Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Dim 11 Déc - 23:30

Sifay regardait autour d'elle en ce début de soirée. La nuit était déjà tombée et elle souriait légèrement. Elle venait de terminer sa journée de travail et elle s'était décidée à faire un petit tour en ville. Elle savait que le marché de Noël avait ouvert ses portes alors aller y faire un petit tour ne serait pas une mauvaise idée. Elle avait donc enfilé un lourd manteau, couvert sa tête - et donc ses cornes - d'un bonnet en laine et mit des gants pour éviter d'avoir les mains gelées. Quand bien même elle pouvait combattre sans, elle n'aimait pas ne plus sentir le bout de ses doigts à cause du froid.

Sortant de l'Académie, elle sourit doucement en voyant la neige commencer à tomber du ciel. Elle appréciait cette période comme quelques semaines où les gens oubliaient leur égoïsme pour se tourner les uns vers les autres. C'était toujours agréable de voir que tout le monde ne pensait pas qu'à sa gueule et que beaucoup de personnes avaient un cœur, même si elles ne le montraient pas souvent.

Prenant le chemin du marché, la démone salua quelques étudiants qu'elle croisa dans les rues illuminaient par les lumières de Noël. Elle croisa également deux Hunters de dernière année qui s'étaient proposés pour veiller à la sécurité du marché après leur cours, pendant la soirée. Une bonne attitude qu'elle ne pouvait que saluer. Elle les félicita en passant près d'eux et leur donna même quelques conseils avant d'entrer dans le marché. Les petites boutiques se succédaient alors qu'une foule compacte marchait sur la Grande Place. De délicieuses odeurs embaumaient l'air, du chocolat, du sucre, de la guimauve et du miel.

La démone regarda de nouveau le ciel alors qu'un chant lui parvenait. Trois jeunes femmes, qu'elle reconnut comme étant trois Counselors de quatrième année, chantaient sur une petite estrade, entouraient d'un public d'une vingtaine de personnes. Sifay passa près d'elles et les écouta quelques minutes avant qu'une imposante silhouette n'attire son attention. Elle se glissa dans la foule et arriva dans le dos de l'étudiante qu'elle regrettait le plus de ne pas avoir chez ses Hunters.

- Bonsoir Olgretta, comment tu vas ? Demanda-t-elle en posant doucement sa main sur son épaule.

Elle ne voulait pas brusquer la jeune femme. Encore une fois, elle regretta qu'elle ne soit pas chez les Hunters. Elle avait un sacré potentiel !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Lun 12 Déc - 10:37

Noël était une période féerique. Même dans un monde féerique, elle avait un pouvoir particulier. C'était ce que se disait Olgretta en observant l'intérieur d'un des nombreux cabanons. En toute honnêteté, elle s'était approchée seulement parce qu'il y avait un peu moins de monde de ce côté-ci de l'allée. Elle n'avait pas de difficulté à se frayer un chemin avec sa carrure de troll, mais la foule compact lui était désagréable. Elle se retrouvait donc penchée sur des centaines de petites lumières. Les photophores n'étaient pas rares au marché de Noël, mais une cabane entière était rare. Il s'agissait des plus beaux qu'elle n'avait jamais vus. Avant qu'une flopée de personnes s'agglutine autour d'elle, la thériantrope en choisit un, qu'elle acheta pour un prix raisonnable.

Le photophore était rond, et une scène y était représentée : il y avait une femme et un homme, tous deux couronnés, et une fée, qui semblait veiller sur eux. Olgretta comptait l'offrir à sa colocataire, une fée. En poursuivant son chemin, elle put découvrir de nombreuses autres merveilles. La plupart du temps, elle se contentait de les admirer en baissant la tête pour ne pas se prendre les décorations ou produits suspendus. Une autre cabane la fit s'arrêter : elle était remplie de plus ou moins petites sculptures en bois. Mais ce qui était étonnant était qu'elles représentaient toutes des ours. La jeune femme ne put s'empêcher de remarquer la qualité de ces figurines, et un coin de sa lèvre se releva une seconde.
« Bienvenue à Art & Sculpture, aujourd'hui, tout est à moins 50% ! »(1)

L'ourse se contenta d'admirer, eut une pensée fugace pour son père, puis reprit son chemin. Puisqu'elle commençait à être un peu trop entourée d'inconnus excités par la magie de Noël, Olgretta entreprit une retraite stratégique dans un petit coin où il y avait plus de place. Il se trouvait là une estrade de bois, décoré pour l'occasion de guirlandes et de boules colorées. Là, la thériantrope remarqua trois filles de l'Académie qu'elle connaissait de vue, qui montaient sur l'estrade. Intriguée, elle s'approcha pour les observer - elle dut enlever un flocon de neige qui lui était tombé sur le cil. Il commençait à neiger alors que les filles commencèrent à chanter.

Quand elles eurent fini la première chanson, Olgretta cala son cadeau dans le creux de son bras pour applaudir. Ragaillardies par le public, les étudiantes continuèrent. Là, une voix qu'elle connaissait bien surgit de son dos, suivie d'une main douce posée sur son épaule. Bien qu'elle ne soit pas une de ses professeurs, Olgretta connaissait très bien Sifay. Le temps qu'elle passait dans les salles d'entraînements lui avait permis de rencontrer celle qui s'occupait des Hunters. La thériantrope appréciait la femme, qui lui avait été plus d'une fois d'excellent conseil, que ce soit pour son sport quotidien ou non. Elle la salua donc d'un mouvement de tête respectueux et lui répondit :

« Oppressée par la foule, commença-t-elle en jetant un œil autour d'elle, et admirative des beautés que l'on trouve ici. »

Que ce soit ces petites cabanes au savoir-faire artisanal, ces voix mélodieuses ou la neige, il était difficile de savoir où poser le regard, ici. Olgretta faisait le marché tous les deux, car elle connaissait la beauté du lieu, et malgré les années, elle ne s'en lassait jamais. Mais son regard était, à ce moment-là, posé sur une des personnes qu'elle considérait comme une amie. Bien qu'elle ne soit pas expressive, la jeune femme était heureuse de rencontrer Sifay ici.

« Et vous ? demanda-t-elle autant par politesse que par sincérité. »

(1) : Je ne pouvais m'empêcher d'inclure la sorcière de Rebelle ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Lun 12 Déc - 18:37

Sifay souriait légèrement à la jeune étudiante. Elle était contente de la croiser. Pas qu'elle était foncièrement proche d'elle mais ce n'était pas non plus l'étudiante qui l'insupportait le plus, loin de là. Elle fut d'ailleurs ravie de voir qu'Olgretta la reconnaissait et lui demandai même comment elle se portait. Une marque de politesse agréable. Elle remit légèrement son bonnet et lui répondit d'un ton calme et avenant, ce qui ne collait pas beaucoup à sa nature de démone, du moins selon l'avis de beaucoup de personnes.

- Je comprends que tu te sentes oppressée, il y a toujours beaucoup de monde durant le marché de Noël. Je vais bien, merci.

Elle regarda un peu autour d'elle afin de voir si elle ne trouvait pas un endroit un peu plus calme. Elle repéra une petite boutique non loin de leur position, où une table était restée libre. Autant ne pas être debout. Elle lui montra la terrasse.

- Je t'invite à boire un chocolat chaud, ça te tente ? Ça va nous éloigner de la foule un peu et ça peut pas faire de mal.

Elle avait dit cela plus pour elle-même que pour la jeune femme mais elle partageait son avis : la foule, elle n'appréciait cela que très modérément. Surtout lorsque les citoyens se bousculaient dans tous les sens. Elle appréciait l'ambiance, beaucoup moins la manière d'être des gens qui ne faisaient généralement pas attention aux pieds des autres. Pas que Sifay soit sensible des pieds mais si elle pouvait les garder entiers, elle ne refusait pas.

La démone alla pour se frayer un chemin parmi la foule lorsqu'elle fut bousculée par une petite fille. Elle se pencha sur elle et prit le temps de l'aider à se relever avant de lui sourire. La petite fut légèrement effrayée par son apparence mais l'enseignante ne lui en tint pas rigueur. À son âge, elle ne pouvait pas la blâmer. Ses parents vinrent la retrouver et s'excusèrent.

- Pas de mal. On y va ? Demanda-t-elle à Olgretta en se tournant vers elle. Sinon on va se faire piquer la table.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Lun 12 Déc - 19:46

« D'accord. »

La proposition d'une boisson chaude était plus que tentante. Elle ne pouvait qu'accepter. Du lait chaud, un coin épargné par la foule, une compagnie amicale, cela ne se refusait pas par définition. Olgretta releva les yeux - oui, elle devait les baisser pour regarder la professeur - pour faire un bref salut de la main aux jeunes filles qui chantaient - elle connaissait vaguement l'une d'entre elles. Puis, elle suivit Sifay, essayant de rester à ses côtés, ce qui s'avéra plus difficile qu'on ne pouvait l'imaginer du fait de l'affluence. En marchant, elle observa d'un œil à l'allure distrait mais en vérité scrutateur les flocons de neiges qui parsemaient les cheveux des personnes autour d'elle. Le blanc contrastait avec le rouge de la démone.

Une petite fille percuta les jambes de l'enseignante, qui l'aida à se relever. Visiblement apeurée par l'apparence peu commune de la femme, elle alla ensuite se cacher dans le cou de son père. Cela rappela à la thériantrope des souvenirs datant de son arrivée à Exilian. La personne avec qui elle partageait sa chambre, à cette époque, avait décrit les démons comme la pire des malfaisances. Elle avait très vite découvert qu'il ne s'agissait que d'un préjugé totalement faux - et aujourd'hui, au Royaume de la Forêt, c'était elle qui était décrite comme la créature la plus sanguinaire. Quelle ironie. Il suffisait d'une parole pour que cela devienne une opinion. Que la ville était compliquée...

Olgretta répondit à la nouvelle question par un hochement de tête. Elle s'élança à travers la foule, sa taille et sa carrure avaient l'avantage d'être remarquées et de parvenir à mieux circuler. Du coin de l'œil, elle s'assurait ne pas perdre Sifay. Il ne lui fallut que quelques uns de ses grands pas pour atteindre la table. Là, elle y posa le photophore qu'elle avait acheté et remarquant qu'un homme passait prendre les commandes, elle s'installa. Aussitôt après, le serveur voletait jusqu'à elles, sourire commercial et discours appris par cœur. Il était rapide, lui. Tout à fait à l'opposé de la réponse d'Olgretta :

« Un lait de chèvre chaud, s'il vous plaît. »

Il nota les deux commandes sur son calepin avant d'aller voleter ailleurs. L'étudiante posa le regard sur la démone, dont le bonnet était couronné de blanc. N'étant pas bavarde, Olgretta ne ressentit pas le besoin d'engager la conversation - et puis, elle ne doutait pas que Sifay ait, contrairement à elle, des choses à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Mer 14 Déc - 11:26

La démone se dirigea tranquillement vers la terrasse. Heureusement, la table était toujours libre lorsqu'elle y arriva et le serveur voleta rapidement vers eux. Elle ne put empêcher un sourire amusé de se dessiner sur ses lèvres mais elle ne fit pas le moindre commentaire. Elle appréciait Exilian parce qu'elle pouvait y rencontrer des tonnes de gens différents. Toutes les races cohabitaient dans une relative paix accordée par le gouvernement et la milice - elle ne parlait pas des bas quartiers et des bagarres de rue. Donc voir un serveur voler vers elle ne l'étonna point mais l'amusa clairement. La démone n'avait jamais vu autant de personnes depuis qu'elle était sortie de son arène.

Le serveur nota la commande d'Olgretta et se tourna vers la démone. Elle réfléchit quelques secondes avant de se décider.

- Je vais prendre un irish coffee s'il vous plait.

Elle se tourna vers la jeune femme une fois le serveur éloigné et la regarda en souriant de nouveau, toujours amusée. C'était très étrange de voir Olgretta dans une telle foule, elle était repérée très facilement. La démone pouvait comprendre que l'étudiante ne se sentait pas bien dans ce genre de situation.

- Comment se déroulent tes cours ? Demanda-t-elle en souriant toujours. Pas trop difficile les cours de négociation ?

Elle-même n'aurait sans doute jamais pu suivre de ce genre d'enseignement, trop entêtée et impulsive qu'elle était. Elle avait pourtant pris l'habitude de discuter avec ses étudiants voire de négocier lorsque ces derniers faisaient leur mauvaise tête mais elle aurait été très mauvaise pendant un cours de ce genre, surtout à l'âge d'Olgretta. Elle admirait donc ceux qui pouvaient se plier aux nombreuses règles qui le régissaient.

- Je ne t'ai pas beaucoup vu à la salle d'entraînement ces derniers temps, les partiels doivent vous prendre un temps fou d'imagine. Mes Hunters ne trouvent plus de temps pour eux non plus. Et je maintiens que tu aurais mérité ta place parmi eux ! Termina-t-elle alors que son sourire s'élargissait légèrement. Oui, elle était têtue comme une bourrique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Ven 16 Déc - 21:46

À peine quelques secondes après que le serveur était parti, l'enseignante l'interrogeait à propos de ses cours - elle savait qu'elle n'aurait pas long à attendre avant qu'une conversation ne soit engagée, malgré sa propre réticence. Elle avait depuis longtemps observé le besoin de combler le silence des personnes urbaines. Elle en était venue à penser qu'à cause du bruit constant de la ville, le silence était devenu pour ses habitants effrayant. La mention du cours de négociation était toute aussi effrayante, à vrai dire. En entendant ce mot honnis, Olgretta fronça les sourcils - qui étaient déjà naturellement peu relevés, ce qui accentuait beaucoup son mécontentement - et sa bouche se tordit légèrement. La grimace était équivoque.

« Selon mon professeur, comme je suis incapable de comprendre un simple échange social, je ne peux pas comprendre les échanges politiques, expliqua-t-elle en reprenant les mots entendus, puis elle marqua une courte pause. Il dit vrai, confirma-t-elle. »

Elle n'avait aucune difficulté à l'admettre. Son ton était tout à fait naturel. Et, bien qu'elle ait repris directement les mots de son professeur, elle pensait la même chose. Son père lui avait appris la politesse, la charité, la compassion, mais les relations sociales à Exilian étaient d'une complexité qui lui échappait. La preuve la plus irréfutable était la réponse « c'est compliqué » à la question « tu l'aimes ». Pour Olgretta, définir si elle appréciait une personne ou non lui était facile. Si ce n'était que cela ; mais les gens autour d'elles avaient tendance à se cacher des autres, à ne pas se montrer tels qu'ils étaient vraiment, pour ne pas décevoir l'autre - en fait, malgré les années, elle n'avait toujours pas compris cela. Tout ce galimatias lui demeurait obscur. Les négociations politiques n'étant rien de plus que des échanges sociaux avec des enjeux politiques, les notes d'Olgretta dans cette matière étaient catastrophiques. Elle avait tendance à répondre « j'attaque » quand il fallait répondre « je négocie » ou « je refuse » quand la bonne réponse était « j'accepte ».

Sifay continua sur sa lancée : elle avait bien évidemment remarqué son absence. Elle supposa les partiels - ce à quoi la thériantrope répondait par un haussement d'épaules nonchalant. Il s'agissait d'une période d'effervescence et de cohue pour la plupart des étudiants, mais pas pour elle. Olgretta travaillait tout au long de l'année, de manière régulière, toutes les semaines, tous les weekends, tous les soirs, et ne ressentait pas le besoin de se fourrer le nez dans ses cours et ses bouquins avec frénésie et stupeur. Elle relisait le tout globalement pour se remémorer ce qu'elle avait acquis, ne s'acharnait pas sur les matières où elle savait ne pas réussir - négociation, mathématiques et physique chimie en priorité - et dormait comme un bébé. À vrai dire, les examens représentaient presque moins d'heures que les cours, ce qui l'arrangeait beaucoup pour l'hiver : elle avait du temps pour dormir et venir au marché de Noël, où elle rencontrait la professeure principale des Hunters qui, à nouveau, faisait part de son regret de ne pas l'avoir pour élève. Intérieurement, cela amusait Olgretta. Sifay le disait suffisamment souvent pour qu'une personne railleuse lui fasse remarquer qu'avec l'âge, elle radotait. La thériantrope, elle, se contentait de le prendre pour ce qu'il était : un compliment.

« Les partiels ne prennent pas tant de temps. J'hiberne, donc je suis moins présente, expliqua-t-elle simplement. J'aurais eu plus de facilité chez les Hunters, mais ma place est chez les Counselors. »

Son ton était égal, aucune variation ne trahissant une quelconque émotion. Elle ne faisait qu'évoquer un constat. En tant que fille de Beorn, une légende, sa destinée au sein de l'Académie était tracée. À vrai dire, bien qu'elle n'aimât pas les cours de débats politiques et d'économie, et qu'elle détestât les cours de négociation, elle ne pensait pas avoir à se plaindre. Les salles d'entraînement étaient libres d'accès après les cours, et les professeurs - comme Sifay - flânaient souvent dedans, et pouvaient ainsi continuer à prodiguer leur pédagogie. Olgretta avait donc eu la possibilité, durant ces 7 années, d'entretenir son corps et de s'améliorer en combat, et il s'agissait d'une bénédiction pour elle. Cela faisait son bonheur, et c'était suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Ven 16 Déc - 23:26

La démone regarda l'étudiante. Elle avait toujours été très surprise de l'entendre parler avec une neutralité pareille. C'était comme si elle ne ressentait rien. Pourtant, l'enseignante savait que ce n'était pas le cas. Personne ne pouvait réellement rien ressentir. Surtout pas une personne telle qu'Olgretta. Elle ne la connaissait pas très bien - elle savait juste que sa transformation en ours était très impressionnante - mais elle voyait en cette demoiselle une future conseillère mais surtout protectrice efficace.

Elle connaissait son père de réputation. Elle devait avouer que le nom de Beorn était porteur de beaucoup de valeurs et d'importance. Cependant, elle ne pouvait pas être d'accord avec cette satanée destinée qui, sous les traits du directeur de l'Académie, avait foutu Olgretta chez les Counselors. Bon sang elle aurait été tellement plus efficace chez les Hunters !

Enfin bref elle ne pouvait pas donner son avis sur la question et si elle pouvait faire en sorte qu'Olgretta puisse s'en sortir dans les combats même en étant conseillère, elle pouvait s'estimer heureuse. De toute manière, elle savait que la moitié de ses étudiants mourraient pendant les deux premières années de leur vie en-dehors de l'Académie. C'était terrible de dire cela mais elle ne pouvait pas les former à tous les dangers, notamment au pire : le trop plein d'assurance.

La démone sourit doucement en entendant que la jeune femme hibernait. Cela ne l'étonnait même pas. Elle but tranquillement un peu de sa boisson, posant quelques pièces sur la table, invitant l'étudiante sans lui laisser le choix. Elle resta silencieuse pendant de longues minutes. Elle n'était pas trop du genre à parler pour en rien dire et elle savait aussi qu'Olgretta appréciait le calme. Autant ne pas se mettre l'ours à dos.

Cependant, une question lui titillait l'esprit et elle ne put s'empêcher de la poser, brisant le silence autour de la petite table.

- À la fin de tes études, tu comptes retourner dans le Royaume de la Forêt chez ton père ? Tu lui passeras le bonjour d'ailleurs, je ne le connais pas mais sa réputation le précède, dit-elle en souriant légèrement.

Non, elle ne draguait pas par intermédiaire, mais bon Beorn n'était pas un homme moche, du moins l'avait-elle croisé une fois et elle ne l'avais pas trouvé moche, et elle admirait sa réussite et sa manière de vivre. Et puis un peu de politesse ne faisait pas de mal.

- Si tu vas au Royaume de la Forêt, j'ai quelques contacts qui pourraient t'intéresser si tu veux, termina-t-elle en prenant une nouvelle gorgée de son irish coffee.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Sam 17 Déc - 18:35

Le serveur était vite réapparu, déposant leur boisson, recevant un merci sobre, repartant à toute vitesse s'occuper d'un autre client. Il attira néanmoins l'attention d'Olgretta. Les fées mâles étaient rares, ils étaient fins et d'un aspect fragile, mais ils avaient de belles ailes. Ce sont celles-ci qui captèrent plus particulièrement l'œil de l'ourse. Elle revoyait les libellules de sa forêt, en été, près du petit lac. Elles étaient colorées et leur corps reflétait la lumière. Il s'agissait d'un de ces beaux spectacles qu'elle appréciait. L'odeur du lait chaud faisait également partie de ses petits plaisirs. Avec le froid de ce mois d'hiver, la chaleur qui s'échappait du liquide créait de petites volutes de fumées qui disparaissaient dans l'air. Elle entoura la tasse de ses mains. La différence de température était saisissante, elle sentait ses doigts en conflit entre la chaleur extérieure et le froid dont ils s'étaient, jusque là, imprégnés.

Le tintement clair des pièces sur la table l'arracha de sa nouvelle contemplation. Elle les compta rapidement - de quoi payer les deux consommations. Relevant légèrement la tête, elle remercia Sifay d'un simple mouvement de tête. La thériantrope porta la tasse jusqu'à ses lèvres, et but doucement une première gorgée, afin de ne pas se brûler. Le goût était aussi divin que l'odeur. Il lui rappelait de lointains souvenirs de son enfance. La simple réminiscence de sa mémoire la rendait heureuse. En baissant sa tasse, elle remarqua un gros flocon, d'un blanc pur, qui tomber doucement, jusque dans le blanc crémeux du lait.

Olgretta contemplait tout ce qui l'entourait, se sentant plus à l'aise à l'écart de la foule, bien que son brouhaha soit incessant, dans le silence. Elle se sentait bien, là, avec une boisson chaude, une personne qu'elle estimait en face d'elle, et les musiques de Noël au loin. La voix de la professeure la surprit, presque.

Elle l'interrogea sur ce qu'elle ferait après sa septième année en partant de l'hypothèse qu'elle retournerait au Royaume de la Forêt. À vrai dire, si Olgretta n'imaginait pas avec moult détails son avenir prochain, elle était sûre de ne pas retourner chez son père. Il l'avait bien élevée, elle savait se débrouiller et elle n'irait pas retourner dans ses pattes. Les ours étaient solitaires, eux aussi. Elle comptait simplement trouver une terre accueillante - pas un Royaume accueillant. Elle n'avait aucune attache à son royaume d'origine, cela ne signifiait rien pour elle.

« Je ne retournerais pas chez mon père, je n'ai plus besoin de lui pour vivre, répondit-elle. Ni au Royaume de la Forêt. Les bois ne sont plus aussi calmes qu'avant. »

Les rumeurs allaient bon train sur le Royaume, plus ou moins avérées, dans tous les cas, il y en avait trop au goût d'Olgretta qui n'aspirait qu'à la paix. Elle aimait les bois, ils étaient si riches en faune et en flore, les arbres étaient majestueux et les mousses étaient familières. Mais elle voulait mettre tout cela derrière elle. Et puis, d'autres terres étaient tout aussi vivantes et chaleureuses. Exilian, outre sa ville, offrait de beaux paysages. Avant de venir ici, la thériantrope n'avait jamais vu la mer. Tout était si plat que l'horizon joignait ciel et mer sans aucun obstacle. La rencontre entre les deux avait accaparé son admiration pendant bien des heures. Elle aimait cet infini.

« Je pense aller dans les plaines du Royaume de Ronces et de Roses, révéla-t-elle, puis elle se sentit obligée de préciser : J'aime regarder l'horizon et le ciel. »

Après tout, les bois touffus n'étaient pas l'idéal pour admirer le cosmos. En y pensant, Olgretta leva le nez, et regarda les flocons qui tombaient toujours d'un ciel gris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Lun 19 Déc - 15:57

La jeune femme profita de sa boisson en écoutant son étudiante répondre à ses questions. Elle l'écoutait avec attention, amusée et surtout très curieuse lorsqu'elle avait entendu qu'elle ne voulait pas retourner chez son père. Elle n'avait plus besoin de lui pour vivre. C'était une manière assez crue de voir les choses mais qui portait un fond de vérité. Elle-même n'était pas restée chez elle, elle avait voulu voir d'autres horizons, d'autres paysages et croiser d'autres lames.

Elle sourit légèrement en l'entendant, se perdant de nouveau dans ses souvenirs. Elle avait l'impression de se revoir plus jeune. Elle avait l'impression d'être vieille d'un coup ! Alors que trente cinq ans c'était quoi au final ? Pas grand chose, surtout pour une démone. Elle ricana doucement en perdant son regard dans la foule qui se pressait au-delà de la petite barrière en bois qui délimitait la terrasse du bar. Elle ne pouvait qu'approuver les désirs d'indépendance et surtout la curiosité dont faisait preuve Olgretta.

Elle n'avait jamais eu une étudiante comme elle, qui se laissait autant guider par un instinct animal. Peut-être que c'était parce qu'elle avait grandi loin de toute civilisation avec son père. Dans tous les cas, elle appréciait le naturel et la spontanéité de la jeune femme.

- J'ai également quelques connaissances là-bas si jamais ça peut t'ouvrir quelques portes, dit-elle en posant sa tasse de café à moitié pleine devant elle. J'approuve ton désir de t'en aller voir d'autres horizons, c'est très bon pour se former et appréhender réellement ce qu'est le monde. Il faudra que tu fasses attention aux personnes qui croiseront ton chemin, les alliées comme les ennemies.

Elle ne voulait pas lui faire peur mais elle-même avait eu quelques déconvenues pendant sa croisade hors du Royaume du Désert. Elle donnait le même conseil à tous ses étudiants qui possédaient se désir de voyage et de découverte. Elle ne savait pas elle-même si elle allait retourner chez elle un jour. Sans doute mourrait-elle lors d'une bataille, ou dans une arène si la vie de gladiatrice venait à lui manquer un jour. Mais pour l'heure, l'honneur du sable n'avait rien de comparable avec le goût si délicat de la liberté, même si des fois il se faisait bien amère.

- Si jamais tu veux tenter une aventure plus courte avant de terminer tes études, je pourrais te donner des conseils, voire même t'accompagner, dit-elle en souriant. Prendre la route a quelque chose de... grisant.

Ouais, c'était le mot.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Lun 19 Déc - 18:02

Comme quelques secondes auparavant, Sifay lui assura une aide quant à sa possible installation là-bas. L'intention était véritablement gentille. Bien qu'elle ne pensât pas avoir de difficultés insurmontables pour pouvoir y aller, il était dit que ce Royaume surveillait avec acharnement les allées et venues. Si elle pouvait y accéder plus facilement, elle ne voyait pas ce qui pourrait l'empêcher d'en profiter. Olgretta écouta et retint le conseil donné, qu'elle avait déjà entendu dans son enfance - et qui prouvait la sagesse d'une telle parole, selon elle. Elle n'y fit pourtant aucun commentaire, ni ne réagit à cela, se contentant de le recevoir et, par la suite, de l'appliquer.

« Si vous connaissez quelqu'un pour m'aider à avoir un passeport, ce serait avec plaisir. »

La paperasse ne lui était pas très agréable. Pour le reste, elle saurait parfaitement se débrouiller seule. Elle allait marcher à travers terre, trouver un coin éloigné et reclus - tranquille -, puis y construirait sa petite maison pour vivre en totale autonomie. Les économies qu'elle avait su placer lui serviraient les premiers mois de sa vie, le temps qu'elle trouve le lieu idéal et qu'elle s'installe. Bien sûr, tout pouvait se passer différemment, les imprévus étaient plus courants qu'on ne le pensait, son chemin pouvait bifurquer à tout moment vers quelque chose qu'elle n'avait pas imaginée. Mais Olgretta n'avait pas peur d'une telle possibilité. Elle saurait prendre la vie comme elle viendrait, elle aviserait et choisirait la vie qui lui conviendrait, là où elle sera heureuse. La thériantrope n'aspirait à rien d'autre.

Alors qu'elle buvait une autre gorgée de son lait chaud - ou plutôt, elle le dégustait consciencieusement - la démone l'intrigua avec ses nouvelles paroles.
La mention d'aventure lui était, dans ce contexte, étrangère. Olgretta ne comprenait pas ces mots. L'élève ne pouvait quitter l'Académie si elle avait cours, elle ne voyait que les vacances pour le faire, mais elle avait alors des devoirs à faire et à rendre. Qui plus est, une aventure était une idée vaste. Cela pouvait impliquer de partir d'Exilian ou non, ou encore des frais financiers - mais cela n'avait strictement aucune importance ! -, une simple découverte ou bien des dangers à affronter. Il lui était donc impossible de comprendre ce que cette proposition impliquait. Son incompréhension se manifesta par un clignement d'yeux. Néanmoins, elle ne pouvait nier être intéressée. La thériantrope sortait parfois - principalement durant les vacances d'été - et courait autour de la ville, dans les jardins ou sur la plage. Mais elle n'était pas seule, il y avait toujours quelqu'un pour être effrayé par une ourse de plus de huit cent kilos. Sans oublier que l'île était petite, elle était vite arrêtée par la mer. Depuis qu'elle avait quitté le Royaume de la Forêt, elle n'avait plus connu ce sentiment absolu, celui d'un monde infini à traverser.

« Je ne comprends pas. Que proposez-vous exactement ? finit-elle par demander. »

Il était rare que la Counselor posât une question. Mais sa curiosité avait prit le dessus, elle réclamait - hurlait - des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Mar 20 Déc - 18:35

Si elle pouvait l'aider avec la paperasse ? Oh oui sans doute même si ce n'était pas ce qu'elle préférait faire, loin de là. Mais en effet, il valait mieux être en règle quand on se lançait dans une telle aventure, même si elle-même ne l'avait pas été pendant de longs mois. Après tout, passer d'un royaume à l'autre ne demandait techniquement pas grand chose, juste un permis de passage signé par le gouvernement du royaume d'origine.

- T'auras pas besoin d'un passeport si c'est juste pour du passage, lui dit la démone en la regardant dans les yeux, ayant repris sa mine sérieux. Il te faut vraiment de la paperasse chiante si tu décides de t'installer dans un royaume qui n'est de base pas le tien. Mais je pourrais t'aider pour ça si tu le souhaites.

Elle retrouva légèrement son sourire alors que la jeune ourse venait de lui demander où elle voulait en venir exactement avec sa proposition. Sifay se racla la gorge afin de bien trouver ses mots. Elle ne voulait pas paraître trop insistante ou même carrément malsaine ! Elle était juste déjà partie en sortie rallongée avec quelques étudiants, sa proposition était parfaitement réglo. Mais elle pouvait comprendre qu'Olgretta puisse mal l'interpréter. Elle ne voulait donc pas mal choisir ses mots pour arriver à quiproquo.

Elle prit donc bien le temps de réfléchir à chaque mot. Elle ne voulait pas se trouver avec deux ours à ses trousses : la fille et le père.

- Ma proposition est tout à fait innocente, ne vas pas croire que je veuilles profiter de mes étudiants ou étudiantes. Je te propose de faire une sortie toutes les deux, ou même avec quelqu'un d'autre qui cela peut te rassurer, pour que je te donne quelques conseils en matière de voyage.

Voilà, avec une explication pareille elle ne prenait pas beaucoup de risques. Elle regarda la jeune étudiante en souriant de nouveau afin de la détendre. Olgretta n'était pas du genre à se faire de fausses idées mais il valait mieux être plus prudente que d'ordinaire. Sifay ne craignait pas la jeune femme mais avoir un ours de trois mètres de haut devant elle ne lui plairait sans doute pas, surtout en pleine rue. Même si des Hunters de dernière année se trouvaient dans les parages, elle n'osait même pas imaginer les dégâts qu'elle allait devoir expliquer au directeur de l'Académie.

- Je peux aussi te donner des conseils sans que nous partions bien entendu, rajouta-t-elle en faisant signe au serveur de lui apporter un café normal cette fois. Autant ne pas abuser de l'alcool ici et maintenant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Jeu 22 Déc - 22:36

« J'aimerais m'y installer définitivement, précisa-t-elle. »

La forêt était indéniablement derrière elle. Si sa future demeure pouvait changer de lieu à tout moment, elle était sûre de ne pas retourner dans ce Royaume. Elle avait, jusqu'alors, songé au Royaume de Ronces et de Roses car il s'agissait d'une terre fertile comme elle en souhaitait, qu'il s'agissait d'un pays relativement paisible (plus que le Royaume des Merveilles en tout cas), et qu'elle était habituée au climat de ce pays. Ses raisons étaient purement pratiques, mais elle n'était pas attachée à cette idée. Pour s'être renseignée, elle savait qu'il n'était pas aisé de procéder à un tel changement. Ces problèmes administratifs l'ennuyaient au plus haut point, la thériantrope ne parvenait pas à comprendre ces considérations et, parfois, elle songeait retourner « officiellement » dans son Royaume d'origine, puis de migrer sous sa forme animale en faisant fi de papiers futiles. Autrement dit, elle ne pouvait cacher son intérêt à avoir la possibilité de se débarrasser de ces formalités au plus vite.

La mention d'aventure lui était tout à fait plus attrayante. Olgretta écoutait avec attention les paroles de l'enseignante. Les paroles rassurantes quant à son honnêteté lui passèrent au-dessus de la tête. Elle avait confiance en Sifay, ayant découvert au fil des années qu'elle était une personne correcte. Pouvoir sortir de l'Académie, de la ville voire d'Exilian lui donnait envie. La counselor rêvait de sa liberté prochaine. En avoir un avant-goût n'était pas pour lui déplaire.

La démone fit signe à la fée qui revint pour reprendre commande. La fille de Beorn attendit dans le silence, reprenant une gorgée chaude de lait, son verre étant encore à moitié plein - elle dégustait. Elle secoua un instant la tête : des flocons tombèrent par dizaine de ses cheveux. Alors qu'elle réfléchissait à sa réponse, elle enfouit ses mains froides dans ses poches - elle n'était décidément pas un ours polaire. Quand le serveur voleta loin d'elles, Olgretta fixa ses yeux dans ceux de Sifay, et répondit :

« Dîtes-moi quand et à quelle heure, et je serais prête à découvrir le bout du monde. »

Là, le coin droit de sa bouche se releva légèrement. Compte tenue de l'expressivité amoindrie de la thériantrope, il s'agissait d'un sourire sincère. Elle pensait véritablement ses mots, et l'idée de voyager était un bonheur pour elle. Olgretta faisait confiance à la professeure pour s'arranger avec ses cours afin de choisir une date. À ce moment-là, elle se sentait simplement et bêtement heureuse. Rien n'était encore prévu d'un point de vue officiel - encore ces paperasses - mais la proposition était sincère et généreuse, ce qui suffisait à améliorer plus encore son opinion de Sifay. Néanmoins curieuse quant à ce qui pourrait survenir, elle se risqua à poser une autre question :

« Où voudriez-vous aller ? »
En tout cas, pour elle, le lieu importait peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Mer 4 Jan - 13:39

La démone sourit légèrement en constatant que son offre plaisait à la jeune Counselor. Elle ne pouvait pas espérer mieux qu'une étudiante qui lui faisait confiance. Si jamais Olgretta doutait d'elle, elles n'iraient pas bien loin toutes les deux. L'enseignante fronça les sourcils sous cette pensée. Elle avait l'impression de parler d'un couple. Oula non, elle, en couple ? La bonne blague. Elle aimait beaucoup trop son indépendance et son métier pour se cantonner à une maison, des enfants et un chien. Elle n'était pas du genre à dire amen à un homme, ni même à une femme. Sifay était l'esprit même de la liberté. Personne ne saurait l'enchaîner.

Elle but tranquillement sa nouvelle boisson en écoutant les paroles de l'étudiante qui lui firent plaisir. Elle aurait pu ne pas accepter son offre mais visiblement, elle avait trop soif d'aventure pour cela. Un bon point. Et puis elle savait se débrouiller dans la nature, un second point positif.

Elle se racla la gorge en réfléchissant à ses questions. Visiblement, Olgretta était pressée. Amusant. La fougue de la jeunesse ! Pas que Sifay se sentait vieille, mais elle admirait l'enthousiasme de ses étudiants.

- Nous pourrions partir aux prochaines vacances si tu le souhaites. Le royaume le plus proche est celui des Océans et des Îles. Nous pourrions aller là-bas si tu le souhaites. C'est un royaume tranquille, parfait pour une première expédition.

Pour un premier voyage, il était important de ne pas se rendre dans un endroit trop dangereux. Sifay ne doutait pas des capacités d'Olgretta à se défendre ou même à intimider des ennemis mais elle n'emmenait jamais d'étudiants dans des lieux dangereux, sauf les Hunters d'avant-dernière et dernière année. Mais c'était prévu dans le programme, elle n'y pouvait rien. Et puis il fallait bien qu'ils affrontent un réel danger avant de sortir de l'académie, afin de ne pas se faire tuer à leur première mission.

Mais pour Olgretta, c'était différent. Bien qu'il soit important qu'elle sache se défendre, cette première sortie était destinée à lui donner les premiers conseils d'un bon voyageur, la mettre en confiance et tester ses aptitudes à la survie - bien qu'elles soient déjà très développées.

- Si nous profitons des vacances, ça nous ferait une semaine de voyage, environ. Alors, ça te tente ? Demanda-t-elle en retrouvant son petit sourire amusé et serein.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Jeu 5 Jan - 22:36

Olgretta buvait son lait à plus grandes gorgées - il avait refroidi et elle ne risquait plus de se brûler la gorge - en écoutant la professeure. Les détails de ce voyage - date et lieu étaient de menus détails pour elle - la captivèrent plus encore. Elle fixait la femme sans détourner le regard, attentive et calme. Malgré son imagination d'un naturel restreint, l'étudiante se mit à imaginer cette future aventure. À vrai dire, son imagination se limitait à revoir ses souvenirs de la mer, et à réfléchir par avance comment elle devait s'habiller - adapté à la saison mais pratique pour voyager - ce qu'elle devait prendre - sa hache - et à se rappeler comment pêcher. Bien qu'elle ne connût pas ce royaume ainsi que sa faune et sa flore, son climat ou ses spécificités, elle n'avait aucune appréhension. Au contraire, elle était heureuse à cette perspective et avait hâte d'y être.

Partir une semaine entière lui paraissait fabuleux. Elle n'avait pas quitté Exilian depuis des années, l'Académie était devenue sa maison autant qu'une cage. Au fond d'elle, elle était un animal sauvage plus qu'une femme, elle était faite pour courir les plaines ou tout autre terrain bucolique, du moins le ressentait-elle ainsi. Songeuse, Olgretta leva les yeux et se perdit dans l'immensité du ciel noir. Il faisait sombre, un voile noir ornait leur tête, d'où s'échappaient de plus en plus de flocons. La soirée s'était bien installée, néanmoins elle était trahie par les lumières de la ville qui, elle, continuait à vivre comme s'il s'agissait encore du jour. Avec la nuit approchant, l'air devenait plus froid - elle avait remis ses mains dans ses poches - et la neige tombait plus abondamment, recouvrant les toitures du marché de Noël de blanc et mouillant leurs cheveux. Et pourtant, ce temps n'arrêtait pas la ville et ses habitants, quand, d'habitude, ils se plaignaient du mauvais temps - la magie de Noël existait indubitablement.

Après sa courte admiration, la thériantrope reposa son regard sur son interlocutrice, toujours calme mais son sourire ayant disparu - mais pas sa joie. À la question de Sifay, elle répondit aussitôt, d'une voix sincère mais sans fioriture :

« Oui. Elle marqua un temps d'arrêt, gardant un court silence. Sa réponse était simple comme elle avait le talent pour en faire, mais elle ouvrit à nouveau la bouche pour l'agrémenter : Merci. »

Certaines personnes critiquaient sa concision, mais elle n'avait jamais changé sa façon de parler. Elle ne s'embêtait jamais de mots ou de paroles futiles, qui ne voulaient rien dire ou qui ne cachaient que la vérité. En contrepartie, elle pensait chacun de ses mots, et ainsi était-elle sincère. La reconnaissance qu'elle affirmait dans ce simple remerciement était bel et bien présent dans ses yeux sombres qui fixaient ceux de Sifay, imperturbables mais doux à la fois. Elle appréciait la démone, et le voyage qu'elle lui proposait ne faisait que la conforter dans son idée de la femme. Elle était une personne bien, généreuse et bienveillante, mais aussi pragmatique et intrépide. Qu'importe leur statue de professeur et d'élève, les lois et règles de cette société étaient pour la plupart stupides : Olgretta la considérait comme une amie, et jamais elle n'avait regretté ce choix de mot.

Au bout d'un moment, la Counselor finit par baisser les yeux afin de reprendre sa tasse et de la porter à ses lèvres. Le goût lui rappelait tellement son enfance ; cette époque où elle vivait avec son père, tous les deux aussi libres qu'il était possible de l'être, sans toutes les conventions des civilisations. Elle finit son breuvage, puis reposa doucement la tasse vide sur la table qui se parsemait de blanc - sans oublier son petit photophore emballé, il avait besoin d'être épousseté. Olgretta ne rajouta aucune autre parole, laissant la conversation aux soins de la démone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 100
Pièces d'Or : 433
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Ven 6 Jan - 15:09

La froideur d'Olgretta aurait pu en rebuter plus d'un. D'ailleurs elle avait la réputation d'être distante, bien que sage, auprès du corps enseignant qui craignait des fois pour sa sécurité. Le fait qu'elle soit chez les Counselors les inquiétait d'autant plus car les élèves de cette maison pouvaient être méchants et secs les uns envers les autres. C'était le caractère politicien qui ressortait et il fallait avoir les tripes bien accrochées. Même Sifay n'aurait pas eu le courage de faire toutes ses années d'études dans cette branche. Elle préférait le franc parlé et le caractère tranché et rude des Hunters. Eux au moins ne s'embarrassaient pas de politesse et de rond de jambes inutiles. Ils disaient directement ce qu'ils pensaient, accompagné d'une tarte dans la figure si c'était nécessaire. Clair, net et précis.

La démone applaudissait donc le calme de la jeune thériantrope face à des camarades de classe pas toujours gentils et droits. Elle était cependant contente de voir que, malgré la perte de son sourire, elle pouvait toujours voir une étincelle de joie au fond de son regard. Sa proposition lui faisait plus plaisir qu'elle ne l'aurait pensé et elle était ravie de cela. Elle n'était encore jamais partie avec une thériantrope et elle avait hâte de vivre cette nouvelle aventure elle aussi. C'était son instinct sauvage et libre qui parlait actuellement, et non pas celui de l'enseignante.

Elle secoua doucement la main au remerciement de la jeune femme. Ce n'était rien, techniquement elle ne faisait que son travail. Elle était là pour former les étudiants à la vie hors des murs de l'Académie et une sortie de cette envergure entrait parfaitement dans ses attributions. Olgretta, avec son désir de voyager, devait être prête le jour où elle aurait son diplôme. Avec une semaine loin d'Exilian, elle pourrait avoir en main les premières clefs d'un voyage réussi et sans trop d'encombres, car il y en avait toujours.

- Je viendrais te dire lorsque j'aurais les autorisations. Il faudra également que tu en signes une et que ton père fasse de même, car je ne peux pas faire cela sans l'accord des tuteurs légaux, expliqua-t-elle.

Elle détestait les démarches administratives mais elle n'avait pas le choix que de s'y coller, surtout dans ce genre de situation. En s'y prenant maintenant, elle aurait le temps de faire les papiers pour la date prévue de leur départ.

- Je te donnerai également la liste de ce qu'il faudra que tu prennes avec toi et nous établirons ensembles le chemin que nous prendrons ainsi que notre heure de départ, termina-t-elle en souriant de plus belle, de plus en plus impatiente elle aussi de reprendre la route.

Elle s'étira longuement et regarda autour d'elle. L'ambiance était toujours aussi survoltée et elle soupira lourdement. Elle allait devoir rentrer à l'Académie pour commencer à préparer les papiers et également corriger quelques copies. Elle détestait donner des cours théoriques. Elle se leva et sourit à Olgretta avant de faire un petit signe de tête.

- Je vais y aller. Si tu as des soucis ou des questions, viens me voir dans la salle des professeurs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Counselors
avatar
Messages : 203
Pièces d'Or : 837
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 21
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   Sam 14 Jan - 18:37

Hélas, la paperasse revenait encore. Olgretta ne parvenait pas à comprendre l'engouement de la société pour les papiers et les signatures. Tout cela ne signifiait rien pour elle, autant que pour son père - les deux signeraient, ou gribouilleraient sans se prendre plus la tête. Elle savait très bien qu Beorn se contenterait d'interroger la personne qui lui rapporterait les papiers avant d'accepter. Certainement ne comprendrait-il même pas pourquoi on lui demandait son avis, puisque sa fille était grande à dix ans déjà. Toutes ces obligations administratives avaient le don d'ennuyer la thériantrope. Elle ne lirait pas une seule ligne avant de gribouiller son nom, malgré tout ce qu'on lui rabâchait à ce propos dans ses cours. Néanmoins, il était sage de songer à ces aléas tout de suite ; son père n'était pas le plus facile d'accès. Il lui faudrait trouver une personne apte à parcourir les forêts au hasard, pour tomber, encore plus par hasard, sur la masure de Beorn.

Une liste de fournitures nécessaires, cependant, était une bonne idée. Elle avait bien des idées sur ce qui était nécessaire - son arme, un couteau, des vivres, un sac de couchage, des bandages, un briquet, une gourde, entre autres premières nécessités - mais, puisqu'elle n'avait jamais mis les pieds dans ce Royaume, ni même sur une plage sauvage, les conseils de Sifay seraient la bienvenue. Elle lui faisait confiance. Outre la paperasse, toute cette préparation exaltait l'étudiante, au fond d'elle. Olgretta était vraiment heureuse à la perspective de partir de l'Académie pour une vie sauvage - une vie qui lui convenait. Aux indications de la professeure, elle se contenta de hocher la tête, comme elle en avait l'habitude, qui avait plus de sens qu'un simple mot - oui, je comprends, je veux, je le ferais, tout ça en même temps.

Sifay eut un grand sourire, à l'image de celui qu'aurait arboré la Counselor si elle était un pur enfant de la société, puis s'étira. En voyant les nombreux points blancs tomber de ses habits quand elle bougea, Olgretta pensa à sortir sa propre main de sa poche pour s'épousseter un peu. Elle en avait même sur les cils. Un secouement de la tête en fit tomber un grand nombre. Cela suffisait à l'attendrir comme une enfant, et à l'amuser. La neige était belle.

Son attention fut attirée par la démone qui se levait, souriante. Avant de partir, elle lui proposait son aide pour toute interrogation et problème, ce qui était vraiment un signe de plus de sa gentillesse.
« Bien, répondit-elle. Bonne soirée, professeur. »

Olgretta se leva à son tour - elle n'avait plus rien à faire à cette table, peut-être irait-elle flâner encore un peu au marché. Elle en avait déjà fait le tour mais, elle appréciait cet endroit et n'avait rien à faire à l'Académie si ce n'était dormir - or, elle n'était pas encore fatiguée. Peut-être manquerait-elle le couvre-feu - à nouveau - et devrait-elle escalader le grillage. L'heure faisait partie de ces concepts sociaux qui l'agaçaient. En tout cas, elle avait plus qu'aimé ce moment, promettant une échappée providentielle. Une semaine loin de toutes ces conventions qu'elle n'aimait pas. À nouveau, elle eut un petit et court sourire, comme pour signifier tout cela à Sifay.

L'enseignante partit donc, Olgretta reprit son cadeau de Noël pour sa colocataire, enlevant la neige accumulée dessus. Le serveur revint, voletant encore, débarrassant aussitôt la table et lui souhaitant une bonne soirée avec un sourire agréable. La thériantrope reprit sa promenade entre les cabanes du marché de Noël, s'arrangeant pour rester dans les coins les moins peuplés, sous la musique festive et la neige froide.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
(#) Re: [TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] - Au croisement d'une guirlande [ft. Olgretta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: City Center :: Centre-Ville :: Grande Place :: Marché de Noël-