Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crème glacée, Démons et mensonges.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Pièces d'Or : 30
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 99

who is it!
Race: Démone sous-couverture de demi-déesse
Âge fictif.:
Inventaire:
Nathan King
(#) Crème glacée, Démons et mensonges.   Mer 3 Mai - 23:05

Les choses ici et les choses sur Terre n'étaient pas vraiment pareilles, tout en étant... La même chose. C'est un peu compliqué à expliquer, mais on pourrait faire une comparaison avec la crème glacée: une crème glacée, qu'elle soit mexicaine ou belge, elle reste une crème glacée. Mais, en même temps, t'en a une avec des piments et du lait de chèvre et une autre avec seize mille protéines et machins pour te prouver que c'est meilleur comme ça qu'avec le lait de chèvre non-pasteurisé. En gros, c'est ça. Un lama sur Terre ou dans le royaume des neiges, y'a pas vraiment de différence (à l'exception qu'à un certain endroit, il doit plus ressembler à une crème glacée qu'à un lama), mais en même temps, t'en as un avec des antennes. Et c'est le Terrien, qui est allé prendre une marche pour visiter Tchernobyl.

Toujours est-il que, même si les glaces ici et sur Terre étaient semblables, je ne comprenais pas pourquoi le commis m'avait glissé son numéro entre la quatrième et la cinquième boule de mon cornet. Enfin, je présume que c'était son numéro, comme tout ce que je peux encore déchiffrer, c'est "pelle mo".

À moins qu'il ne soit un muet souhaitant faire la conversation et qu'il se présentait? Il avait une tête de Moe.  Et, sur le chemin du retour vers le dortoir, alors que je me questionnais sur le mystérieux mot, la neuvième boule de ma crème glace avait décidé de s'échouer sur le sol. Comme quoi y'a autant de gravité ici que sur Terre.  On a beau avoir tous ces clichés dirts sur l'enfer, j'en reste la reine. Et la reine ne mange pas les restes tombés au sol.
Ni ne les ramasse. Je n'en ai pas eu l'envie. Et puis, franchement, ça ne va pas plus haut que un un sur l'Échelle des Péchés Capitaux selon Moi. J'aurai pu appeler un chien pour qu'il s'empoisonne ('Suis certaine que Choco-jalapeño c'était pas bon pour eux). J'aurai pu faire un chemin de trace de choco-fraise jusqu'à la porte de la dernière rousse que j'ai croisé. J'aurai pu mettre le reste de mon cornet de glace au sol. J'aurai pu appeler le concierge en bonne petite fille et dénoncer la rousse. Mais, voyez, l'un des Sept Péchés Capitaux n'est pas la paresse pour rien.

Et puis, distraite par les possibilités multiples d'être diabolique, je m'étais soudainement retrouvée dehors. Enfin, sur le coup, je ne l'avais pas remarqué, mais le vent avait fait échouer ma huitième boule. Sérieusement. La crèmerie allait avoir une mauvaise note sur Google. Même pas capable de faire tenir une dizaine de boules de glaces une par-dessus l'autre. Enfin, Mango-coco n'était pas non plus ma saveur favorite. J'avais donc commencé ma septième boule, avant de me rappeler que je n'aimais pas les fraises. Numéro Sept avait donc suivi le chemin de ses prédécesseurs.

Et enfin, j'avais observé l'endroit où je me trouvais. Et j'avais regretté de ne pas avoir sérieusement regardé la carte qu'on m'avait donnée. Paresse, encore une fois. Et un peu trop de confiance en Moi. Non mais franchement, depuis quand y'avait des ponts autour de cette école?

Et à cette hauteur! Ils n'avaient pas prévu que quelqu'un, comme la Reine de l'Enfer, décide de venir les convertir? Un accident est si vite arrivé, non? Enfin, pas ma faute si un individu y tombe alors que je le poussais.
Ironiquement, une énième bourrasque décida que ma septième boule n'allait pas non plus être de la partie. Lorsque ce monde ne représentera plus aucun intérêt à mes yeux, je commencerai par détruire ces passerelles. Ou de construire des murs tout autour pour empêcher le vent de passer. Oui. L'académie fera un bon château, pour débuter. J'avais ainsi continué, de nouveau, à méditer sur mes plans diaboliques tout en m'aventurant sur les passerelles. Enfin, je gardai cette fois un œil sur mon chemin. Et c'est actuellement là que ça s'est passé.

Bon, ce n'était pas ma première fois. J'avais croisé de nombreux démons avant. Mais disons que c'était plus occasionnel qu'autre chose depuis que j'étais dans ce monde et non plus dans un monde sous-terrain remplit à ras-bord. Étant moi-même Reine de l'Enfer, je pouvais reconnaître un démon n'importe comment. Étonnamment, ça m'avait suivi jusqu'ici. Par contre, je n'avais aucune idée si les autres démons le ressentaient. Ni s'ils se sentaient toujours inférieur à leur Reine ou si c'était seulement l'image d'une presque-gamine qui parlait comme un vieux marin qui les troublait. Je n'avais jamais eu l'empathie nécessaire pour le savoir. Pas l'envie, non plus. L'étonnement face à Moi suffisait.

J'avais ainsi levé la tête de mon cornet de glace et j'avais fait volte-face pour observer ma consœur. Car c'était bien un membre de la gente féminine. Disons que si un mâle avait autant de seins... Ben voilà. C'était pas un mâle. Vu son âge, ce n'était pas non plus une élève. Un prof? Ou une infirmière. Elle avait la démarche d'une inf- Ah non. Pas du tout. Les infirmières faisaient des plus petits pas. Habituellement. Ce qui ne l'empêchait pas d'être infirmière. Mort aux clichés! Une démone sachant aussi bien guérir que tuer. Tiens, je suivrai des cours de médecine un de ces quatre. Ce devait être tout de même pratique, pouvoir torturer à l'infini, en guérissant après une blessure pour frapper de nouveau.

-Hey! lancai-je en tapotant l'épaule de la démone.

Puis j'eus comme un doute. Vous savez, officiellement, je n'étais pas un démon, mais la fille d'Hadès. Finalement, il était probablement préférable que je sois la seule à avoir un détecteur à démons.

-Hem, repris-je, j'suis nouvelle et me suis clichément perdu. Tu pourrais m'aider?


Tu pourrais m'aider.

Tu pourrais m'aider.

Quelle horreur.Quelle horreur de ne pouvoir dire Aide-moi! d'une voix profonde! Quelle horreur de tout devoir recommencer à zéro!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 97
Pièces d'Or : 423
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: Crème glacée, Démons et mensonges.   Sam 6 Mai - 12:32

- La prochaine fois que vous faites ce genre de conneries, je vous fais aller dans le bureau de la direction AVEC MON PIED AU CUL EN PRIME ! C'est clair ?

Sifay regarda les trois Hunters de dernière année qu'elle avait convoqué dans la salle des professeurs baisser le nez tels des enfants pris en faute. Ce qui avait été le cas. Ils avaient mis en danger la moitié de leur promotion en leur faisant croire que c'était une bonne idée de partir à la chasse au criminel sans passer par l'aval et le suivi de leur professeur principale. Elle-même donc. Elle ne gérait pas les Hunters pour rien : elle était là pour les faire redescendre de leur petit nuage lorsqu'ils se croyaient trop forts, comme maintenant. Elle savait que la moitié ne tenait pas une année entière sans blessure ou même se faire tuer en sortant de l'Académie, ce n'était pas pour commencer cela en y étant encore !

- Aller dégagez de ma vue sinon je vais m'énerver encore plus, rajouta-t-elle en faisant un signe de la main, plus énervée que jamais.

Les trois étudiants ne se firent pas prier et s'en allèrent rapidement pour ne pas subir plus longtemps les foudres de leur enseignante. Enseignante qui reporta son regard sur les rapports qu'elle avait dû lire et signer avant que cet incident ne lui soit rapporté. Elle avait tout abandonné pour aller cueillir les trois responsables d'une bonne torgnole dans la figure avant qu'ils ne se fassent engueuler joyeusement dans une salle des professeurs parfaitement silencieuse. Visiblement, les autres enseignants ne souhaitaient pas entrer en conflit avec la démone en se mêlant de ses affaires.

S'emparant de ses rapports, la démone sortit rapidement. Elle n'avait même pas pris le temps de se changer, portant toujours sa tenue d'entraînement et ses bottes en cuir confortable. Le directeur allait devoir faire avec. De toute manière, il faisait déjà avec elle depuis quelques années, il était habitué. Passant par les passerelles, elle ne s'attendit cependant pas à se faire arrêter d'une main sur l'épaule. Elle se tourna et fronça les sourcils en entendant le tutoiements de l'étudiante, car elle en était une, clairement.

- Bonjour, oui je peux vous aider, mais dites-moi mademoiselle vous tutoyez toujours vos enseignants ? Demanda-t-elle d'un ton agacé.

Elle soupira cependant et se calma. Elle n'allait tout de même pas agresser toutes les personnes qui allaient croiser son chemin aujourd'hui juste parce que trois andouilles avaient fait une connerie.

- Vous êtes perdue d'accord mais vous vouliez aller où ? Je vais au bureau de la direction, je peux vous amener dans le même coin si ça peut vous aider, dit-elle d'un ton plus calme.

Bon après, très clairement, Sifay n'était pas connue pour son calme et sa bonne âme, ce n'était pas pour rien qu'elle était le cauchemar des Hunters et de tous ceux qui se rendaient sur les terrains d'entraînement de l'Académie.



DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 36
Pièces d'Or : 30
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 99

who is it!
Race: Démone sous-couverture de demi-déesse
Âge fictif.:
Inventaire:
Nathan King
(#) Re: Crème glacée, Démons et mensonges.   Dim 11 Juin - 20:38

-Bonjour, oui je peux vous aider, mais, dites-moi mademoiselle, vous tutoyez toujours vos enseignants?

Je me contentai d'un sourire d'excuse. Que voulez-vous? Je ne voyais aucun problème à mentir, et je ne croirai pas qu'il ne me fut de quelconque aide de répondre par un "Si. Ben en fait non, comme aucun de mes profs me sont réellement supérieur." Sérieusement, comment pourrai-je accepter quelqu'un qui prétendait avoir plus d'expérience que Moi? Laissez-moi rire. Heureusement qu'elle n'avait pas dit "supérieur", sinon je n'aurai pu me retenir ou bien de lui démontrer qui était supérieur en réalité, ou bien de lui rire au visage. Oui, il y avait plus de chance que je me sois mise à rire. Je n'étais pas tellement ce genre de personne à taper sur tout le monde... Enfin, pas toujours.

-Vous êtes perdue d'accord, mais vous vouliez aller où? relança-t-elle après un soupir. Je vais au bureau de la direction, je peux vous amener dans le même coin si ça peut vous aider.


Je ne pus que resservir le même sourire sur le coup. Je n'avais pas vraiment pensé à ça. Pas du tout, en fait. Je voulais simplement voir si la démone voyait la connexion qui nous unissait, mais avec la joie - notez le sarcasme - qui semblait émaner d'elle, je ne voyais pas comment elle aurait pu. Où qu'elle ne s'y soit simplement intéressée, si lien il y avait. C'est vrai, peut-être qu'en reine des démons, je pouvais les reconnaître, mais eux non? Ce qui, tout compte fait, était idiot. Ils ne pourraient pas sentir lorsqu'ils étaient face à leur dirigeante? Pffff.

-La direction... Ça devrait être 'kay, répondis-je après quelques secondes.

Valait mieux éviter de recommencer à la tutoyer, elle semblait ne pas être d'une humeur des plus joyeuse.
Nous nous mîmes donc en route, tout d'abord dans un silence un peu trop calme à mon goût.

Définitivement, c'était une démone. Elle avait de la classe, et elle le savait. Vous savez, quand vous avez littéralement cet aura qui cri "I'm badass and I know it". Ouais. Même habillée en tenue de combat, fallait quand même avoir un p'tit peu beaucoup de confiance en soit.
Ainsi, visiblement, elle n'était pas infirmière, mais prof. De combat, de sport ou quelque chose du genre, je présumais. Je plaignais quand même un peu ses élèves.
Et moi aussi. Ce silence était torturant. Pour quelqu'un comme moi, en tout cas. Et surtout que je voulais bien voir si elle savait - sentait - ce que j'étais. Ça challengerait quelque peu mon rôle.

-On joue à un jeu? Connaissance-Conséquence?
lachai-je avant de servir mon sourire le plus diaboliquement innocent.

Moi? Inventer des jeux pour arriver à mes fins? Pfffff! Qu'est-ce que vous ra-
Ah ben si, complètement.





HRP: Sorrrrry, j'étais certaine de l'avoir déjà envoyé x.x Ce que je suis dans la lune!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personal
avatar
Messages : 97
Pièces d'Or : 423
Date d'inscription : 08/12/2015

who is it!
Race: Démone
Âge fictif.: 35 ans
Inventaire:
Sifay
(#) Re: Crème glacée, Démons et mensonges.   Mar 13 Juin - 20:53

La direction cela lui convenait et la démone soupira de nouveau lourdement en secouant la tête. Elle lui fit signe de la suivre, trouvant cette étudiante très étrange. Ce n'était pas une Hunter, sinon même en tant que nouvelle, on lui aurait directement présenté. Soit une Counselor soit une Royal, et elle penchait plus pour le second groupe. Pourquoi ? Parce que seuls les Royals avaient le culot de la tutoyer lors de leur première rencontre avant de dire "pardon madame" et de baisser les yeux dès qu'elle les croisait par la suite.

Alors que le chemin se passait dans le calme - ce qui convenait parfaitement à la démone qui pouvait ainsi se passer les nerfs sur ce silence de plomb sans agresser les premiers venus, en l'occurrence l'étudiante à ses côtés - l'étudiante en question lui proposa un jeu. Était-elle réellement sérieuse ? Sifay s'apprêta à l'envoyer sur les roses d'un ton claquant avant de réfléchir quelques minutes. Pourquoi pas.

- Je vous écoute m'énoncer les règ...
- Madame ! Madame !

Elle se tourna vers un étudiants, un Hunter de deuxième année qui courait vers elle, l'œil au beurre noir et le nez en sang. Sifay sourit légèrement?

- Je vois que l'entraînement porte ses fruits, dit-elle.
- Je voulais vous faire signer ceci, annonça-il en lui tendant un papier qu'elle lut rapidement avant d'y apposer sa signature.
- Bon courage pour ton absence. Si tu veux la rallonger viens me voir dans mon bureau.

Elle semblait d'un coup beaucoup moins énervée et surtout très soucieuse du sort de l'étudiant, qui acquiesça, la remercia et s'éloigna. Sifay fit rapidement signe à la jeune demoiselle à ses côtés pour qu'elles reprennent leur chemin avant de se racler légèrement la gorge. Elle était légèrement calmée, refroidie par la mauvaise nouvelle apportée par son étudiant qu'elle tairait bien entendu.

- Je disais donc : allez-y, énoncez-moi les règles de votre jeu. Mais je vous préviens, je me garde le droit de ne pas répondre. Et vous aussi bien entendu.



(Pas de soucis t'en fais pas ! Désolée c'est un peu cours mais j'espère que ça te plait quand même ^^)



DC de Mion R. Sonozaki. Me MP sur elle pour des questions administratives, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
(#) Re: Crème glacée, Démons et mensonges.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crème glacée, Démons et mensonges.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crème brûlée à la lavande
» Oeufs au lait ou crème caramel.
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les mensonges de Reporters sans frontières sur Cuba
» Les démons d'Ohara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: Academy :: Passerelles Extérieures-