intervention et qui expliquais la présence de cette dernière en de tels lieux. Après tout, les paysans aimaient parler ça et là et ne s'étaient pas fais prier pour répandre les rumeurs du héro blanc qui avait pourfendus la vile créature des bois. Et ce en déformant la réalité copieusement pour certains. L'information faussé ou pas passant encore et encore d'une bouche à l'autre jusqu'à devenir dans les contrées les plus lointaine un mythe à part entière qui n'avait rien à envier aux balades orientales alors que dans les faits il s'agissait d'une tâche plutôt basique, du moins aux yeux de Sarelian. La créature avait été pourfendus en règle. C'était tout ce qu'il y avait à dire. Mais évidemment, le petit peuple ne pouvait s'empêcher de faire son oeuvre. Toujours est-il qu'il était rare qu'un démon fasse preuve d'autant de politesse et de clarté. Aussi était-il normal de répondre correctement.

Elle se contenta tout d'abords d'acquiescer d'un mouvement de tête pour confirmer qu'elle avait évincé l'engeance rajustant au besoin la vérité des faits.

"Oui c'est bien moi. Toutefois, prenez bien en compte le fait que nombreuses sont les rumeurs qui sont partis à ce sujet à travers les landes. Et les deux tiers environs sont parsemés d'ajouts de la populace. La vérité est simplement que la bête était une créature lâche qui a finis par trouver plus obstiné et forte qu'elle. De ce fait elle a été pourfendus. C'est tout ce qu'il y a à retenir de l'affaire."


Elle lui serra ensuite la main, démontrant une certaine poigne tandis que les cliquetis d'armures donnaient de la voix.

"Sarelian. Simplement Sarelian même si les braves gens d'ici aiment à mettre le sobriquet de Lord ou de Lady devant sans véritable raisons hormis mon apparence chevaleresque."


Elle n'avait pas jugé nécessaire de révéler son vrai nom. Après tout l'on n'avait pas à savoir, son apparence avait faiblement changé et derrière son armure pour le moins unique l'on ne pouvait que difficilement la reconnaitre et c'était mieux ainsi. En adoptant une allure de mythe elle pourrait agir plus efficacement sans qu'on vienne lui nuire trop souvent. Qui plus est, elle ne faisait qu'au final qu'appliquer un des plus cruciales leçons qu'Arès lui avait enseigné. Toujours garder des cartes dans sa manche, et le statut angélique était le joker dans un tel cas. Bien que la supercherie était parfaite aux yeux de nombreuses personnes, certaines aux affinités opposées tel que les démons ou magiques se rendraient sans nul doutes compte que quelque chose clochait et qu'il y avait plus derrière l'apparence de la belle. Mais Lightbringer ferait alors office d'excuse, après tout la lame n'était-t-elle pas enchantée ?

Enfin, afin d'achever les présentations, elle se tourna vers l'étudiant cité, s'inclinant légèrement, collant une main sur sa cuirasse à l'endroit supposé du coeur, affichant le lys d'améthyste dans toute sa splendeur, et plaçant son autre main derrière son dos.

"Enchantée. C'est un plaisir de vous rencontrer. Et comment se nomme votre jeune élève ?"

Dit-elle en souriant vers l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: Il était une fois lors d'une classe en plein air...   Sam 17 Sep - 15:40

Dire qu'elle fut réellement impressionnée par la prise de parole du chevalier aurait été un mensonge. Sifay en avait croisé de toutes sortes, de tous les âges, de tous les royaumes et de tous les caractères. Lorsque l'on menait une vie de combattante, il était naturel de rencontrer de telles personnes. Elle n'était donc plus trop fascinée de les voir appréciées du peuple et de s'en vanter allègrement, ce qui avait tendance à l'agacer. De par sa nature, peu de personnes ne la jugeaient pas. Enfin elle n'allait pas s'en plaindre, au moins pouvait-elle s'entourer uniquement de gens qu'elle choisissait pour leurs qualités. Le malheur des aimés était de se noyer dans une foule amoureux dans laquelle ils avaient du mal à discerner le vrai du faux. Elle n'avait pas ce problème et en était plus qu'heureuse.

Elle fut toutefois ravie de constater que la combattante, ou le combattant mais elle préférait pendant qu'il s'agissait d'une femme de part sa voix et son visage, ne se vantait pas de ses exploits. Elle avait raison, beaucoup de rumeurs couraient parmi le peuple lors d'un tel événement. Personne le léchait les bottes d'un miliciens lorsqu'il arrêtait un criminel parce que c'était son travail mais une étrangère qui tuait un démon, même mineur, se voyait adulée comme une reine. Cela devait être fatigant.

L'enseignante put constater que la combattante avait la poigne qui convenait à sa réputation. Son armure, sans doute lourde à porter, lui avait forgée le corps. Sifay espérait qu'elle lui ait aussi forgée l'esprit. Elle sourit légèrement lorsque ladite Sarelian se tourna vers Straw. Elle se demanda si le jeune garçon allait lui répondre. Elle-même en doutait mais elle ne put s'empêcher de lui faire un petit signe de tête pour l'encourager. Elle l'avait amené avec elle pour qu'il s'ouvre au monde, se présenter serait déjà un bon début pour lui comme pour elle.

Regardant les combattants que Sarelian semblait entraîner, elle repéra une faille dans leurs mouvements. Pas que la chevalier avait fait erreur mais la manière de combattre de Sifay, très agressive et violente, n'autorisait aucune erreur dans le positionnement. Notamment au niveau des jambe. Son sourire s'agrandit légèrement et elle avança vers les miliciens pour les regarder de plus près. Elle fit le tour de leur formation et fixa leurs jambes d'un œil inquisiteur.

- Les genoux sont trop pliés, les pieds sont mal positionnés, les chevilles risquent de vriller, dit-elle d'un ton très calme alors que les miliciens s'agaçaient de voir une étrangère les juger de la sorte.
- Lady Sarelian est la meilleure personne qui puisse nous former, attaqua l'un d'eux. Qui êtes-vous pour vous permettre ce commentaire, démone ?!
- Je forme les futurs gardes et soldats de son pitoyable royaume, alors ravale tes paroles avant que je ne te tranche en deux, insolent, gronda-t-elle en le foudroyant du regard.

Mauvaise ? Non. Méchante ? Oui, surtout envers des esprits aussi étriqués que ceux de ces pauvres hommes. Elle se recula pour rejoindre son élève et le fixer d'un œil plus radouci.

- Je sais que tu n'aimes pas la violence, mais voilà pourquoi il faut au moins t'endurcir. Parce que tu ne sais jamais si tu peux compter sur les gens ou non malheureusement, dit-elle en lui montrant le milicien en ragé.



DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
avatar
Messages : 97
Pièces d'Or : 571
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 28
Localisation : trainant près d'un grand lac

who is it!
Race: Fée
Âge fictif.: 19 ans
Inventaire:
Azura
(#) Re: Il était une fois lors d'une classe en plein air...   Dim 18 Sep - 0:02

La jeune femme alla dans le royaume des merveilles pour la première fois, elle connaissait pas bien la région ayant voulu  partir à l'aventure. C'était bien naturel avec de la végétation et tout. Elle avait mit plusieurs semaines pour y parvenir, affronter certains  danger en chemin et était en  un seul morceau. Elle était épuisée de son voyage et arriva enfin dans la ville, elle se promena voyant des races de tout genre, dont des  hybrides.  Elle reconnu au loin Sifay et Straw le jeune fae, elle les suivit et se retrouva dans un grand batiment. Elle avança timidement et entra malgré tout.

Euh bonjour, j'espère que je dérange pas.... Je vous ai vu et suivis me demandant de quoi il en était question , puis longtemps que je vous avez pas vus, désolée d'avoir  été indiscrête...

Elle fit un sourire à Sifay et Straw, restant au coin de la pièce n'osant pas approcher plus près pour le moment. Elle vit une femme avec  des ailes d'anges avec eux mais sa  timidité, l'empêcha  de parler d'avantage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
(#) Re: Il était une fois lors d'une classe en plein air...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois lors d'une classe en plein air...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: Outside :: Les Huit Royaumes :: Royaume des Merveilles-