Forum Fanstastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un souvenir, des souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Counselors
avatar
Messages : 197
Pièces d'Or : 827
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 20
Localisation : Exilian.

who is it!
Race: Thériantrope (ours brun).
Âge fictif.: 17 ans.
Inventaire:
Olgretta
(#) Un souvenir, des souvenirs.    Ven 30 Juin - 22:14

Spoiler:
 

Quelle chaleur ! L'été était arrivé et avec lui, les premières chaudes journées de l'année. Il faisait bien plus chaud à Exilian que sous le couvert de son feuillage maternel. Ces grands espaces ouverts n'offraient que peu d'ombre - heureusement, le vent marin de l'île apportait du soulagement. Mais pendant plusieurs jours, une vive chaleur avait succédé à la douceur du printemps, apportant joie et émerveillement pour la plupart, mais pas pour Olgretta. Elle était une ourse avant tout - ce n'était pas un animal du désert, loin de là. Cette chaleur lui était peu profitable, aussi ces derniers jours avaient-ils été très volages. Sa concentration en cours était altérée par la perspective d'une virée dans la forêt d'Exilian après sa journée - elle aimait également le grand lac, dans lequel elle faisait trempette, ce qui choquait ces citadins trop propres qui se lavaient au désinfectant.

Mais l'été apportait également la fin de l'année scolaire et, de ce fait, les examens. Il s'agissait de la dernière année d'Olgretta, aussi les examens promettaient-ils d'être plus difficiles que les années précédentes. Il y avait aussi la perspective d'enfin quitter Exilian, de gagner un nouveau Royaume, de se construire sa propre maison, de mener la vie dont elle a toujours rêvé. Néanmoins, ces idées n'avaient pas que de bons côtés, puisque cela signifiait également de dire adieu à certaines personnes qu'elle appréciait. L'étudiante avait passé de bons moments avec eux et, elle s'en étonnait, ressentirait du manque. Ses premières pensées allaient pour Sifay, qui lui avait tant appris et qui faisait preuve de tant de générosité. L'ourse voulait lui laisser une petite chose avant de devoir partir, la simple cristallisation de tant de souvenirs.

Hélas, avec les révisions, le temps lui manquait - aussi avait-elle décidé de se rapatrier sur les magasins. Et en ce jour, de sombres nuages offraient une ombre qui la convainquit de se rendre au centre-ville. Bien que l'air fût encore chaud et lourd, un vent frais s'était levé. Le temps annonçait donc de la pluie, et s'il effrayait la plupart des habitants, Olgretta en était, elle, ravie.

Les rues étaient calmes pour une fin d'après-midi, et les rares passants avaient tous un parapluie sous le coude. Sans cette même protection, l'étudiante voguait dans le centre-ville, regardant d'un œil inexpressif les devantures des magasins. Elle n'avait aucune idée particulière pour ce cadeau, et attendait simplement de voir un objet qui lui plairait. Elle entra bien dans quelques boutiques, mais rien ne lui plut, aussi continuait-elle de déambuler. Sa marche lente lui permettait de profiter de l'ombre des nuages et du vent frais, lorsqu'elle vit une autre vitrine intéressante. Là, plusieurs sculptures étaient visibles, plutôt jolies, toutes d'un bois qui lui plaisait. Trouvant l'idée attractive, la jeune femme entra dans la boutique dont la porte ouverte laissait un filet d'air entrer.

L'aspect de la pièce l'indifféra au plus haut point - elle préféra se concentrer sur le travail, il y en avait de toutes les tailles, de la plus petite à mettre sur un guéridon à la grande pour combler le coin d'une pièce. Il y avait bien un peu de tout, aussi Olgretta prit-elle le temps d'observer chaque pièce, tout en réfléchissant à ce qui lui conviendrait autant qu'à Sifay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 37
Pièces d'Or : 135
Date d'inscription : 21/05/2017
Lesia Maiwenn
(#) Re: Un souvenir, des souvenirs.    Sam 1 Juil - 15:52

Lesia avait probablement un peu pleuré ce matin, encore. Elle ne se souvenait pas particulièrement, mais voulait oublier. Penser à autre chose de meilleur. À ses sculptures, ces petits bijoux qu'elle aimait tant. Elles venaient d'elle-même, c'était sûrement pour cela qu'elle les aimait. Elles faisaient partie d'elle, de sa personnalité, finalement, et elle tenait à elles, sans doute plus qu'elle tenait à n'importe quoi d'autre. Elles représentaient beaucoup. Et lorsqu'elle venait à les vendre, bien sûr elle avait un petit pincement au coeur, mais elle aimait que les autres s'intéressent à elles. Elle savait que les autres pourraient tout aussi bien s'occuper d'elles, si ce n'était plus encore, puisqu'elle les vendait individuellement, elles n'auraient même pas à partager leurs moments d'attention. Lesia sourit. Elle ne pensait plus à ses problèmes maintenant, plus qu'à elles. C'était le remède rêvé.

Lesia travaillait aujourd'hui, comme tous les... Finalement, elle ne savait pas. Combien de jours sa mémoire lui avait-elle fait oublié, encore ? Elle se dirigea vers son calendrier, devenu bien malgré elle le rituel de chaque matin. Elle chercha la date, celle qui n'était pas encore rayée. Une journée seulement, elle n'avait manqué qu'une journée. Elle soupira, puis raya la nouvelle date avec le crayon, celui qui se trouvait toujours à cet endroit et ne servait rien qu'à cela : rayer les jours. Toujours était-il qu'elle travaillait, aujourd'hui. Elle se chaussa, et se rendit dans son petit atelier, pour récupérer la nouvelle sculpture, qu'elle avait terminée la veille au soir. Un autre petit bijou qui poura rencontrer ses soeurs, aujourd'hui. En espérant qu'elles s'entendent bien.

Elle arriva en avance, aujourd'hui. Cela lui arrivait souvent, elle ne faisait pas vraiment attention à l'heure, lorsqu'elle se trouvait chez elle. Lesia préférait travailler à son rythme, et ce n'etait en général pas un problème, puisqu'il n'y avait jamais foule dans la boutique. "Le temps que ça se mette en route, ça va aller vite tu verras.". C'était sûrement cela que lui aurait dit son père, s'il avait été là. Son père... Il lui manquait terriblement parfois. Sa mère aussi. Ses parents lui manquaient. Lesia se demandait souvent si elle avait le bon choix de s'installer à Exilian. Elle se demandait comment s'en sortaient ses parents, là-bas, et comment allait le royaume en général. Elle se demandait si son père aurait été fier d'elle, de ce qu'elle a réalisé depuis qu'elle est partie. Elle se demandait beaucoup de chose, peut-être trop de choses, et ne savait même pas si elle aurait des réponses, un jour ou l'autre. Elle pourrait sans doute les revoir bientôt. Elle l'espérait fort, en tout cas. Et, on dit que l'espoir fait vivre, non ?

Lesia déposa la petite nouvelle avec les autres, dans la catégorie des animaux. Celle-ci représentait un panda, un bébé panda, rond, joufflu, une boule de poils. Il était assez réussi, et la jeune femme en était très contente, depuis le temps qu'elle travaillait dessus... Oui, il était très réussi, et Lesia en était fière. Elle prit un peu de temps pour saluer ses sculptures, leur parler, en carresser quelques unes, par-ci, par-là. Elle prenait toujours un peu de temps pour cela le matin, et avait l'impression que l'ambiance en était meilleure ensuite. Car chaque petit geste, même infime, tel qu'un sourire, pouvait avoir bien plus de conséquences que l'on pouvait le croire. Un sourire peut changer à lui seul la journée d'une personne, et cela ne coûtait rien à personne. Telle était sa philosophie de vie.

Lesia se dirigea ensuite vers son comptoir, comme d'habitude, derrière lequel elle s'assit, comme d'habitude. Elle sourit, et ouvrit un tiroir, toujours le même, pour en sortir son livre actuel. Elle avait beau l'avoir entamé il y avait à peine deux jours -trois si l'on comptait son absence-, celui-ci était déjà presque terminé, et il plaisait encore plus à Lesia. Elle en était arrivée au coeur de l'histoire, et dans ces moments là, il devenait presque impossible pour elle de le lâcher, ne serait-ce que quelques secondes. Et de toute façon, elle avait bien le temps de les finir, en général, comme il n'y avait pour l'instant que peu de clients...

Lesia releva la tête de son bouquin quelques instant. Quelqu'un était entré dans la boutique. Elle avait un client ! Tout sourire, elle replaça le livre dans son tiroir habituel. Cela n'aurait pas fait très serieux, et déjà qu'il n'y avait pas beaucoup de monde, si ceux qui venaient pouvaient revenir, c'était encore mieux ! Elle se leva, et chercha des yeux son nouveau client. Elle vit celui-ci -ou plutôt celle-ci- dans un coin de la boutique. Elle observait les sculpures avec une attention particulière, et Lesia devait admettre qu'elle aimait beaucoup que l'on s'interresse à son travail. Enfin, il est vrai que cela pouvait paraître un peu narcissique, mais tout le monde réagirait sans doute de cette façon, non ? Quoi qu'il en soit, Lesia était heureuse, et cela devait sûrement se voir sur son visage. Elle s'approcha d'un pas lent vers la jeune femme, et lui demanda, le sourire aux lèvres :

"Bonjour ! Est-ce que je peux vous aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un souvenir, des souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Aux yeux du souvenir.
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Story :: City Center :: Centre-Ville :: Rue Commerçante :: Au delà du réel - Sculpture-